• Et si on cessait de jouer au Monopoly ?

    Article de Nouvelle Terre

    Bon, je ne suis pas un expert en macroéconomie (pas besoin de l'être d'ailleurs pour comprendre tout ça) mais de par mon expérience « scolaire » ainsi que tous les éléments que j'ai pu relier avec mes connaissances (personnes proches, recherches), je souhaite résumer la situation économique aussi clairement que possible afin de bien montrer à quel point les humains se font entuber au sens propre du terme depuis des siècles à travers le nerf central de ce système qu'est l'argent bancaire.

    Ce message d'adresse entre autre aux sceptiques de la remise en question de toutes les fondations qui forment l'économie telle qu'elle est actuellement et tout se qui s'y rattache.

    Le premier point à préciser est que le système d'obligations (dettes) permet de garder une emprise sur une population aussi insidieuse et discrète soit-elle. C'est-à-dire que tant qu'il y a un cercle d'emprunt/remboursement + pourcentage d'intérêts, la personne concernée se retrouve dans une position de soumission et se doit d'être redevable envers une entité qui n'a pas besoin de cet argent pour maintenir un équilibre macroéconomique stable. Pourquoi autant culpabiliser les petites gens du poids virtuel d'une dette ? Car cela permet de maintenir une emprise, même énergétique, sur un groupe conséquent d'humains et de ne pas les laisser libres de remettre en question un ordre actuel.

    L'étape suivante est la suppression de l'argent liquide donc le renforcement de la dépendance des humains envers les banques, comme ils le font pour la surveillance, la loi martiale étant le levier d'action clé dans un tel contexte.

    Bien qu'il y ait des échos d'une refonte totale du système bancaire par le poids de valeur de l'or, cela ne saurait résoudre une gangrène à l'échelle mondiale mais doit se faire en localités, en plus petits groupes.

    Plus les entités économiques sont dispersées et locales, moins les acteurs concernés sont dépendants d'une emprise centralisant et attirant tout à elle comme c'est déjà le cas avec les métropoles.

    L'argent qui circule actuellement virtuellement par les circuits bancaires, en grande partie, n'a aucune valeur réelle en partant du principe qui définit l'argent arbitrairement. Il est né d'une conséquence qui a fait qu'il s'est introduit dans le circuit économique pour cibler une personne ou un cas précis et est aussitôt détruit (créances, financements des multinationales par la FED, pour donner des exemples).

    C'est donc par cohérence qu'actuellement, les impôts ainsi que tous les prétextes de taxation vis à vis d'un groupe ou d'une population entière sont obsolètes. Cela n'a plus de sens.

    Pour résumer : on nous apprend à culpabiliser avec fougue une somme dérisoire financière qui ne nous appartient pas, que l'on doit diviser afin de rembourser une dette irremboursable, que l'on doit travailler pour rembourser celle-ci sachant qu'elle concerne ceux qui ont empruntés.

    Sur le plan économique, on comprend donc qu'il a une grande influence sur l'organisation de ce monde humain et qu'il a fini par servir d'arme d'asservissement massif de l'humanité avec son ami le complexe militaro-industriel (à préciser dans les prochains écrits/vidéos).

    Le principe de la dette tel qu'il est actuellement ne devrait pas exister dans l'absolu car il sert les intérêts uniquement de ceux qui en sont bénéficiaires (pas que les banques d'ailleurs). Les antagonistes par le biais des banques ont le pouvoir de financer tout et n'importe quoi. La culpabilité collective imposée à la population est volontaire (réchauffement climatique, taxes carbone, etc.) afin de garder un contrôle et un pouvoir sur celle-ci sachant qu'ils ONT les technologies pour résorber les problèmes ciblés et montrés du doigt (on met le feu et on joue le rôle du pompier).

    La connaissance de l’entubage collectif d'un point de vue financier permet donc de mieux aborder des outils de transition pour ce qui est à venir. Ils souhaitent créer un effondrement financier mondial contrôlé et des ressources essentielles vitales afin de renforcer la dépendance des humains et ce, dès cette année, en faisant croire qu'ils ne contrôlent pas cet effondrement.

    Le plus sage à ce niveau-là serait de bien prendre en considération que plus les humains concentreront leur pouvoir créateur collectivement sans dépendre d'influences collectives ou effet de groupes, plus ce pouvoir illusoire séculaire s'effondrera en petites miettes. L'économie ainsi que tous les acteurs qui ont un rôle dans cette civilisation, sont comme la coquille sur l'escargot : l'escargot est lié à elle.

    C'EST là que la différence se fera par l'esprit d'unité créateur humain versus la division contrôlée de l'ombre.

    Rien n'est joué, ne donnez plus votre propre pouvoir souverain à des entités qui n'ont même pas de considération pour elles-mêmes, c'est comme donner du pain à une voiture ! ^^

    La grande famille de l'Humanité s'en sortira toujours tant que le cœur est présent peu importe le degré de ténèbres.

    Par Antoine, Nouvelle Terre
    © www.facebook.com/newearthera

    « La 5G : une vision dystopique de notre avenirBruits de volière »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :