• Le rôle essentiel d'une bonne hydratation

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Je ne vous apprends rien en vous rappelant que notre corps est constitué à 75% d'eau et que s'il est possible de survivre assez longtemps à une privation de nourriture (jusqu'à six semaines ou plus), il n'en va pas de même pour l'apport hydrique où deux ou trois jours sans eau conduisent irrémédiablement à la mort.

    Chaque jour, nous éliminons environ 2,5 litres d'eau par le biais de nos émonctoires, à savoir nos reins (urine), notre colon (selles), nos poumons (respiration) et notre peau (sueur). Lorsque l'apport en cette source de vie est insuffisant (boisson et alimentation), notre corps la stocke pour assurer sa survie, éliminant ainsi moins de toxines et provoquant, à terme, des problèmes de santé plus ou moins grave selon notre âge, notre état physique et notre constitution — les individus les plus à risque étant les nourrissons, les enfants, les personnes âgées et les malades.

    Les signes révélateurs de la déshydratation

    Il faut savoir que la déshydratation s'installe bien avant de ressentir une forte sensation de soif ou les signes suivants :

    • Bouche sèche : la salive est constituée à 99% d'eau et en sus de son rôle dans la pré-digestion des aliments, elle sert à protéger nos dents et nos muqueuses des bactéries qui peuplent notre flore buccale.
    • Yeux secs et irrités : les larmes sont également essentiellement aqueuses et permettent l'oxygénation et la protection de la cornée. Sans larmoiement suffisant nous pouvons développer des conjonctivites voire des kératites et des infections graves, sans compter que cela affecte notre vision.
    • Peau sèche et teint brouillé : notre peau est irriguée par les capillaires sanguins et par les glandes sudoripares qui servent à réguler la température de notre corps et à éliminer les toxines. Les pores non hydratés finissent par se boucher, renvoyant les toxines dans le sang. Les cellules mortes de l'épiderme, non éliminées par la sueur, forment des squames sur lesquelles se déposent les particules de pollution et autres, rendant notre couche protectrice vulnérable aux infections et à l'inflammation en l'empêchant de respirer.
    • Douleurs articulaires et crampes : nos cartilages étant constitués à 80% d'eau, lorsque le corps se déshydrate, les organes vitaux deviennent prioritaires et il puise donc le précieux fluide là où il peut.
    • Fringales : curieusement quand le corps a soif, le cerveau transmet un signal de faim même lorsqu'il est à satiété. L'eau accélérant le métabolisme, manger sans boire favorise la prise de poids.
    • Urines foncées et mictions moins fréquentes : les reins éliminant moins d'eau, la concentration en toxines est donc plus importante d'où la couleur de l'urine (néanmoins il faut savoir que certains médicaments et la prise de certaines vitamines peuvent également foncer les urines). En règle générale, nous devrions nous rendre aux toilettes 7 à 8 fois par jour.
    • Constipation et troubles digestifs : les matières fécales insuffisamment hydratées stagnent dans le côlon, formant des bouchons dont le plus grave, le fécalome, peut conduire à l'occlusion intestinale provoquant une auto-intoxication de l'organisme. D'autre part, le manque d'eau augmente l'acidité dans l'estomac, entrainant brûlures et reflux œsophagiens.

    Les conséquences d'une déshydratation chronique

    Régulièrement soumis à la déshydratation, l'organisme peut être affecté des troubles suivants :

    • Infections urinaires
    • Hypercholestérolémie
    • Confusion, angoisse
    • Vieillissement prématuré
    • Réduction de la masse musculaire
    • Ostéoporose

    Attention à l'effet inverse : la surhydratation peut tuer

    Si la privation d'eau conduit immanquablement à la mort, l'absorption d'une trop grande quantité d'eau d'un seul coup peut également s'avérer fatale. Il faut savoir que le corps assimile 0,4 à 0,6 litre par heure maximum.

    Ce genre d'accident survient généralement lors de la pratique de certains sports intenses où l'on boit plus que de soif. On parle alors d'hyponatrémie de l'effort lorsque les reins, dépassés par l'apport massif d'eau, n'arrivent plus à réguler l'équilibre des fluides, le sodium servant à réguler les échanges osmotiques devenant alors insuffisant, les cellules se mettent à gonfler. Si après avoir consommé de l'eau suite à une séance d'exercice, vous ressentez des étourdissements, des vertiges, des nausées ou que vous vous mettez à gonfler, c'est sans doute parce que vous avez trop bu. Il est donc préférable de s'hydrater régulièrement par petites gorgées plutôt que de vider la bouteille d'un coup.

    Les cas sévères et extrêmes de surhydratation se traduisent par des vomissements, des céphalées, de la confusion, de l'agitation, du délire et des convulsions pouvant entraîner des lésions cérébrales irréversibles voire le coma et la mort.

    La vie et la santé sont une affaire d'équilibre

    Comme toujours, il n'est jamais bon de basculer dans les extrêmes. L'infographique ci-dessous (clic droit pour afficher l'image et l'agrandir), traduit par mes soins, devrait vous aider à mesurer tous les enjeux d'une bonne hydratation et à faire la part des choses pour vous sentir comme un poisson dans l'H2O !

    Ey@el


    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Ne laissez pas les événements vous faire coulerL'astroturfing et la manipulation des messages médiatiques »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Janvier 2016 à 10:47

    Très intéressant! Moi, qui ne m'hydrate pas beaucoup, je me rends compte qu'il y a pas mal de choses que j'ignorais. Je vais essayer de faire un effort!

      • Samedi 9 Janvier 2016 à 20:40

        Contente d'avoir pu t'apprendre des choses donc ;)
        Se forcer à boire est un peu difficile au départ mais comme toutes les habitudes, si on se discipline après ça vient sans y penser (le temps de créer un nouveau chemin neuronal). Je me balade partout avec ma bouteille d'eau. Au début c'est un peu lourd mais vu que je le bois au fur et à mesure, à la fin de la journée ça ne pèse plus rien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :