• Gaz nobles

    Article de la Désencyclopédie

    Les gaz : un sujet à priori bien gonflant et sale propre à vous pomper l'air tellement on vous gave déjà à longueur de JT des gaz à effet de serre, des gaz de pots d'échappement, du gazole, des gazouillis et même du gaz de shit schiste. Oui, mais non car il s'agit d'un article du Portail des Sciences sérieuses de la Désencyclopédie dont l'effet bidonnant devrait justement vous permettre de dégazer un peu et tant pis pour la couche d'ozone. Un billet pas écolo mais rigolo que je dédie à tous ceux qui ont besoin de décompresser et en particulier à notre jeune ami Sasha qui n'avait pas trop le moral ces derniers temps. Promesse tenue même si ce n'est pas de mon cru. J'espère qu'il se sentira mieux après ça.

    Ey@el

    « Qui est l'auteur de ce répugnant gaz noble qui se propage désormais dans mes appartements ? »
    ~ Louis Croix V Bâtons, lors de l'unique bain de sa vie, en présence de sa cour.

    « Je vous ramène un petit vent du bout du monde. »
    Lapérouse (explorateur), de retour de voyage, lors de ce même bain et en réponse à la question de son roi.

    « Je doute qu'on ait pu utiliser du gaz noble dans les camps de concentration. »
    ~ Alain Soral, à propos de son thème favori.

    On appelle gaz nobles, ou plus couramment gaz rares ou encore gaz précieux, les gaz dont nous gratifient les élites de ce monde. Leur usuel langage soutenu les empêchant d'utiliser le mot « pet », tout comme des centaines d'autres mots d'ailleurs, la dénomination de « gaz noble » est largement préférée dans le milieu très pudique de l’aristocratie. L'importance notoire des gaz nobles en font une catégorie à part entière dans le tableau périodique des éléments.

    Il existe 6 gaz nobles naturels qui sont le Monarchisium (Mo), le Diktatium (Dk), le Politikium (Pt),le Bourgeoisium (Bo), l'Autoproclamium (Au) ainsi que le Capitalisium (PDG). Un septième élément est venu s'ajouter à la liste en 2007 et dont il n'existe aujourd'hui quasiment plus aucune trace (il était déjà pas bien grand avant) le Sarkozium (Sk) appelé parfois Karcher par les utilisateurs du maudit langage argotique.

    Origine et découverte

    Pendant des siècles du gaz noble s'échappait de la croupe d'illustres personnages sans que personne ne s'en aperçoive. Un jour d'été 1312, où le temps ressemblait plus à celui de l'automne, un jeune fils de paysan, Crépin (1299-1319), passa par le plus pur des hasards derrière la demi-lune de Louis X. Il y sentit un doux parfum et selon ses écrits car, oui, Crépin était le seul fils de péquenot du royaume âgé de 13 ans à savoir écrire, ce doux parfum était plus qu'un simple pet. Ce jeune paysan venait de découvrir le premier des gaz nobles, le Monarchisium (Mo).

    Le parfum d'aucune fleur n'a d'égal celui du gaz qu'il m'a été gracieusement donné de sentir en ce jour de l'an 1312.
    ~ Crépin, sur son lit de mort en 1319.

    Au fur et à mesure que l'Histoire avança les autres gaz nobles furent découverts, ainsi, par exemple, en 1883 en Italie fut découvert le Diktatium (Dk) par une nurse qui torchait les miches d'un nouveau-né prénommé Benito.

    En 2007, un petit gaz insignifiant fit son apparition dans le monde controversé des gaz nobles, le Sarkozium (Sk). 53.06% des scientifiques proclamèrent d'abord ce gaz comme gaz à part entière. Après 5 ans d'études bien complexes, la communauté scientifique débouta le premier rapport qui établissait l'existence du Sk comme un véritable gaz noble. D'après le spécialiste Stéphane Bern, il s'agirait en réalité d'un mélange des 6 gaz nobles naturels.

    Trop faible et trop petit, ce gaz d'origine hongroise ne pouvait pas survivre sur terre plus de 5 ans.
    ~ Stéphane Bern, à propos du Sarkozium, durant un épisode de "Secret de gaz".

    Forte inertie chimique

    La cruelle difficulté à mettre en évidence une chimie des gaz nobles provient de leur configuration très complexes : les sous-couches supériorité (s) et parcimonie (p) de leur principal couche externe sont en effet complètes, parfois même en surcharge, avec respectivement deux et six parfums différents et combinables, de sorte qu'il ne leur reste pas de parfum d’œufs pourris disponible pour établir une liaison chimique X avec un autre atome, en vertu de la règle du pet commun.

    C'est ce qui explique leur résistance totale aux mauvaises odeurs, néanmoins certains parfums, sans être malodorants, ne plaisent pas à tout le monde. Cette inertie est plus relative pour les classes d'élites plus basses et plus encore pour l'Autoproclamium, dont on a isolé plusieurs centaines de parfums, certains étant stables à température ambiante.

    Classe     Élément chimique Parfums
    Monarchie 2 Mo  Fraise, pistache, pissenlit, fruits des bois, bouquet champêtre, cannelle, vanille-carotte.
    Grand patron 10 PDG  Persil, ciboulette, mélange d'épices montagnardes, courge, lavande.
    Élite politique 18 Pt  Cuir, melon, sueur de gladiateur, fleurs de printemps mongols.
    Dictateur 36 Dk  Fenouil, excrément de girafe, Zyklon B, fourniture de bureau.
    Bourgeoisie 54 Bo  Bouquet floral des tropiques, chocolat, foin des Alpes, cérumen de Bonobo
    Pseudo- Élite 86 Au  Progéniture d'ovipare en décomposition.

     

    La qwestion des pa'fums que dégagent les gaz nob'es est ext'êwement complwexes, je mé'ite une p'ix Nobeul !
    ~ Un scientifique Ougandais, lors d'une conférence sur le sujet.

    Écologie

    Prout !
    ~ Nadine de Rothschild, sur le plateau d'une célèbre émission de Laurent Ruquier.

    Les gaz nobles sont importants pour la survie de l'éco-système, en effet on ne saurait vivre dans ces gaz qui rebouchent les trous dans la couches d'Ozone. Donc ne faites pas la Révolution ! On a besoin des riches et de leurs pets !

    Source © desencyclopedie.wikia.com

    « À travers l'universEnvole-moi »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :