• L'aspect négatif de la spiritualité

    Article de Luke Miller traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Je pense que l'on peut dire que la spiritualité est effectivement une bonne chose. Le problème est que certains peuvent aborder ce domaine avec le préjugé et l'idée fausse que ce sera une expérience entièrement positive.

    La spiritualité n'est pas une chose et peut se manifester de diverses façons. D'aucuns trouveront l'illumination dans leur travail, d'autres dans la religion, dans des pratiques telles que la méditation ou le yoga, en ayant recours à des substances psychédéliques ou encore en s'exprimant de manière positive avec gentillesse, compassion et amour. Peu importe comment vous trouvez l'esprit qui vous habite, il n'existe aucune manière unique d'y parvenir.

    Qu'est-ce que la spiritualité ? Un terme très mal compris que certains assimilent à la religion alors que même s'il peut y avoir un rapport, il ne s'agit pas exclusivement de cela.

    L'esprit est l'essence d'une personne, cette chose insaisissable en nous qui nous pousse naturellement à adopter certains comportements. Lorsque le mental est au repos et que le calme règne, il ne reste que l'esprit.

    Vous avez quatre niveaux de santé : le physique, l'émotionnel, le mental et le spirituel. Si les trois premiers sont faciles à définir, mesurer et appréhender, le dernier est un peu plus mystique et compliqué à expliquer en une courte phrase mais n'en est pas moins réel.

    La seule constante dans toute pratique spirituelle est la conscience, tout aussi difficile à définir que la spiritualité puisque, là encore, il n'est nullement question d'une chose unique. Simplifions en disant que la conscience au niveau individuel est ce qui vous sensibilise même s'il s'agit de rien.

    Le problème qui pourrait découler de l'expansion de la conscience ou de l'éveil est que la réalité vous procure un choc brutal. Un peu comme dans le film Matrix quand Morpheus propose à Neo la pilule rouge ou la bleue. Dès lors que vous choisissez la première, la réalité peut s'avérer difficile à appréhender.

    La pratique de la spiritualité et l'expansion de la conscience s'apparente à la dissolution d'une barrière qui s'est lentement mise en place pendant l'enfance et l'age adulte par le biais de l'éducation, des attentes sociales et de la famille et des amis.

    Une fois cette frontière abolie, ce sera la porte ouverte à tout le bien mais également au côté négatif de ce monde.

    Tout d'abord, si vous examinez la conscience collective, vous verrez beaucoup de désharmonie entre les gens. En marchant dans la rue, vous discernerez leur douleur et à l'échelle mondiale, la terrible ampleur des guerres et de la souffrance. Non pas que vous n'ayez pas perçu ceci avant mais une fois éveillé, il est difficile d'en faire abstraction.

    La suite concerne votre conscience individuelle : dès que cet éveil spirituel est en marche, c'est comme tenir un miroir et en plus de nous permettre de voir nos bons côtés et ceux des autres, cela nous montre également les erreurs que nous commettons et là où nous faisons fausse route.

    La spiritualité vous oblige à vous confronter à vos défauts, au mal vous avez causé et à ce qu'il y a de négatif en vous. Parfois, elle peut vous amener  à vous demander qui vous êtes et quelles sont vos valeurs. Et aussi de vous faire réaliser que la douleur enfouie peut être un fardeau lourd à porter.

    Une des manifestations les plus communes est un sentiment d'euphorie initial en atteignant un certain de degré de développement spirituel et même si cette sensation euphorisante est géniale, souvent elle peut vous pousser à vous fixer à vous et envers autrui des attentes irréalistes.

    Pour certains, il s'agira de s'attendre à ce les autres comprennent ce que vous traversez et même s'il est bon de s'entourer de personnes sur la même voie, il s'agit au final d'un chemin que l'on parcourt seul.

    Une autre idée fausse est que l'éveil spirituel est une finalité alors qu'en réalité, ce n'est qu'un point de départ, un peu comme capturer un lion sauvage et s'attendre à ce qu'il soit docile. Vous devez nourrir votre esprit en continuant à poser des questions. Parfois, vous n'aimerez pas les réponses. D'autres fois, elles ne seront pas toujours limpides mais en persévérant vous trouverez ce que vous cherchez.

    Emprunter la voie de la spiritualité peut s'avérer à la fois extrêmement difficile et gratifiant comme jamais et il importe de ne pas vous attacher à votre situation présente car vous devriez réaliser que toutes les pièces du puzzle s’emboîtent et que rien de ce que vous ayez pu faire n'a été vain.

    Le plus important pour réduire le stress et l'anxiété est de faire confiance au déroulement des choses et de savoir qu'en persévérant vers vos objectifs, le seul obstacle que vous pourrez rencontrer sera le temps ou si vous décidez d'abandonner.

    En parvenant à faire la distinction entre le côté obscur qui est en chacun de nous et la lumière, en comprenant que les deux sont normaux et nécessaires, votre parcours sera moins chaotique. Chaque état d'esprit sert des fins différentes et en vous familiarisant avec vos propres cycles émotionnels et la manière dont ils vous affectent, vous pourrez les utiliser pour optimiser vos performances.

    Enfin, vous efforcer consciemment de croître spirituellement est la meilleure décision que vous puissiez prendre. La spiritualité vous informera de la vérité, qu'elle soit positive ou négative, et dès lors que vous serez en mesure d'affronter cette dernière dans votre propre existence, vous ne pourrez que grandir !

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Ballade au clair de luneLes bienfaits avérés du yoga pour tous »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :