• Le piège de la contagion

    Article de Aajonus Vonderplanitz traduit par cv19.fr

    Available in English

    J'ai conscience que cet article risque de déranger pas mal de monde. Je tiens toutefois à  souligner que je n 'en suis ni l'auteure ni la traductrice. Je ne suis pas non plus à 100% d'accord avec tout ce qui y est dit — non pas que je conteste ce que raconte ce naturopathe mais simplement parce que mon cheminement personnel ne m'a pas encore amenée à ce stade de vérité et que je ne suis encore qu'à demi-convaincue même si au fond de moi, je sens que ça pourrait changer très rapidement. À chacun de se forger sa propre opinion en son âme et conscience, il ne s'agit que d'un partage pour alimenter vos questionnements personnels et NON d'un décret de vérité absolue ! Je tiens aussi à préciser pour ceux qui auraient mal compris qu'il n'est pas question ici de faire fi des mesures d'hygiène et de ne pas, par exemple, désinfecter une plaie quand on se blesse. Cela me semble évident mais sait-on jamais. D'autre part, il est clair que si vous êtes stressés ou en malnutrition (ce qui est le cas de beaucoup plus de gens que l'on croit avec l'alimentation moderne pauvre en nutriments et qui encrasse l'organisme), vous aurez un terrain propice au développement de maladies et les bactéries inoffensives pour les bien-portants ne le seront pas pour vous. Merci donc de bien comprendre ces points avant de venir crier au « n'importe quoi ». La culture de l'annulation c'est pour les nuls. La censure c'est pour les lâches. Le dialogue objectif, c'est pour les braves qui veulent avancer. C'est à ces personnes-là que je m'adresse. Les autres peuvent aller troller ailleurs.

    Bonne lecture,

    Ey@el

    Penser que les maladies sont contagieuses est faux et entrave notre sérénité. Nous rendons les animaux, les autres personnes et les microbes responsables de nos maladies. Si nous rendons les autres responsables de nos maladies, y compris les microbes qui sont en nous, nous enfermons notre esprit dans l’idée que les maladies ne font pas partie de nous. Nous croyons que nous sommes des victimes impuissantes. Inconsciemment, nous croyons que nous ne pouvons et ne devons pas faire confiance à la nature, aux créatures et à nos semblables.

    Lorsque nous croyons que quelqu’un nous a « donné » une maladie, nous pensons automatiquement que nous devons attaquer cette personne et notre corps pour éliminer la maladie. Tout le monde est meurtri dans les guerres, y compris les vainqueurs. La réalité est que les maladies proviennent principalement de la toxicité industrielle. Et lorsque la toxicité s’accumule, elle détruit souvent des parties ou des systèmes entiers de notre corps. J’ai entendu tant de personnes prétendre qu’un ancien petit ami ou une ancienne petite amie leur avait transmis le virus de l’herpès. Dans les cas d’herpès, les toxines telles que les métaux lourds s’accumulent dans les nerfs. Dans nos sociétés industrielles, tout le monde a du métal dans ses nerfs. Nous pouvons ne pas savoir que nous avons des métaux dans les nerfs parce que nous n’avons pas de signaux (symptômes). Souvent, les minéraux métalliques s’agglomèrent et ne peuvent pas sortir facilement des terminaisons nerveuses. Cependant, lorsque notre corps décide de désintoxiquer les métaux de nos terminaisons nerveuses et que cela provoque des plaies douloureuses, nous découvrons que nous avons de l’herpès.

    Le plus grand mythe et le plus grand piège de la société actuelle, à part le système bancaire, est que les microbes provoquent des maladies. De nombreuses personnes avisées me réprimandent pour ma détermination à affirmer que les bactéries ne causent JAMAIS de maladies humaines. Puisque des personnes très intelligentes du monde entier croient fermement à la théorie pharmaceutique et médicale selon laquelle les bactéries et autres microbes causent la plupart des maladies humaines, je dois être fou. Je n’ai vu AUCUNE preuve évidente qui prouve que les microbes causent les maladies humaines. Peut-être que ce mythe que l’on croit aujourd’hui est aussi sensé et vrai que la croyance que le monde est plat... Pourquoi les gens croient-ils que des créatures microscopiques peuvent usurper des corps et des systèmes corporels entiers mais que des produits chimiques dangereux qui tuent les bactéries sont sans danger pour nos corps ?

    Notre corps est composé à 90-99% de bactéries. Il y a 100 fois plus d’ADN bactérien dans notre corps que d’ADN humain. Par conséquent, nous sommes en fait 99 % de bactéries et 1 % d’humains. Tous les microbiologistes sont instruits et programmés pendant leurs études universitaires à croire que certaines bactéries sont nocives et dangereuses. Ils ne voient pas que les cellules qui sont phagocytées par certaines bactéries sont déjà mourantes ou mortes. Les professeurs montrent du doigt ces bactéries et disent : « Elles mangent des cellules ; voilà votre preuve que certaines bactéries sont nuisibles. » On enseigne à tout le monde cette biochimie incorrecte qui est un mythe. On ne donne pas aux étudiants la possibilité de les étudier avec un esprit ouvert. S’ils le faisaient, ils finiraient par découvrir que ces soi-disant mauvaises bactéries ne sont que des nettoyeurs, consommant des cellules gravement endommagées, mourantes ou mortes.

    Les sociétés qui contrôlent les médias et le gouvernement nous lavent constamment le cerveau avec des discours affirmant que les microbes provoquent des maladies. Les entreprises fabriquent des produits chimiques dangereux pour nous et notre environnement, mais elles nous disent que leur nouveau produit ou leur produit amélioré nous sauvera en quelque sorte de la maladie parce qu’il détruit les créatures microscopiques. Comme notre corps est composé à 90-99% de bactéries, cela a autant de sens que 900+47=1.

    Les personnes qui vivent davantage dans la nature et dans des fermes n’acceptent pas facilement cette propagande, car elles voient des animaux en bonne santé lécher et manger les matières fécales de leurs congénères et prospérer. Les ouvriers agricoles voient-ils parfois des animaux se laver les sabots et le visage avant de manger ? Ont-ils jamais vu des animaux nettoyer leurs abreuvoirs avant de manger ? Voient-ils des animaux en pleine santé au milieu de cette soi-disant contamination microbienne ?

    Les organismes de santé nous bombardent de nouvelles selon lesquelles les microbes nous attaquent. Pendant des décennies, l’E.coli a été tenu pour responsable de dizaines de milliers de cas d’intoxication alimentaire entraînant de graves vomissements et/ou diarrhées, et quelques décès. Cependant, vers 1985, alors que de plus en plus de microbiologistes observaient que l’E.coli était un élément naturel utile et inoffensif de la digestion intestinale, la médecine et le gouvernement ont détourné l’attention de leur accusation générale de l’E.coli vers un monstre nouvellement créé, l’E.coli 0157:H7 (génétiquement modifié ?). Je n’ai pas entendu un seul mot de la communauté scientifique et du gouvernement s’excuser pour des décennies de préjugés contre E.coli.

    Au contraire, ils ont fait entrer en scène cette nouvelle vermine E.coli 0157:H7. À ce jour, je n’ai pas trouvé un seul 0157:H7 dans la nature, y compris dans les tristement célèbres champs d’épinards « contaminés » de Californie ou dans les fermes industrielles. Le seul 0157:H7 que j’ai pu observer est une culture qui m’a été donnée par un professeur d’université qui a obtenu sa culture de la FDA/CDC. Cette créature artificielle est-elle implantée dans la société, les hôpitaux et les aliments pour continuer à nous laver le cerveau en nous faisant croire que notre nature microbienne est mauvaise et que les poisons chimiques industriels sont bons ? L’activité microbienne « pathogène » dans les aliments ne provoque ni empoisonnement alimentaire ni maladie.

    Les produits chimiques agricoles industriels, les additifs alimentaires et les procédés de transformation provoquent des empoisonnements alimentaires, point final. Les services de santé ont pour mission de protéger les gens de la contamination. Cependant, ils ont les mains liées par les grandes entreprises pharmaceutiques, alimentaires et industrielles qui sont les véritables responsables de la maladie. Alors, qui les personnes chargées de notre santé peuvent-elles blâmer pour les maladies ? Ils accusent la nature et les grandes erreurs de la création, les microbes ! Ils veulent nous faire croire que, bien que l’homme ait vécu au moins 4 millions d’années parmi les microbes et qu’il soit composé à 90-99 % de microbes, ce sont les microbes qui nous donnent des maladies et nous tuent.

    Traduit de l'anglais par cv19.fr
    https://cv19.fr

    « Projet Eklabugs : Je dis ça, je dis rien...Porridge oblige »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Mai à 20:07

    C'est l'homme qui tue l'homme ! et en effet si l'homme n'avait pas considéré qu'il pouvait s'affranchir de la loi nature, il ne serait pas en train de détruire la planète. Il a éliminé ses concurrents pour pouvoir se nourrir sans danger, puis il a élevé sa nourriture, pour se faire il a détruit de plus en plus d'arbres et de nature pour agrandir ses pâturages, se faisant la population a augmenté t la nourriture a commencé à manquer, il a donc détruit encore plus pour élever plus et se nourrir plus et nous voilà dans ce cercle vicieux, plus on a besoin de nourriture, plus on produit et plus la population augmente et plus il faut produire et plus on détruit, on va droit dans le mur mais on continue comme si de rien n'était, parce que l'homme est persuadé que la planète a été créée pour lui et qu'il la domine .  Il ne se remettra jamais en question, non, il cherchera des responsables autres, parce que l'homme est intelligent et se considère comme le seul être doué d'intelligence. pourtant, c'est à cause de notre seule espèce que l'écosystème est en train de mourir et en effet non pas à cause des microbes qui ont toujours existé et qui existeront toujours . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :