• L'Anneau

    Graphisme et poème d'Ey@el

    Available in English

    J'ai demandé à Saturne
    Où était passé son anneau.
    Mais le grand taciturne
    Le prenant de très haut,
    Me somma de lui rendre
    Cet anneau que je n'ai jamais eu,
    Menaçant de me pourfendre
    S'il ne récupérait pas son dû.

    Je courus vers Neptune
    Lui demander où était l'anneau.
    Il me dit : « Va donc quérir la Lune
    Ou son ami Pierrot ».
    Et comme il n'en avait vraiment cure,
    Il replongea dans les flots
    Dans une grande gerbe d'éclaboussures
    Sans ajouter mot.

    Et comme je ne savais où chercher
    Ni à quel dieu me vouer,
    Et comme aucun ne voulait m'aider,
    Je me trouvai fort désemparée.

    Je me tournai vers Chiron
    Pour savoir où était l'anneau.
    Il me dit « Va donc quérir Sauron
    Ou son ennemi Bilbo ».
    Alors soudain, je me suis rappelée
    Ce qu'il était advenu du satané précieux
    Finalement retrouvé
    Puis jeté dans le feu.

    Ey@el

    À propos de ce texte

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « La CIA fait pression sur les médias européens afin qu'ils écrivent des articles pro-américainsAutrefois, lorsque nous étions libres »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 17:53

    Mon prrrrréééécccciiieeuuuxxxxxxxxxxxxxxx .....

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 18:53

        Tiens, t'étais pas censé être tombé dans le feu avec, toi ? Gollum-Terminator :lol:

    2
    faisonscourt
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 11:46

    Ah Seigneur, quel texte !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 22:03

    J'ai lu le texte avec l'air dans la tête ... Suis-je folle ? Suis-je vraiment atteinte ? x')

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 23:17

        L'air de rien ou l'air d'Indo ? Nan, je ne crois pas que tu sois folle. Ou alors on l'est tous : toi, moi, et le gus qui a pondu l'air !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :