• Astuce décoiffante pour être bien coiffé

    Article d'Ey@el

    Les frisottis, les cheveux fins, secs électriques, raplapla, incoiffables... vous connaissez ? Moi, en tout cas, c'est mon karma capillaire. Mais j'ai trouvé un début de solution et pour un prix dérisoire : le silicone végétal.

    Les silicones, quésaco ?

    Les silicones synthétiques sont partout en cosmétique industrielle parce qu'ils donnent de la tenue et du volume à la chevelure. Non toxiques à proprement parler, ils n'en sont pas moins nocifs à terme puisque leur accumulation finit par former un voile occlusif alourdissant le tige et étouffant le bulbe. Il en résulte des pellicules, un cheveu terne, cassant et qui finit par tomber.

    Le silicone végétal, au contraire, de par ses propriétés bio-mimétiques, est en parfaite affinité avec le cheveu (et la peau) qu'il préserve de la déshydratation en formant un film doux, non occlusif, assouplissant et protecteur. De plus, les sels minéraux qu'il contient (magnésium, calcium, manganèse et zinc) stimulent et renforcent ses fonctions naturelles.

    Personnellement, je l'utilise dans mes shampooings et colorations végétales (100% naturels et entièrement faits maison) et tous les jours avant le coiffage. Contrairement aux gels habituels, il ne laisse aucun résidu, ne poisse pas, ne produit pas d'effet mouillé ni cartonné et démêle parfaitement. C'est dire que mes cheveux en sont littéralement fous !

    Vous pouvez bien sûr le réserver à d'autres applications comme par exemple, l'ajouter à une crème, une lotion, ou encore vous en servir comme gel après-rasage ou épilation en y ajoutant de l'allantoïne ou du bisabolol naturels (cicatrisants, adoucissants). Il est également efficace contre les cuticules sèches (les fameuses petites peaux autour des ongles) qui finissent par se craqueler et saigner.

    La recette que je vous propose ci-dessous est simplissime et ultra rapide à réaliser. Quant à son prix de revient, il défie toute concurrence puisque 60 fois moins cher que vendu tout prêt dans certaines boutiques spécialisées (c.-à-d. 15 centimes d'euros au grand maximum) !

    Silicone végétal

    Ingrédients :

    • 1 g gomme de carraghénane (grade iota)
    • 49 ml eau minérale
    • 10 gouttes conservateur Cosgard


    QSP environ 50 ml

    Propriétés :

    Le carraghéane (ou mousse d'Irlande en anglais) est une algue rouge très utilisée dans l'alimentaire pour ses composés de polysaccharides de D-galactoses sulfatés qui en font un excellent gélifiant et en phytothérapie comme pansement gastrique naturel.  Il existe trois types de ces chaines moléculaires, le grade dit iota étant celui qui permet d'obtenir des gels élastiques souples et de viscosité modulable selon le dosage. En usage cosmétique, il permet d'épaissir les solutions et d'assurer une bonne hydratation de la peau et des cheveux par son action gainante et protectrice.

    Le Cosgard (alcool benzylique) est un conservateur de synthèse non toxique autorisé dans la fabrication des cosmétiques bio et est indispensable pour la conservation des solutions aqueuses. Les proportions indiquées doivent être scrupuleusement respectées et il est toujours recommandé de faire un test d'application du produit fini dans le creux du coude pendant 48h pour déceler une éventuelle allergie.

    NOTE : Attention, ne pas remplacer l'alcool benzylique par de l'extrait de pépins de pamplemousse qui est incompatible et ferait précipiter le gel.

    Préparation :

    Faire chauffer l'eau jusqu'à ce qu'elle frémisse (des petites bulles commencent à se former au fond du récipient) mais ne pas faire bouillir. Verser alors la gomme de carraghénane en pluie et fouetter jusqu'à l'obtention d'un gel encore assez liquide mais sans grumeaux. Laisser complétement refroidir avant d'ajouter le conservateur et de verser dans un flacon ou pot en verre propre, préalablement désinfecté à l'alcool.

    NOTE : Le gel n'épaissit pas tout de suite mais au fil des heures. Il est possible de le mettre au réfrigérateur pour en accélérer la prise. Sa durée moyenne de conservation est d'environ 3 mois.

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Tout problème a une solutionEfflorescence »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :