• Ce qui cloche avec les médias

    Vidéo de The School Of Life transcrite et traduite par Ey@el

    Available in English

    Si les médias sont censés nous informer de l'essentiel, comment se fait-il qu'après y avoir été exposés pendant si longtemps, nous soyons en général si saturés, si confus et si bizarrement déconnectés de ce qui importe vraiment ?

    Pourquoi nous devons nous montrer prudents à l'égard des médias grand public

    Il est probable que nous ayons grandi en pensant que les médias traditionnels étaient nos amis, des juges naturellement habilités à estimer de l'importance de tout ce qui doit compter et une référence fiable dans la vie. Mais il se pourrait également que nous réalisions que ce n'est pas tout à fait vrai. Prenons le temps de nous rappeler quelques-unes de ces choses qui clochent un peu voire carrément beaucoup avec les médias grand public.

    Les médias nous stimulent inutilement

    C'est très facile à faire. Il est impossible de passer à côté de ce genre de gros titre sans cliquer. Pour gagner de l'argent auprès des annonceurs et des gouvernements, les médias doivent mettre l'accent là-dessus et ils savent à quel point nos esprits sont vulnérables face à de telles manchettes. Nous nous tournons vers eux pour apprendre ce qui est important, mais leur préoccupation majeure est de nous stimuler. Il arrive parfois que les deux se recoupent, que ce qui importe le plus dans le monde soit également ce qu'il y ait de plus excitant dans l'immédiat. Mais c'est rarement le cas. Nous sommes conçus pour être irrésistiblement attirés par les histoires de pouvoir, de célébrité, de catastrophes et de sexe et pas trop tentés de parler de l'école, des problèmes des pays en voie de développement ou de la masse monétaire. Nous ne sommes pas pour autant de mauvaises personnes. Il ne s'agit là que de l'équivalent de notre faiblesse fatale pour le sucre, les graisses et le sel raffinés que les médias mettent tout en œuvre pour exploiter.

    Les médias n'ont cure d'améliorer la société

    En théorie, les médias jouent un rôle fondamental dans une société. Ils sont censés inciter les masses à s'intéresser activement à ses problèmes les plus graves afin d'obliger les politiciens à apporter les changements nécessaires. Mais en réalité, les médias sont obsédés par les scandales ; ils se portent constamment sur les infractions nettement plus palpitantes d'une poignée de personnes plutôt que sur les grosses défaillances du système, bien plus difficiles à percevoir et surtout bien moins excitantes à raconter. Ils donnent aux gens l'impression de prendre le parti du petit contre le gros mais il n'en est rien. Le sacrifice du bouc émissaire dans un scandale n'a rien à voir avec le fait d'orienter notre regard de manière fiable ni de pousser à des améliorations de grande envergure.

    Les médias ont la capacité d'attention d'un moucheron

    La majorité des problèmes dans une société nécessitent du temps pour être réglés, mais en changeant constamment l'ordre du jour du débat national, les médias s'assurent que rien ne demeure bien longtemps une priorité.

    Les médias nous inquiètent et nous font peur au lieu de nous rendre efficaces ou sains d'esprits

    Il y aura toujours davantage d'argent à se faire en effrayant le public avec des bogues, des virus ou des explosions qu'en les amenant à évaluer correctement les dangers potentiels qu'il encourt, l'acceptation mélancolique de la mort et, d'une manière générale, des compromis. Il y a plus d'argent à se faire en provoquant la colère chez les gens qu'en les incitant à se montrer patients face aux défis pour corriger les injustices ou faire preuve de philosophie devant la méchanceté humaine.

    Les médias sont moralisateurs et malsains

    Ils rapportent sans ciller les cas d'adultère dans les ménages hollywoodiens ou les mauvais comportements des mannequins. Ils prétendent se soucier de ces transgressions tout en refusant d'admettre qu'en faisant cela ils titillent le public dont la plupart, en leur for intérieur, adorerait avoir l'opportunité de faire ce que l'on condamne en apparence. Les médias satisfont ainsi, de manière hypocrite, à la fois nos fantasmes et notre besoin de nous sentir normaux et respectables.

    Les médias nous font oublier l'histoire

    On les appelle les « nouvelles » en raison de cette idée fixe qui nous fait croire que nouveauté et importance vont de paire. Mais les événements récents sont en grande partie bien moins essentiels que certaines choses qui se sont produites il y a des milliers d'années. Certains éléments nécessitent un retour en arrière. Contrairement à ce que les nouvelles aiment à prétendre, les informations les plus significatives ne sont pas toujours celles qui touchent à ce qui s'est passé durant les dernière 24 heures.

    Les médias n'ont pas l'art de rendre les choses ennuyeuses passionnantes

    Lorsqu'ils sont d'humeur sérieuse, les médias vont nous balancer de longues dissertations sur le réchauffement climatique que seule une poignée de gens liront. Comme s'il fallait faire un choix entre l'affriolant et le banal ou le sérieux et le guindé. Dans l'utopie, nous aurions besoin qu'on nous présente les problèmes sérieux de manière plaisante. Un journaliste consciencieux ne doit pas se contenter de nous soumettre les événements les plus importants, il doit s'efforcer doublement d'en faire des histoires palpitantes — du moins tout autant que les derniers potins concernant Taylor Swift.

    Les médias dégradent la notion de célébrité

    Il n'y aucun mal à la renommée dans une société. La raison pour laquelle la notoriété est devenue taboue est parce que l'on ne nous présente pas les bonnes célébrités. Il faut que les médias mettent en avant certaines personnes mais pour leurs actions nobles et leurs efforts positifs envers une nation. Nul besoin de nous débarrasser des célébrités. Il nous en faut juste de meilleures variétés.

    Justice, vérité, sagesse

    Nous nous plaisons à croire que nos médias sont bien parce qu'ils sont libres. La liberté est sans aucun doute un merveilleux privilège, mais qui ne constitue rien à lui seul. Nous avons besoin de médias libres certes mais également de qualité, qui soient capables d'orienter les masses vers ce qui importe véritablement et qui l'a toujours été depuis l'époque de Platon : la justice, la vérité et la sagesse.

    Transcrit et traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Transformer un paysage d'été en scène automnaleConduire en Moldavie »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Octobre 2015 à 19:11

    ça a toujours été le mode de fonctionnement des médias divers et variés. Mais avec la multiplication des canaux, ça devient criant

      • Jeudi 22 Octobre 2015 à 00:30

        Et la multiplication des canaux entraînent aussi celle des cas nuls wink2

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 08:02

    Bon article !   il n y a qu à voir comment la moindre info est commenté sur les réseaux sociaux , les médias développent la haine des hommes force 10000 ....

    Perso ,  j'écoute les infos ponctuellement et parfois je culpabilise de n'être pas au courant de ce qui se passe par le monde mais bon ..... Alors now ...... je vais jeter un oeil chez les Caphys  ^^ 

    Bises  Miss 

      • Jeudi 22 Octobre 2015 à 00:29

        Culpabilise surtout pas, tu fais exactement ce qu'il faut faire pour maintenir ta vibration. Moi je ne regarde plus du tout la télé (à part les émissions de France 5 ou d'Arte  deux trois fois par semaine) et je suis plus informée des trucs graves que la plupart des gens que je connais qui passent des soirées entières (voir des journées pour certains) devant la télé. Je suis le fil RSS du site de David Icke, ils relaient toutes les news importantes mais sous un jour bien différent que servi par les médias grand public. Et puis si tu veux éviter de sombrer dans la déprime, t'as plutôt intérêt à te repasser d'ancien sketches de Coluche (par exemple) que de regarder le JT. Même leur météo, elle n'est  pas fiable.

    3
    jack
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 09:51

    Il y aurait des milliers d'exemples pour étayer ton super article sur les médias, il suffit de regarder les "nouvelles" de l'année dernière ou du trimestre dernier, prônées  élevées  et traitées au titre de l'exceptionnel à grands renforts de premières pages et qui ne trouvent plus aucun écho par la suite. En fin de  compte, seul  l'effet d'annonce semble important parce qu'il retient notre attention,  du moins pour un tout petit temps. Ensuite ...

    Au fait je l'ai lu sur le journal, tu crois que c'est vrai que l'actrice Machintruc s'est fait encore refaire la poitrine et le tour des yeux  ??  :)

      • Jeudi 22 Octobre 2015 à 00:24

        Tu veux dire Machine Trucbidule qui se faisait autrefois appeler Machin avant son opération ? C'est forcément vrai. Là on tape dans les sujets graves, on ne peut pas désinformer le public sur tout.

    4
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 11:39

    alors là complètement d'accord avec toi !!! je ne supporte plus la télé et les informations (désinformation), la façon d'aborder les sujets, le ton catastrophique du présentateur, les images chocs ou débiles qui passent en boucle !!! on nous prend pour des cons de première classe et ça m'énerve à mort !!! en fait, je suis remontée contre ce système ! j'en arrive à détester les medias et les journalistes ; pouah !!!! salut la miss :) belle journée

    5
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 15:22

    le ton catastrophé voulais je dire ! mais bon ça revient strictement à la même chose ! pffffff

    6
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 15:23

    et je lis maintenant les commentaires, notamment les tiens et je vois que toi aussi tu ne regardes plus la TV ! youpppiiieee j'suis pas la seule !! lol

      • Jeudi 22 Octobre 2015 à 18:35

        Ça donne un peu d'espoir sur l'humanité, n'est-ce pas ? yes

    7
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 19:06

    oué ! on est bien parties toutes les deux :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :