• Le virus JeSuisCharlie fait des ravages sur Internet

    Article d'Etienne Froment

    Vu qu'en conclusion de mon billet d'hier, je faisais allusion à tous ces sites pseudo-défenseurs de la vérité ayant « succombé au virus Charlie », je tiens à préciser que c'était uniquement une constatation ironique de la triste réalité de cette fin de carnaval qui voit les masques tomber un à un et que non, je ne suis ni voyante ni médium. D'un autre côté, quand on lève son postérieur bien haut pour respirer, on n'aspire rien du tout à part aux coups de bâtons, ce que certains, bien malintentionnés, ont dû savourer. J'imagine qu'une parade va rapidement être publiée par les éditeurs d'antivirus. Mais en attendant, que cela serve de piqûre de rappel à tous ceux qui se laissent séduire par le chant des sirènes dont le but à toujours été de provoquer le naufrage des navires et non de se marier et d'avoir beaucoup d'enfants avec les marins comme voudrait nous le faire croire Walt Disney.

    Ey@el

    Profitant du phénomène Jean-Charles, un groupe de pirates a conçu un nouveau malware qui aurait déjà infecté plusieurs millions de PC dans le monde.

    Repéré pour la première fois par des chercheurs de Blue Coat Systems moins de 24 heures après les événements qui ont transformé Paris, le malware JeSuisCharlie aurait déjà potentiellement infecté plusieurs millions d’ordinateurs à travers le monde.

    Très difficile à détecter — seulement 2 des 53 logiciels testés ont permis de le détecter — le malware permettrait aux pirates de prendre le contrôle complet d’un ordinateur à distance. Les ordinateurs infectés se transforment ensuite en de véritables machines de guerre pour les pirates qui peuvent les utiliser pour pirater des sites sans craindre d’être repérés, dérober des informations personnelles ou encore accéder à des données confidentielles.

    Utilisant le code de DarkComet, qui est dissimulé dans une enveloppe .NET pour être rendu moins détectable, le malware se cache en réalité dans une photo, qui aurait déjà été partagée plus de 5 millions de fois rien que sur Twitter. La photo en question, qui montre la main d’un nourrisson entourée d’une étiquette « Je Suis Charlie », renferme en réalité un malware, qui s’active sur les machines de ses victimes dès que l’image est téléchargée, faisant apparaître un message d’erreur qui indique « qu’il est impossible d’ouvrir le document en question qui a été créé dans une version antérieure de MovieMaker. »

    Profitant de la crédulité des internautes, qui ont appris à ne pas se méfier des photos partagées sur Internet, les hackers ont mis sur pied un outil très puissant qui risque d’être réutilisé lors d’autres manifestations populaires. « Il y a eu un grand choc émotionnel dans l’affaire Charlie Hebdo, qui a généré beaucoup de solidarité » explique Hugh Thompson, analyste chez Blue Coat Systems.

    Si vous avez été victime du malware, les spécialistes conseillent de nettoyer votre disque dur avant de réinstaller tous les logiciels.

    Par Etienne Froment
    © lesoir.be

    Haut de page

    Bas de page

    « HypocrisieIl est maintenant temps de réaliser votre appel »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 21:14

    ouch, ça craint !

    Merci pour cette info (je ne twitte pas, j'espère avoir échappé à cela) Eyael.

    Ton affiche du post précédent est "parlante", elle me plaît bien.

    2
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 22:00

    moi aussi je ne twitte pas, je ne facebooke pas, je ne télévore pas, je blogue juste... bisous

    3
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 23:08

    Vous avez tout à fait raison mais le fait que le virus se soit propagé par les réseaux sociaux n'exclue pas que l'on puisse le récupérer autrement — malheureusement. Tout le monde récupère des trucs par les moteurs de recherche et on a même parfois des « connaissances » envahissantes pour nous bombarder de PJ non sollicitées dont certaines pseudo-images qui peuvent apparemment propager les virus. Certaines de ces personnes vous affirmeront même qu'elles utilisent le même antivirus que les services secrets et que s'il y a un virus, ça vient de vous (si, si, on me l'a fait). Donc vigilance... et bon week-end à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :