• 2023, le Char de la Vérité triomphante

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Jupiter et Saturne, Obéron, Miranda et Titania
    Neptune, Titan, les étoiles peuvent faire peur
    Vert citron diaphane, une seconde scène
    Un combat entre le bleu que vous avez connu
    Porté par le courant, le bruit résonne
    Dans les eaux souterraines gelées

    ♫ "Astronomy Domine", Pink Floyd (1967)

    J'avoue que depuis quelques années, j'ai de plus en plus de mal à respecter les traditions et à présenter mes vœux pour le nouvel an. Non point que je n'ai cure de ce qui pourrait vous arriver mais, au contraire, parce que je souffre un peu du syndrome du porteur de poisse ! Comme on dit l'enfer est pavé de bonnes intentions… Alors pour cette fois, j'ai décidé d'adopter une autre approche : ne rien attendre, ne rien souhaiter et m'en remettre à la volonté divine, à l'univers, à la cuisse de Jup… oups, non, pas lui ! Enfin bref, vous m'aurez comprise. Du moins je l'espère.

    L'important est que vous retrouviez votre souveraineté et puissiez puiser dans toute la force d'amour qui est en vous pour vous extraire de cette destinée qui n'est pas la vôtre (qui n'est pas la nôtre) et fassiez le bon choix pour toujours agir en âme et conscience comme on dit. Le seul problème est lorsque l'âme et la conscience sont en bisbille. D'ailleurs, il se trouve c'est le thème central de cette année 2023 qui vient juste de nous tomber sur le coin du nez. Ouille !

    2+0+2+3 = 7

    En numérologie sacrée, le 7 est la Puissance de direction qui correspond à Zayin, la septième lettre de l'alphabet hébraïque et au Chariot, le septième arcane du tarot de Marseille.

    « L’Étincelle divine de la puissante vibration jaune orangé comme la couleur du feu qui par sa force va consumer tout le passé avec les souvenirs douloureux et libérer ainsi toute hérédité physique ou psychique par le rayonnement de mon étincelle purificatrice. » (Source)

    Après une année 2022 de vibration 6 de la Croisée des chemins, tout au long de laquelle chacun a été obligé de choisir quelle direction emprunter, à savoir la voie de la peur ou la voie de l'amour ; la voix du mental ou la voix du cœur ; les foies ou la foi — le temps est venu de laisser le passé derrière soi et de s'ouvrir au changement.

    Le Chariot conduit par deux chevaux, symboles de puissance, de force et du désir d'avancer, représente l'union de deux forces opposées dans l'action. Le cheval bleu (air/mental) regarde le cheval rouge (feu/action) peut s'interpréter comme la pensée précédant l'action car le 7, en numérologie est le nombre de l'esprit. L'expérience du passé nourrit les prises de décision et permet le recul nécessaire, le regard intérieur indispensable pour une action non précipitée.

    En effet, en année universelle 7, il nous est nécessaire de lâcher du lest, de fuir le stress et les pressions facultatives, de relativiser, de se recentrer sur l'essentiel et de calmer le jeu. Le 7 amenant souvent des surprises, des changements brusques et aussi des ralentissements dans tous les domaines, ceux qui refuseront de s'ouvrir à la spiritualité et de cultiver l'introspection risquent d'être malmenés. Il ne sera dans l'intérêt de personne de céder à l'impatience ou à la panique et d'agir dans la précipitation. Car tout sera fait pour vous plonger dans la confusion.

    Le choc des Titans

    Astrologiquement parlant, 2023 voit la fin du bras de fer historique entre les deux mastodontes que sont Saturne et Uranus (voir Articles connexes) qui a amené la crise du co-vidage des cerveaux et toutes les dérives totalitaires auxquelles elle a servi de prétexte. Le carré entre les deux maîtres du Verseau sera toujours actif en début d'année mais est en train de se défaire progressivement.

    Depuis l'Antiquité, Saturne (qui a donné la racine « Satan ») a toujours eu très mauvaise réputation, ce qui lui a valu le surnom de « Grand Maléfique » ou encore de « maître du karma ». Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, c'est Saturne et non Uranus, qui, en fait, est impliqué dans toutes ces inversions de valeurs morales et du bon sens, explique l'astrologue sidéraliste Valérie Lagrifoul.

    « Tous ceux de la fausse matrice, tous ceux qui la défendent et tous ceux qui nous vendent du blabla nous présentent en fait Uranus comme étant celui qui change de sexe alors qu'en réalité, c'est Saturne, les Saturnales, qui nous ramène à des choses très sexualisées ».

    Saturne, c'est le verre à moitié vide, poursuit-elle, le monde du fini et des limites qu'on ne peut franchir. Dans un thème individuel, Saturne nous indique où se trouvent nos peurs, les limites de notre prison intérieure. Saturne nous ramène au réel alors qu'Uranus nous sort du réel. Uranus fait sauter un verrou et nous permet d'aller au-delà du réel, de changer, de s'offrir la possibilité d'intégrer qu'il y ait un possible derrière la limite de Saturne. Dans ce sens, Uranus a bien un côté révolutionnaire mais c'est aussi l'individuation, la connaissance de soi qui nous fait refuser de rentrer dans un moule de fatalité.

    Uranus dit : « Je veux croire que je suis un être souverain et que j'ai un pouvoir co-créateur sur ma vie, mon univers ».

    Saturne dit : « Non, tout est fatalité, tout est gravé dans la pierre. »

    Depuis deux ans donc, Saturne et Uranus sont en quadrature, un aspect très difficile avec Saturne représentant le pouvoir et les institutions, l'autorité et le patriarcat dans tout ce qu'il a de négatif — ce qui est immuable parce qu'ils l'ont décidé — et Uranus représentant les forces de libération. Ces deux énergies qui s'affrontent sont donc en train de se défaire et vont ouvrir deux voies ; deux lignes de temps ; deux chemins possibles individuels mais également collectifs. Et en 2023, ces deux lignes se séparent à mesure que le carré Saturne-Uranus se défait.

    Certains n'accepteront pas cette confrontation au réel amenée par Uranus et feront le choix de sombrer avec l'ancien monde illusoire basé sur le mensonge, la corruption et l'inversion de valeurs du vivant. Il va falloir accepter leur choix et les liens qui vont se défaire afin d'aller et de l'avant et de créer de nouvelles familles d'âmes. Il va falloir accepter de les laisser partir et rester ancré sur la voie que vous avez choisie.

    Notez également que Pluton, le Grand Réformateur, vient de quitter le signe du Sagittaire (croyances, religions, finances internationales) pour entrer dans le Capricorne, signe du pouvoir et des institutions. Timing parfait mais dont les effets en profondeur ne se ressentiront qu'après coup dans au moins une bonne décennie.

    Et est-ce le hasard si, en ce premier jour de l'année, l'astéroïde Amor (amour inconditionnel) se trouve conjoint au centre galactique ?

    En 2023, je vous souhaite le courage d'oser briser vos chaînes et franchir le seuil de votre libération.

    Namasté

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « La vie… à l'enversDélices du calendrier de l'Après »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Janvier à 16:41

    Merci a toi Ey@ël, je te souhaites plein de bonne choses pour 2023.

     

      • Dimanche 1er Janvier à 18:54

        Merci. Tout pareil à toi. 2023 a bien commencé en tout cas. Passé avec ma nouvelle famille de cœur, des gens formidables. On sait que ça va secouer mais nous savons aussi que si on est là c'est parce qu'on est taillés pour ramener l'équilibre et ramener sur la voie du milieu. Je ne peux m'empêcher de penser à cette scène d'Indiana Jones et la dernière croisade où il est doit traverser un gouffre infranchissable pour atteindre la salle du graal et il doit faire le saut de la fois pour voir la passerelle qui le traverse et qu'il ne pouvait pas voir du point de vue qu'il avait avant. Pour moi c'est l'allégorie parfaite de ce qui nous attend. Ceux qui joueront le camp du bien contre le mal finiriont tous dans le précipice car la voie n'est ni d'un côté ni de l'autre mais bien au milieu. Je ne suis pas bouddhiste du tout, je n'y connais rien en religion. C'est quelque chose qui me vient spontanément à l'esprit et que mon mental n'a pas eu le temps de valider car il n'en sait rien (ça sonne un peu schizo et chelou je sais mais je m'en fous, l'important est que le message passe et que chacun en fasse ce qu'il en voudra). Merci à toi d'être toujours là !smile

    2
    Dimanche 1er Janvier à 19:40

    Merci a toi d'éclairer mon chemin quand les lumières sont éteintes tard dans la nuit. 

      • Dimanche 1er Janvier à 20:58

        Je n'éclaire rien, je ne fais que te rediriger vers ta propre lumière. C'est toi-même qui éclaire ton propre chemin. On a juste parfois besoin d'une allumette pour rallumer la bougie.

    3
    Dimanche 1er Janvier à 21:22

    Oui. Parfois mes allumettes sont mouillées pour éclairer mon propre chemin a la lueur d'une bougie. ;) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :