• Des chercheurs établissent un lien entre dommages cérébraux et fondamentalisme religieux

    Article de Alex Pietrowski traduit par Ey@el

    Available in English

    Dans le but de comprendre les chemins neuronaux et cognitifs associés à de profondes convictions et comment certaines personnes sont plus disposées et en mesure de remettre en question leurs systèmes de croyance, des neuroscientifiques se sont penchés sur les cas de l'autoritarisme et du fondamentalisme religieux.

    Dans une étude pour l'université de Northwestern intitulée "Les fondements biologiques et cognitifs de l'intégrisme religieux", des chercheurs ont envisagé le cortex préfrontal ventromédian (CPFvm) comme une zone critique du cerveau représentant les croyances.

    Nous avons émis l'hypothèse que le CPFvm représentait les diverses croyances religieuses et qu'une lésion dans cette zone serait associée au fondamentalisme religieux ou à un étriquement des croyances religieuses. [Source]

    Cette hypothèse espérait pouvoir expliquer pourquoi certaines personnes, comparées à d'autres, faisaient montre d'étroitesse d'esprit et comment cette particularité modifiait soit la structure de leur cerveau ou la manière dont ce dernier était affecté par leur ferveur et leurs croyances imperturbables.

    Afin de vérifier la validité de cette hypothèse, nous avons évalué les appartenances religieuses sur un spectre très répandu de fondamentalisme religieux d'un large panel de 119 patients souffrant d'un traumatisme crânien pénétrant (TCp). Si le CPFvm s'avérait essentiel dans la modulation des croyances religieuses personnelles diverses, nous avons supposé que les patients TCp souffrant de lésions de leur CPFvm feraient montre de plus d'intégrisme et que ce serait modulé par une flexibilité cognitive et une ouverture de caractère.[Source]

    Ces découvertes sont utiles pour établir un premier lien entre le fondamentalisme religieux et des lésions cérébrales réelles, un thèse qui allait certainement déconcerter les fervents adeptes de la religion.

    Au lieu de cela, nous avons découvert que les participants souffrant de lésions dorsolatérales du cortex préfrontal (ldCPF) avaient des croyances fondamentalistes identiques à ceux souffrant de lésions CPFvm et que l'impact d'une lésion ldCPF sur l'extrémisme était considérablement induit par une diminution de flexibilité et d'ouverture cognitives. Ces découvertes indiquent que la flexibilité et l'ouverture cognitives sont nécessaires à un engagement religieux flexible et adaptatif et qu'une telle diversité de pensée religieuse dépend de la fonctionnalité du ldCPF. [Source]

    Ici, le journaliste Bobby Azarian explique ce qu'ils entendent par « croyances religieuses » :

    Les croyances religieuses peuvent être envisagées comme des représentations mentales transmises par la société consistant en des événements et entités surnaturelles présumés réels. Les croyances religieuses diffèrent des croyances empiriques, lesquelles sont basées sur l'apparence du monde et actualisées à mesure que de nouvelles preuves viennent s'ajouter ou lorsque de nouvelles théories dotées d'un meilleur pouvoir prédictif font leur apparition. D'autre part, les croyances religieuses ne sont généralement pas actualisées en réaction à de nouvelles preuves ou explications scientifiques et sont donc fortement liées au conservatisme. Elles sont fixes et rigides, ce qui contribue à la prédictibilité et l'adéquation aux règles de la société au sein des individus à l'intérieur du groupe. [Source]

    Concernant cette étude, il semblerait que ces découvertes indiquent que certaines personnes seraient plus prédisposées à se précipiter sur des croyances et à les évangéliser et que ces mêmes personnes sont également plus à même de manquer de flexibilité cognitive ou d'ouverture d'esprit. Il est plus que probable que ces deux traits de caractère s'accompagnent de lésions du cortex préfrontal ventromédian, ce qui permet d'établir un lien entre le fondamentalisme religieux extrémiste et les dommages cérébraux réels.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Mesdames, renoncez au soutien-gorge pour votre santéIl fatigue tout le monde avec sa bonne humeur »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :