• Laissez votre soleil briller à l'intérieur

    Article d'Ey@el

    Available in English

    C'est une nouvelle aube,
    Un jour nouveau,
    Une nouvelle vie
    Pour moi.
    Plus libre que toi
    Et je me sens bien.

    "Feeling Good", Muse (2001)

    Vous vous souvenez, il y a cinq mois je vous faisais part d'un rêve qui m'avait profondément marquée et que j'avais même retranscrit visuellement tout en essayant de l'analyser (voir Articles connexes) ? Il est d'ailleurs fréquent que la signification de nos rêves ne nous parvienne que longtemps après et je pense que si notre metteur en scène intérieur (notre subconscient) se donne autant de mal pour nous impressionner, ce n'est pas pour le plaisir de nous alarmer mais pour s'assurer que l'on imprime bien son message. Que l'on s'en souvienne pour l'infuser et l'intégrer à notre conscience. Pour qu'ultérieurement, nous soyons en mesure d'aborder pleinement la phase action. Car nos rêves sont là uniquement pour nous guider et nous faire avancer, pas pour nous entraver. Et c'est exactement ce qui vient de m'arriver récemment.

    Discord

    Il y a quelques mois, j'ai rejoint un groupe d'éveil sur Discord (une application multi-plateforme de chat vocal et textuel originellement conçue pour les amateurs de jeux vidéo) organisé par Mysteria TV, la chaîne de l'infini. Un peu (beaucoup) désemparée par mon empathie, qui a tendance à s'accroître exponentiellement à l'intensification de la négativité ambiante, et confrontée à  l'inefficacité des techniques classiques de protection des corps subtils (la bulle de lumière, l'ancrage à la terre, les bonhommes allumettes, etc.), j'avais d'abord profité d'une soirée d'inauguration pour demander oralement conseil à ces deux intervenantes lumineuses de la chaîne que sont Katia la médium au grand cœur et Vanessa l'ostéopathe guérisseuse, qui m'avaient expliqué qu'elles aussi avaient longtemps galéré et souffert d'absorber les émotions des autres et qu'il fallait que je trouve mon propre déclic.

    Oui, mais en attendant, j'ai beau ériger des murs autour de moi, il semblerait que je sois victime de passe-murailles, et leurs émotions envahissantes, que je perçois comme des violations permanentes de mon aura, me ruinent littéralement la santé, faisant de mon quotidien un enfer en m'empêchant de me concentrer sur des solutions. D'autant que fuir ne sera jamais qu'une solution temporaire dans cette jungle vibratoire qu'est notre monde actuel où la négativité est omniprésente. Et pas toujours applicable à la réalité économique.

    En outre, j'ai désormais parfaitement conscience que l'on ne peut changer les autres mais que l'on peut se changer soi pour ne plus être affecté par eux. En effet, si ce qu'ils émettent trouve une résonance douloureuse en nous, c'est parce que nous avons des blessures non guéries, des choses désagréables que nous refoulons au lieu de les laisser remonter à la surface pour disparaître. Ce n'est pas que nous sommes masochistes au point d'entretenir des choses qui nous pourrissent la vie alors qu'elles ne demandent qu'à partir mais que la peur de les revivre est plus forte que le désir de nous en libérer. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, hein ? D'ailleurs quand on croit que la vie doit être difficile et compliquée, elle s'applique à l'être. C'est pourtant simple même si ça parait compliqué (vous avez besoin d'une aspirine ?).

    Ceci dit, tout cela n'est que théorie. N'y voyez aucun sarcasme de ma part, juste une constatation pragmatique. Si la théorie n'est pas applicable, elle ne sert à rien à part nous faire des nœuds dans la tête.

    J'ai donc demandé conseil sur le Discord de Mysteria TV et une administratrice, Jaan, m'a répondu ceci :

    Le truc qui marche : ne pas personnifier ni rentrer dans l'histoire, la capter au niveau énergétique comme une vague et la goûter sans refus, la laisser suivre son parcours dans le corps jusqu'à sa dissolution. Tu vas voir que si tu ne colles ni résistance ni histoire, si tu la laisses trouver son chemin, elle va passer à travers toi comme une grosse vague. Au début tu vas te sentir bousculée mais il est fort possible qu'au bout d'un moment tu y trouves même un rire, un plaisir quand ça te traversera.

    Je te comprends, je capte aussi les égrégores émotionnels/mentaux collectifs et les prendre avec neutralité comme une vague qui me traverse (comme l'océan) m'aide beaucoup. La résistance solidifie l'énergie et du coup, elle stagne et cherche à s'évacuer, ce qui va créer des boucles mentales perpétuelles. Accepte de goûter, pose ton attention dessus dans le corps et tu vas voir, elle va bouger et trouver un chemin de sortie ou changer de densité/chaleur et se dissoudre. Prends-le comme un jeu découverte. Quand tu n'opposes aucune résistance, tout se fluidifie et ne laisse aucune empreinte en toi. ♥

    Et rapport à la colère permanente (pas forcément exprimée) que je perçois dans mon entourage proche même au travers des murs (physiques, je précise), elle ajoute : « Protection = résistance et solidification dans la polarité. La colère est toujours une base de refus donc une résistance ».

    Oui, mais ce n'est pas ma colère à moi ! Elle s'impose à moi mais sans doute parce que j'ai encore des résidus de colère en moi dont je n'ai pas conscience ? Pourtant, je suis plutôt du genre à exploser qu'à fulminer intérieurement. J'extériorise.

    « Oui, forcément, tu ne capteras jamais ce qui est fluide, tu captes les cristallisations ! Nous sommes un peu comme des antennes qui transmutent. »

    Se laisser traverser par la vague donc... cela ne vous rappelle rien ? Bingo ! Ce fameux rêve que j'avais intitulé "Atantico" où je longeais une falaise abrupte surplombant une mer sombre et tumultueuse à bord d'un train qui se faisait engloutir sous un tsunami sans dérailler de sa trajectoire et où je m'en tirais sans la moindre éclaboussure. Relisez cet article, vous verrez à la lumière de ce que m'a dit Jaan (qui ignorait tout de mon rêve), c'est d'une évidence. Je dois cesser de faire de la résistance pour avancer vers la lumière et la paix intérieure.

    In Rainbows

    Une résistance dont j'ai du mal à me défaire — mais depuis cette « révélation », je progresse beaucoup et effectivement, désormais l'énergie se dissipe dans l'heure voir le quart d'heure selon mon état énergétique alors qu'auparavant elle prenait la journée voire plus — et m'affecte au niveau du plexus solaire (remontée acides, douleurs gastriques, indigestions), le chakra qui régit l'affirmation de soi, le pouvoir personnel et la prospérité.

    Dans son ouvrage intitulé The Rainbow Journey (le voyage arc-en-ciel), le Dr Brenda Davies nous explique que des émotions telles que la colère, la rage, la jalousie, le ressentiment et la culpabilité, perçues comme négatives par l'inconfort qu'elles nous procurent, peuvent pourtant être de puissants moteurs d'avancement pour peu que l'on accepte de les vivre. Mais dans le cas contraire, ces émotions non gérées peuvent se retrouver bloquées au niveau du plexus solaire, sapant ainsi notre confiance en nous, notre détermination et notre énergie vitale, nous plaçant en permanence en position de victime car c'est au niveau du plexus solaire que nous posons nos limites pour ne pas se faire « bouffer ». À l'inverse, cela peut aussi donner lieu à des comportement sociopathiques.

    Un des mes patients travaille avec un collègue immature, toujours en colère et peu respectueux d'autrui, prompt à la violence verbale et physique par le biais d'objets jetés à la figure. Mon patient avait besoin d'apprendre à fermer hermétiquement son plexus solaire avant d'aller travailler sous peine de se retrouver épuisé et meurtri mais aussi de ramener cette colère à la maison et de la décharger sur sa famille.

    En attendant de parvenir à apprendre à refuser de se retrouver exposé à de telles situations abusives, il n'a pas à absorber la négativité ambiante au quotidien — ni sa famille d'ailleurs. Il utilise l'exercice suivant pour fermer son plexus solaire et se protéger.

    En cas d'urgence, cela ne prend que trente secondes, imaginez, au niveau de votre plexus solaire, une magnifique fleur jaune totalement épanouie. Puis, les yeux fermés, visualisez-la en train de se fermer en un bouton hermétique. Vous serez étonné de constater que vous n'absorbez plus les déchets émotionnels ou psychiques.

    Fermer son plexus solaire à volonté requiert de la pratique aussi il est préférable de s'assurer, plusieurs fois par jour si nécessaire, que vous n'êtes pas ouvert aux désordres d'autrui.

    Extrait de The Rainbow Journey © Dr Brenda Davies 1998

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Ey@el

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Projet Eklabugs : Pyramid SongSept conseils pour traverser la rétrogradation d'Uranus en un seul morceau »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :