• 12 signes qui montrent clairement que vous esquivez l'œuvre de votre âme

    Article de Natalie Kent traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Toute la semaine, je me suis sentie frustrée au-delà du possible. Pourquoi ? Je n'en avais pas la moindre idée.

    Jusqu'à ce que je réalise que ce sentiment de frustration venait du fait que je n'utilisais PAS tout mon potentiel dans ma vie et dans mon travail en éludant ma capacité réelle à créer ce que moi seule suis en mesure de créer.

    Prenons un peu de recul.

    Pourquoi les humains créent-ils ? Que ce soient des immeubles, des familles, des entreprises, des communautés... pourquoi faisons-nous cela ?

    Quelque part au fond de nous, nous ressentons cette pulsion ou force créatrice de l'univers qui fait constamment évoluer notre réalité.

    Il s'agit de création dans sa forme la plus pure. Mais le plus souvent, c'est l'appât du gain qui motive notre créativité. Notre agenda personnel prend le dessus et nous nous retrouvons à songer à tout autre chose que l'acte de créer en soi — à savoir ce que nous en retirerons.

    Qu'est-ce que l’œuvre de notre âme ? Il s'agit de notre plein potentiel à créer quelque chose de tangible qui ait un impact même le plus minime sur ce monde.

    En affaires, c'est une pensée fréquente mais insidieuse qui régit notre comportement : « Qu'est qui va me rapporter de l'argent ? »

    Dès que nos réflexions convergent vers l'argent, nous perdons le contact avec cette pulsion créatrice au profit de notre ego qui prend le dessus pour servir notre intérêt personnel. Ce que nous créons est d'abord motivé par l'argent, la création passant en second.

    En clair, même s'il est normal de penser à notre subsistance, que savons-nous de ce qui va nous permettre de vivre ? Simplement, nous aimons à penser que nous savons parce que cela est plus rassurant.

    D'où la grande question : qu'est-ce qui vous apportera suffisamment d'argent pour vivre heureux et confortablement ?

    Partant de ma résistance à gagner de l'argent par des moyens qui me rendaient malade ou malheureuse, au fil des ans, j'y ai réfléchi pendant des jours et des semaines. La réponse a toujours été présente à mon esprit mais je refusais de l'entendre. J'ai fini par le faire et la voici donc : « C'est en effectuant le travail de ton âme que tu gagneras ta vie ».

    Une affirmation assez simpliste certes, mais que je vous invite vivement à relire une seconde fois.

    La plupart d'entre nous passons nos vies à éluder le véritable travail de notre âme. Je connais beaucoup de personnes qui pensent le faire mais elles se trompent. Je reconnais trop bien les signes parce que j'ai passé ma vie entière à essayer de découvrir l'essence même de l'œuvre de mon âme.

    Trouvez-la et et vous vivrez bien.

    Voici ma définition du « travail de l'âme » : il s'agit de notre plein potentiel à créer quelque chose de tangible qui ait un impact même le plus minime sur ce monde. Quelque chose que vous savez être fait pour mais que vous cherchez toutes les raisons possibles pour ne PAS le faire. Cela peut parfois être plus inconscient — ce que vous faites peut vous paraitre en quelque sorte « décalé » mais vous ne connaissez rien d'autre. Dans les deux cas, rien ne fonctionne de manière fluide comme vous l'avez sans doute constaté, en particulier dans tout ce qui se rapporte à votre santé, votre créativité et vos finances.

    L'œuvre de l'âme est la rencontre de vos plus grandes qualités et des besoins des vraies personnes au quotidien. Vous pouvez avoir de la profondeur d'âme sans travail et du travail sans âme, mais vous avez besoin d'âme et de travail pour maximiser votre récompense.

    Lorsque nous créons quelque chose de valeur dans ce monde, nous recevons quelque chose de valeur en retour, qu'il s'agisse d'argent, d'une accolade ou d'un fruit sur un arbre. Nous avons tous en nous l'énergie de la création et en n'en faisant pas usage, nous étouffons notre flux créatif provoquant des troubles qui affectent notre santé et l'argent a du mal à nous parvenir comme il devrait.

    Au contraire, lorsque nous effectuons notre travail d'âme, notre énergie créatrice circule librement et les récompenses détachées de toute contingence peuvent nous parvenir sans entrave.

    C'est l'apogée de ce que vous pouvez créer au service d'autrui, en répondant à un besoin réel dans notre société et cela fait appel à TOUT ce que vous avez au maximum de du potentiel actuel de certaines parties de vous sans aucune retenue ni réserves pour plus tard. C'est ce qui fait de vous un puissant créateur.

    Vous ÊTES le puissant créateur de votre réalité.

    Mais, au final, le choix de qui votre mode de subsistance en vous appartient pas car c'est à votre âme qu'il incombe. Dotée d'un point de vue plus élevé, elle sait comment associer divinement vos dons aux besoins d'autrui. C'est cet échange qui vous aidera à vivre.

    J'ose affirmer que si votre santé et vos finances ne sont pas florissantes (oui, j'entends bien les deux à la fois), c'est que vous n'avez pas encore atteint l'essence même de l’œuvre de votre âme.

    Chacun de nous dispose de nombreuses options mais une seule pourra réveiller votre passion et votre vitalité plus que toute autre. Et c'est CELLE-LÀ même qui vous soutiendra toute votre existence sous forme d'argent, de dons, d'opportunités, de relations... tout ce qui vous sera nécessaire pour prospérer en tant qu'individu. Votre âme a un plan.

    En esquivant votre travail d'âme, même à petite échelle et de manière anodine, vous limitez le potentiel d’épanouissement de vos moyens d'existence et de votre mode de vie.

    Et c'est de mille et une façons que nous autres, êtres humains intelligents, le faisons sans nous en rendre compte.

    12 signes indiquant que vous esquivez l’œuvre de votre âme

    Vous avez déjà entendu parler d'auto-sabotage ? C'est exactement ce dont il s'agit lorsque vous esquivez le travail de votre âme. Lorsque vous ne faites PAS ce qui serait bon pour vous. Vous savez, comme quand vous avalez une poignée de chips en trop alors que vous n'en avez pas besoin ou que vous surfez sur YouTube au lieu d'aller vous promener ou que vous traînez avec un ami qui vous épuise constamment.

    Voici les schémas récurrents que j'ai observés, ces superbes stratégies qui nous distraient de ce que nous sommes venu faire ici bas. Ces comportements qui reviennent toujours en boucle comme des normes. Nous en avons tous un. Le vôtre figure-t-il sur cette liste ?

    1. Le rebelle

    Vous êtes rebelle pour le plaisir de l'être. Vous faites le contraire de ce qui serait en fait bon pour vous et vous engendrez beaucoup de drames pour justifier votre position.

    2. Le rêveur

    Vous vivez dans vos fantasmes. Vous vous laissez prendre au piège des « infinies possibilités » ou celui d'être « dans le flux » sans vous engager dans une stratégie suffisamment longtemps pour récolter le fruit de vos efforts.

    3. Le flambeur

    Vous gaspillez votre temps et votre argent sur des paris. Vous prenez beaucoup de risques sans stratégie et vous finissez sans rien.

    4. Le contrôleur

    Vous en faites trop. Vous êtes accro à toujours vouloir plus que vous ne pouvez assumer juste par goût des défis et vous n'avez personne avec qui partagez ce que vous accomplissez.

    5. L'oisif

    Vous vous enlisez dans les détails. Vous demeurez trop terre-à-terre, voyant toujours petit sans plan solide pour votre croissance à long terme.

    6. Le copieur

    Vous effleurez la surface. Vous vous concentrez à agir superficiellement et refaites toujours la même chose.

    7. Le passif

    Vous essayez de plaire à tout le monde. Vous vous laissez tirailler dans tous les sens par votre entourage et vous vous égarez.

    8. Le théoricien

    Vous vivez dans votre tête. Vous engendrez beaucoup de théories et vous ne trouvez jamais le moyen de traduire ce que vous avez dans la tête par des choses utiles dans la réalité.

    9. Le glouton

    Vous êtes un sur-consommateur de la vie. Vous essayez d'en faire trop et vous consumez de peur de ne pas vivre assez.

    10. Le gourou

    Vous vivez dans une bulle. Vous aimez tellement ce sentiment de sécurité et de protection que vous ne vous poussez pas à accomplir quelque chose d'utile pour le monde extérieur.

    11. L'illusionniste

    Vous étouffez votre pouvoir. Vous allez à contre-courant de votre créativité en la gardant secrète pour que personne ne découvre jamais ce dont vous êtes capable.

    12. Le martyre

    Vous menez une existence rigide. Vous êtes piégé dans un cercle vicieux qui consiste à subvenir aux besoins de tout le monde sans voir qui vous êtes vraiment en dehors de l'image qu'ils vous renvoient.

    Vous reconnaissez le piège dans lequel vous tombez ? Il n'y a qu'une seule question à se poser...

    Par expérience, deux choses importantes doivent être prises en considération :

    On ne peut pas forcer le bon moment pour toucher à l'essence du travail de son âme. Que vous possédiez votre propre affaire ou que vous travailliez pour quelqu'un d'autre, il s'agit de vivre avec cette question à l'esprit : « Suis en train de réaliser l’œuvre de mon âme ? » Cela vous en approchera jusqu'à ce que vous n'ayez pas d'autre choix que de la reconnaître.

    Et puis...

    Il faut beaucoup de courage pour écouter son instinct créatif lorsqu'il se fait entendre. Beaucoup de personnes le remettent à plus tard et se demandent pourquoi leur vie est bloquée quand d'autres qui s'y engagent deviennent les meneurs de notre époque.

    Comme l'a magnifiquement exprimé Marianne Williamson, « notre plus grande peur n'est pas de ne pas être à la hauteur mais de ne pouvoir mettre de limites à notre pouvoir ».

    Quel changement avez-vous besoin d'apporter pour atteindre l'essence du travail de votre âme ?

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Nostalgie de l'être souterrain venu d'ailleursProjet Eklabugs : Humour toujours »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Avril à 12:39

    "12 singes indiquant ..."

    Ah vouai, c'est tiré du célèbre film "l'armée des 12 singes" !!!

    Ok je ==>

      • Jeudi 27 Avril à 15:59

        Non, je t'en prie, reste qu'on se marre un peu he

    2
    Jeudi 27 Avril à 22:18

    Nan mais c'est ça, dis tout de suite que je j'ai une tronche à rire !!!! (singe N°10 LoL)

    3
    Dimanche 30 Avril à 22:31

    J'ai vécu longtemps , trop longtemps comme une martyre ! ;) 

      • Dimanche 30 Avril à 22:35

        Raison de plus pour que ça change smile

      • Dimanche 30 Avril à 23:18

        ça a changé ! ;)mais je ne suis pas pour autant totalement libérée il faut encore que je travaille avec mon âme ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :