• L’Ascension du Seigneur des Ténèbres

    Article d'Ey@el

    En traduisant la nouvelle prophétique de V. Susan Ferguson (voir Articles connexes), je n'ai pu m'empêcher de songer au premier chapitre du dernier tome de la saga Harry Potter — ne grincez pas des dents, ce n'est pas parce que le phénomène a fait l'objet d'une écœurante récupération commerciale à outrance (voire pire) qu'il faut pour autant cracher dans la soupe quand elle est bonne.

    Voldemort réunit ses Mangemorts

    Ce chapitre intitulé L'ascension du Seigneur des Ténèbres s'ouvre sur une assemblée de Mangemorts1 dans le manoir du riche et arrogant Lucius Malefoy2, présidée par Lord Voldemort alias le Seigneur des Ténèbres — un mage noir psychopathe comme on les aime tant dans la littérature fantastique, dont le but ultime est de dominer le monde en le purgeant de tous les Sang-de-Bourbe3 et en asservissant les Moldus4 que nous sommes (à noter au passage que ledit Voldemort est lui-même de « sang impur » tout comme un certain Adolf qui voulait lui aussi épurer et assujettir la planète). Cette réunion a pour but de mettre au point un plan pour capturer Harry Potter lors de son transfert en lieu sûr par l'Ordre du Phénix5 (je ne vous expliquerai pas pourquoi le grand chauve sans nez au teint blafard en veut autant au jeune binoclard balafré — ce serait bien trop long !).

    Infiltration, corruption et contrôle mental

    Comme dans la nouvelle avec les technocrates, on apprend ici que les Mangemorts ont infiltré toutes les sphères d'influence du monde magique. Il n'est question que de surveillance, corruption et contrôle mental — le terme utilisé est « sortilège » mais les techniques employées et les finalités sont identiques. Bref, fiction oblige, c'est enrobé de poudre de perlimpinpin mais le parallèle est étonnamment limpide jusque dans l'aspect reptilien/sataniste à souhait de Voldemort. Il y aurait matière à développer davantage tellement cette série est riche en symboles mais je vais m'abstenir, rassurez-vous.

     Voldemort leva une grande main blanchâtre et Yaxley s’interrompit aussitôt, une lueur d’amertume dans le regard lorsque Voldemort se tourna à nouveau vers Rogue.

    — Où vont-ils le cacher ?

    — Chez l’un des membres de l’Ordre, répondit Rogue. D’après ma source, l’endroit bénéficie de toutes les protections que peuvent fournir ensemble l’Ordre et le ministère. Je pense, Maître, que nous n’aurons guère de chances de nous emparer de lui une fois qu’il sera là-bas. À moins, bien sûr, que le ministère ne soit tombé avant samedi, ce qui nous permettrait de découvrir et d’annuler suffisamment d’enchantements pour qu’il nous soit facile de détruire ceux qui restent.

    — Eh bien, Yaxley ? lança Voldemort au bout de la table, le feu de la cheminée scintillant étrangement dans ses yeux rouges. Le ministère sera-t-il tombé samedi prochain ?

    A nouveau, toutes les têtes se tournèrent. Yaxley redressa les épaules.

    — Maître, j’ai de bonnes nouvelles à ce sujet. J’ai réussi – avec bien des difficultés et après de grands efforts – à soumettre Pius Thicknesse au sortilège de l’Imperium.

    L’annonce fit grande impression parmi ceux qui étaient assis autour de lui. Dolohov, son voisin, un homme au long visage tordu, lui donna une tape dans le dos.

    — C’est un début, dit Voldemort. Mais Thicknesse n’est qu’un individu isolé. Pour que je puisse agir, il faut que Scrimgeour soit entouré de gens qui nous sont acquis. Si nous échouons dans notre tentative d’éliminer le ministre, je serai ramené loin en arrière.

    — Oui, Maître, c’est vrai, mais comme vous le savez, en tant que directeur du Département de la justice magique, Thicknesse a de fréquents contacts non seulement avec le ministre lui-même mais aussi avec les directeurs de tous les autres départements du ministère. Maintenant que nous exerçons notre contrôle sur un officiel de haut rang, je pense qu’il nous sera facile de soumettre les autres. Ils pourront ainsi travailler ensemble à précipiter la chute de Scrimgeour.

    — A condition que notre ami Thicknesse ne soit pas démasqué avant que nous ayons converti les autres, dit Voldemort. En tout cas, il me semble peu probable que le ministère tombe en mon pouvoir avant samedi prochain. Si le garçon reste intouchable lorsqu’il sera parvenu à destination, nous devrons nous occuper de lui pendant son voyage.

    — Nous disposons d’un avantage, Maître, déclara Yaxley qui semblait décidé à recevoir sa part d’approbation. Nous avons à présent plusieurs personnes implantées au Département des transports magiques. Si Potter transplane ou utilise le réseau des cheminées, nous en serons immédiatement avertis.

    — Il ne fera ni l’un ni l’autre, répliqua Rogue. L’Ordre évite tout moyen de transport contrôlé ou organisé par le ministère. Ils se méfient de tout ce qui est lié à cet endroit.

    — Tant mieux, reprit Voldemort. Il sera donc obligé de se déplacer à l’air libre. Beaucoup plus facile pour nous, de très loin.

    Voldemort regarda une nouvelle fois le corps qui tournait lentement sur lui-même tout en poursuivant :

    — Je m’occuperai du garçon moi-même. Trop d’erreurs ont été commises au sujet de Harry Potter. Je suis responsable de certaines d’entre elles. Le fait que Potter soit toujours en vie est dû beaucoup plus à mes erreurs qu’à ses triomphes.

    Autour de la table, tout le monde observait Voldemort avec appréhension, l’expression de chacun – et de chacune – trahissant la crainte de se voir reprocher l’existence trop longue de Harry Potter.

    Extrait de Harry Potter et les Reliques de la Mort © J.K. Rowling, 2007 (traduit par Jean-François Ménard © Gallimard)

    La Marque des Ténèbres

    Petit « détail » à souligner : Voldemort a fait apposer sa marque6 (sorte de micropuce RFID version sorcier) sur l'avant-bras de chacun de ses Mangemorts pour lui permettre de les convoquer à volonté. Lorsque le tatouage (non sans rappeler l'emblème des Skull and Bones7) les brûle, ils doivent accourir immédiatement devant leur maître. À noter que ces caids fachos tremblent littéralement comme des puddings à la gélatine devant leur Seigneur des Ténèbres qui n'a, non pas recours aux bons vieux électrochocs chic et choc, mais au « sortilège Endoloris » administré à coups de baguette magique (sorte de bâton amélioré) qui leur inflige une douleur insoutenable. Univers différents, mêmes techniques.

    Les mots qui tuent

    Et ne vous méprenez pas : si jamais vous l'entendez prononcer « Avada Kedavra8 », ce ne sera certainement pas pour faire sortir un lapin blanc de son chapeau mais pour signer votre bulletin de sortie comme c'est le cas de cette pauvre Charity Burbage à la fin du chapitre.

    Il remua à nouveau d’un petit coup sec la baguette de Malefoy et Charity se tut comme si on l’avait bâillonnée.

    — Non contente de polluer et de corrompre l’esprit des jeunes sorciers, le professeur Burbage a publié la semaine dernière dans La Gazette du sorcier une défense passionnée des Sang-de-Bourbe. Les sorciers, affirme-t-elle, doivent accepter ces voleurs de leur savoir et de leurs pouvoirs magiques. La diminution du nombre des Sang-Pur est une tendance qu’elle estime souhaitable... Elle voudrait nous marier tous à des Moldus... ou, sans doute, à des loups-garous.

    Cette fois, personne ne rit : il n’y avait aucune équivoque dans la colère et le mépris qu’exprimait la voix de Voldemort. Pour la troisième fois, Charity Burbage pivota vers Rogue. Des larmes ruisselaient de ses yeux et coulaient dans ses cheveux. Rogue l’observa, imperturbable, tandis qu’elle continuait de tourner sur elle-même.

    — Avada Kedavra !

    L’éclair de lumière verte illumina les moindres recoins de la pièce. Dans un fracas retentissant, Charity s’effondra sur la table qui trembla et craqua sous le choc. Assis sur leurs chaises, plusieurs Mangemorts eurent un mouvement de recul. Drago glissa de la sienne et tomba par terre.

    — Le dîner est servi, Nagini, dit Voldemort d’une voix douce.

    Le grand serpent se dressa alors en oscillant puis glissa des épaules de son maître vers la table de bois verni.

    Extrait de Harry Potter et les Reliques de la Mort © J.K. Rowling, 2007 (traduit par Jean-François Ménard © Gallimard)

    Et si après ça vous pensez toujours que Harry Potter n'est que de la littérature enfantine : faites de beaux cauchemars mes petits, pom pom pom...

    Ey@el

    Notes et références

    1. ^ Les « Mangemorts » sont les partisans de Lord Voldemort. À l'origine, l'auteur avait choisi le terme de Chevaliers de Walpurgis en référence à la Nuit de Walpurgis. Les Mangemorts souhaitent purifier la communauté magique en éliminant les familles sorcières d'ascendance moldue (non magique) et cherchent à obtenir le pouvoir de diriger et contrôler toute la communauté magique en restaurant la domination des sang-pur. Plus largement, les Mangemorts souhaitent étendre au monde moldu l'application de leurs lois. Ils sèment la terreur en n'hésitant pas à faire usage de la torture dans le cadre des persécutions exercées sur leurs opposants. Toutefois, la mise en œuvre de ces projets ne semble pas réalisable dans la mesure où les sorciers de sang-pur ne représentent qu'une petite minorité. J.K. Rowling a même affirmé qu'aucune famille de sang-pur ne subsistait à l'époque où se déroule l'action de la série. (Wikipédia)
    2. ^ « Le nom Malefoy provient du vieux français qui signifie "mauvaise foi". [...] Les Malefoy courtisent le pouvoir et l’argent où qu’ils se trouvent. En dépit du parti pris qu’ils affichent clairement pour les lignées de sang pur et pour la soi-disant supériorité des sorciers sur les Moldus, les Malefoy ne rechignent pas à se faire bien voir de la communauté non magique quand cela les arrange. Cette stratégie leur a permis de devenir assez vite l'une des familles de sorciers les plus fortunées de Grande-Bretagne. [...] Lucius Malefoy, se rendit célèbre en devenant l’un des Mangemorts de Lord Voldemort. [...] [Comme certains anciens Nazis] Lucius évita, à deux reprises, de finir ses jours en prison après les tentatives de prise de pouvoir de Voldemort. La première fois, il prétexta avoir agi sous l’emprise d’un sortilège d'Imperium (même si beaucoup pensaient qu’il avait fait intervenir ses relations au Ministère). La seconde fois, il produisit des preuves à l’encontre d'autres Mangemorts permettant de capturer de nombreux alliés de Voldemort qui s’étaient volatilisés dans la nature. » (© J.K. Rowling/Pottermore)
    3. ^ « Sang-de-Bourbe » est un terme péjoratif, voire insultant, pour désigner un sorcier dont les parents n'ont pas de pouvoirs magiques. Quiconque utilise ce terme considère une telle filiation comme étant « impure », il s'agit donc d'une forme de racisme. Dans le dernier volume de la série, sous le règne de Voldemort, les Nés-Moldus sont persécutés. Ils sont tous fichés et marqués comme tels, et certains se retrouvent condamnés et enfermés.
    4. ^ « Moldu » est un terme inventé par les sorciers pour désigner les gens ne possédant pas de pouvoirs magiques. La plupart des Moldus sont tout à fait inconscients de l'existence même de la société des sorciers, bien que ces deux mondes existent en parallèle. Tout ceci est en partie dû au fait que les Moldus ne croient tout simplement pas en l'existence de la magie, ce qui signifie qu'ils trouvent des raisons « non magiques » pour justifier les choses magiques qui leur arrivent. D'autre part, le ministère de la Magie veille à maintenir les Moldus dans l'ignorance en ayant recours à des « Oubliateurs » chargés d'effacer les mémoires.
    5. ^ L'Ordre du Phénix est une société secrète qui a pour but de saboter les plans des Mangemorts à l'image de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale. Les parents de Harry Potter faisaient partie de cette organisation avant d'être assassinés par Voldemort.
    6. ^ La « Marque des Ténèbres » est une sorte de tatouage en forme de crâne humain avec un serpent sortant de la bouche, apposée sur l'avant-bras gauche des Mangemorts leur servant à la fois de marque de reconnaissance et de moyen de communication avec leur maître. Les Mangemorts signent toujours leurs crimes en faisant apparaître cette marque dans le ciel au-dessus de la demeure de leur victime. À noter que ce renvoi s'est vu attribuer le numéro 6 par le plus pur des hasards des fois que j'oublierais de souligner le parallèle avec la fameuse « Marque de la Bête » dont il est question dans la Bible ou bien encore la micropuce RFID qu'on voudrait bien nous imposer.
    7. ^ Les « Skull and Bones » (littéralement « le Crâne et les Os ») sont une société secrète de l'université de Yale aux États-Unis. Ce groupe est aussi connu par les anglophones sous les noms « Chapter 322 » et « Brotherhood of Death » (« la fraternité de la mort »). (Wikipédia)
    8. ^ « Avada Kedavra » de l’araméen : « adhadda kedhabhra » signifiant « que la chose soit détruite » est une incantation destinée à donner la mort. On peut aussi le rapprocher de la formule bien connue « abracadabra », qui tire sa sonorité de la même racine araméenne (mais signifie plutôt « il crée comme il parle »). (Wikipédia)

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Le Prince des Ténèbres réunit son Élite mondialeVoldemort »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :