• Banksters

    Texte de EOB transcribed by Ey@el, Jo & B. et traduit par Ey@el

    Available in English

    Comme mentionné précédemment (voir Articles connexes), Ed O'Brien alias EOB vient de se lancer dans une carrière solo avec un nouvel album intitulé Earth à paraître juste après Pâques. Le mois dernier, il a donné une série de concerts intimistes en Amérique du Nord en guise d'échauffement et de promotion astucieuse de son disque et de sa tournée à venir, sachant que les événements seraient filmés et partagés sur les réseaux sociaux sans que sa maison de disque n'ait quoi que ce soit à débourser. Surtout ne vous méprenez pas : je suis favorable à cette idée et je la trouve excellente. Ce fut également intéressant d'entendre les versions live de ses deux singles actuellement disponibles, "Brasil" et "Shangri-la" et le résultat a largement dépassé toutes mes espérances. J'ai toujours senti que Ed se révélerait être le membre le plus intéressant de Radiohead une fois qu'il aurait acquis la confiance nécessaire pour sortir de l'ombre du tandem Yorke-Greenwood. Ses quatre concerts disponibles sur YouTube m'ont tellement emballée que je n'ai pu résister au besoin de partager dès maintenant avec vous un de ses morceaux encore inédits. Je dois avouer que le choix fut difficile. J'ai été tiraillée entre cette chanson et une ballade aux accents folk intitulée "Long Time Coming" dont les paroles trouvent un vibrant écho en moi comme s'il s'agissait de mes propres mots. On se connait ?

    J'ai finalement opté pour "Banksters" en réaction à la crise des subprimes de 2007-2008 et qui se trouve être le premier titre composé pour l'album à paraître. « C'est une chanson pleine de colère » raconte Ed. « À l'époque, vers 2009, j'étais dans une putain de colère en raison de l'austérité et pourquoi ça s'était produit. Tout ça à cause de cette putain de City ! J'étais aussi en colère contre mon meilleur ami. Je faisais des affaires avec lui et il m'a doublé. Mais je dois reconnaître que c'est le seul morceau qui n'a pas atteint tout son potentiel. Je voulais un son plus brésilien et nous avons fini par en faire quelque chose de plus electro. » (Source)

    Nous nous excusons (Jo, B. et moi) pour les trous et le manque de fiabilité du texte restranscrit ci-dessous. Des corrections seront apportées en temps voulu après la sortie officielle. Mais nous avons adoré relever ce défi, c'était vraiment amusant. Un peu comme un téléphone arabe franco-anglo-américain, chacune d'entre nous entendant des choses différentes.

    Bonne lecture/écoute et merci de laisser un commentaire.

    Ey@el

    Banksters

    Qui sait où nous allons ?
    Qui sait où est le flux ?
    Le déroulement de l'expansion-récession
    De ces systèmes de Ponzi en Dieu nous croyons,
    En Dieu nous croyons.

    Qui sait où est le pognon ?
    Parce que je sais que là, il y a un filon.
    Quand Wall Street dévore la rue
    ??? pas de parts,
    Ouais, vous n'avez aucune part.

    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?

    Vous savez où vous allez
    Parce que je sais dire
    Non non non non non non... MAINTENANT !

    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?
    Où est passé tout l'argent ?

    Vous avez l'impression d'être la putain de bombe,
    Mais pour d'autres, c'est juste comme si
    Les superpuissances de la planète se mettaient en branle
    Attendant que le monde tourne.

    Tout le monde connaît la raison,
    Tout le monde connaît le score.

    Ils vous flinguent,
    Ils vous détruisent,
    Puis se font la belle belle belle belle belle...

    Ils se font la belle
    Ils se font la belle
    Ils se font la belle

    Ils se font la belle belle belle belle belle...

    C'est comme travailler dans une mine de charbon
    Et s'enfoncer toujours plus bas bas...
    Travailler dans une mine de charbon
    Et s'enfoncer toujours plus bas bas...

    Travailler dans une mine de charbon
    Et s'enfoncer toujours plus bas bas...
    Travailler dans une mine de charbon
    Et s'enfoncer toujours plus bas bas...

    © Ed O'Brien, 2020

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    • Un système de Ponzi est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.

      « In God We Trust » est la devise qui figure sur tous les billets et sur toutes les pièces de monnaie américaines.

    Related articles

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Projet Eklabugs : Le côté sombre de la LuneCoronavirus : la contagion de la propagande »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Mars à 12:43

    Salut Eyael

    Je te remercie pour le partage , j'écoute ton lien qui me plait tout en écrivant ce petit mot 

    Je t'avais écrit quelque chose l'autre jour mais je ne vois pas le com nulle part encore un mystère informatique   (sourire) 

    Je vois que tu te régales toujours autant de poster des articles  , je ne commente pas toujours mais te visite régulièrement 

    Bise blogueuse 

      • Mardi 3 Mars à 13:12

        Ah, j'ai remonté les coms pour voir si des fois je t'aurais zappé mais je n'ai rien vu du tout donc j'imagine qu'il y a eu un bug. Suffit que tu aies posté un com à un moment où la plateforme faisait une maintenance sans prévenir (ils font ça en plein dimanche après-midi des fois, là où il y a le plus de monde en ligne !). Grr, oui c'est rageant mais je t'assure que je n'y suis pour rien. En tout cas, contente d'avoir de tes nouvelles et que tu aimes la chanson d'Ed. Même s'il ne le sait pas, ça lui fera plaisir quand même ;)

    2
    Mercredi 4 Mars à 09:01

    AHAHAH  ben yep une fan de plus c'est toujours ça ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :