• Hyperconnecté

    Graphisme et poème d'Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

    Tu es si connectable
    Et tellement prévisible,
    Mon chéri hyperconnecté —
    Mon chéri abusé.
    Tu es si intoxiqué
    Et tellement pas mon type.

    Hyper ceci, hyper cela —
    Je sais exactement où appuyer :
    Pour quitter,
    Presser « Échap » ;
    La touche « ? »,
    C'est la mort —
    Prise de contrôle de ton âme
    En majuscules.

    Tu es si connectable
    Et tellement odieux,
    Mon chéri hyperconnecté —
    Mon chéri hyper isolé.
    Tu es si intoxiqué
    Et tellement pas mon dieu.

    Cyber ceci, cyber cela —
    Je sais exactement où appuyer :
    Pour quitter,
    Presser « Échap » ;
    La touche « ? »,
    C'est la mort —
    Prise de contrôle de ton âme
    En majuscules.

    Peu importe l'ampleur de l'espace,
    La connerie prend toute la place.
    En minuscules, c'est exclu,
    Tu ne captes vraiment rien à rien.

    Le bonheur est dans l'ignorance,
    La paix dans la guerre,
    Et tu me gonfles terriblement,
    Mon chéri coincé,
    Enlisé dans le brouillard.
    On ne peut pas te louper,
    Mon chéri coincé,
    Aspiré dans la béatitude.

    Ey@el

    (Texte original écrit en anglais)

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Pourrions-nous laisser tomber une bonne fois pour toutes l'expression « un vrai mec » ?Pourquoi chaque homme doit s'éveiller au masculin sacré »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    lynn
    Jeudi 15 Septembre 2016 à 16:37

    je le dédicace au père de mon fils

      • Jeudi 15 Septembre 2016 à 17:52

        Bonne idée ! Mais lui, il lui aurait fallu un truc encore plus...Une idée à creuser :lol:

    2
    Jeudi 15 Septembre 2016 à 20:32

    avec l' hyperconection deviendrait t'on hypercon ? ... je le pense parfois, je sais de quoi je parle car il m'arrive de me laisser emporter déborder aspirer par un flot d'informations , tsunami d'idée et de concepts alimenté par une batterie de photos vidéos et dessins tous plus que parfait les uns que les autres, le piège est subtil car ces sujets , c'est moi qui les "hais" sélectionné .....je deviens  con quand je ne pense plus par moi même .

    .....................................................................................................................................................

    merci pour tes mots ... "mots' coeur "

     

      • Jeudi 15 Septembre 2016 à 20:55

        C'est vrai que tout ce flot d'infos est un danger permanent. Ce n'est pas pour rien qu'on parle de "matrice". Un boulot à plein temps de ne pas se laisser happer par ses nombreux  pièges à la onc.

    3
    jack
    Jeudi 15 Septembre 2016 à 21:59

    Nombreuses sont celles qui devraient connaître ton texte !! J'ai souri, tes mots sont bien choisis et tu as réussi à appuyer là où beaucoup ne voudront pas se reconnaître. 

      • Jeudi 15 Septembre 2016 à 23:44

        Merci ! En fait, j'avais la musique de "Plug In Baby" (Muse) dans la tête en écrivant ce texte. J'ai hésité à le poster, je ne sais pas pourquoi puisque finalement il a l'air de vous plaire. Tant mieux ;)

    4
    Vendredi 16 Septembre 2016 à 06:36

    penser par soi m'aime , même si ce n'est pas parfait, nous tissons nos propres liens c'est un délice de les détricoter... j'aime les textes qui sont de toi, j'apprécie ceux que tu relaies , ceux là je peux les trouver tout seul

      • Vendredi 16 Septembre 2016 à 11:36

        Merci pour tes commentaires (et tous ceux qui prennent cette peine par ailleurs)  parce que j'avoue que parfois j'ai un peu l'impression de me donner beaucoup de mal pour rien. Le nombre de visites, c'est sympa, ça montre que je suis lue mais les commentaires c'est quand même ce qui fait la différence. Et je ne parle pas que pour moi. Toutes les personnes qui donnent de leur temps et de leurs talents GRATUITEMENT (et parfois doivent payer pour ça) méritent un peu de retour. C'est pourquoi je m'efforce toujours de laisser un mot même quand je n'ai pas forcément des trucs super intelligents ou originaux à ajouter. Cela encourage. On n'est pas des machines. Les blogs (du moins une bonne partie), ce ne sont pas les réseaux sociaux où chacun poste et reposte pour augmenter ses stats et son nombre d'abonnés mais cela demande du temps, du travail et beaucoup d'énergie. Mais au final, si ça permet d'éveiller une poignée de gens qui à leur tour auront envie de faire de même, alors ça vaut TOUT et même plus. Pour moi, c'est ma seule motivation et me permet de me regarder dans la glace en ne me sentant pas "collaboratrice tacite" de ce monde pourri. Ce n'est pas les Bruce Willis qui changeront le monde mais nos petites actions "insignifiantes" conjuguées qui feront toute la différence. Les gouttes d'eau dans le ru qui un jour feront déborder le fleuve.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :