• Les dix sketches les plus drôles de Mr. Bean

    Article de Kat Brown traduit par Ey@el

    Available in English

    J'avais prévu de vous réserver ce petit festin de friandises pour alléger les incontournables fêtes de fin d'année, mais il s'agit là d'un cas de force majeure au vu de la méga teuf aux vibrations lourdes que nous a infligée, ce week-end, la Ligue Internationale Anti-Humanité avec la collaboration quasi spontanée des moutons de Charlie (maintenant que le monde entier est Paris, au moins, comme ça, on ne se fera plus traiter de « Parigots, têtes de veaux ») — entrouilladés mais fiers de montrer combien ils sont courageux et débordants d'amour pour leur prochain en nourrissant gracieusement la bête hideuse et vorace de l'égrégore (dont la finalité ultime est de se nourrir d'eux tout en éliminant le surplus) et en suppliant leurs bergers d'aller flanquer la pâté à ces « sales vermines » qui n'y sont pas plus pour quelque chose que ceux qui se sont fait massacrer en guise de représailles des mêmes actions perpétrées auparavant par les « Gentils » que sont nos gouvernements. Le terrorisme instigué n'est rien d'autre qu'une infâme diversion et une excuse pour instaurer ce monde totalitaire dont on nous parle tant mais que certains, ne voyant jamais rien poindre, se refusent toujours d'envisager (syndrome de l'éléphant dans le salon). Ce n'est pas pour rien qu'on bénit les cons et qu'on brûle les immunisés. Bon courage aux esprits carrés qui n'ont probablement pas vu le film Cube (ou encore rien compris au scénar) et à chacun de choisir ce qu'il veut croire selon sa peur ou selon son cœur. Bref, en guise de représailles, je vous livre mon antidote directement importé d'outre-Manche dont la vibration haute vous permettra, je l'espère, d'évacuer toutes ces saloperies qui vous sont restées en travers. Attention, toutefois : à forte dose, il peut produire des torsions abdominales, un larmoiement incontrôlable, des étranglements voire même des risques d'incontinence temporaire. Vous voilà prévenus.

    Ey@el

    Il existe peu d'acteurs mieux équipés pour le comique muet que Rowan Atkinson dont le visage est si expressif qu'on jurerait qu'il est en caoutchouc. Il a fait de Mr. Bean une icône burlesque qui doit son succès international à sa décision de rendre le personnage en grande partie silencieux.

    Atkinson l'a imaginé alors qu'il préparait sa maitrise à Cambridge. En 1979, il interpréta Robert Box, le précurseur de Bean, dans une sitcom appelé Canned Laughter (Rires en boite). Mais ce ne fut que dans les années 90, lorsque Box se transforma en Bean égoïste et égocentriste, souvent lunatique, dans une série écrite par Robin Driscoll pour ITV que le comédien se fit un nom et une fortune.

    C'est accompagné de son nounours adoré et de sa Mini que « l'enfant adulte » Bean comme le décrit Atkinson, conquit le monde. Ses deux longs métrages, Bean et Les Vacances de Mr. Bean, lui ont rapporté près d'un demi milliard de dollars au box office mondial sans compter les vidéoclips, les publicités et une série d'animation et bien sûr les éloges de la critique. Mais les meilleurs moments de Bean sont sans doute ceux figurant dans les 14 épisodes diffusés à la télévision entre 1990 et 1995.

    Une chance pour les fans d'Akintson et de son personnage qu'il ait livré ses meilleurs moments comiques sur le petit écran. Voici nos préférés. Faites-nous part des vôtres dans les commentaires.

    1. La saga des guirlandes de Noël

    Il est tout à fait logique de tester ses guirlandes avant de les acheter sauf quand on s'appelle Mr. Bean, auquel cas on va le faire exactement comme il ne faut pas.

    2. La pause thé

    Cet épisode récompensé par un BAFTA (équivalent anglais du César) intitulé "Les Malheurs de Mr. Bean" est le troisième de la première saison et recèle quelques-uns des instants les plus sublimes du comique sans le moindre gag raté.

    Bean s'y donne le plus grand mal qui soit à tenter de se préparer une tasse de thé et un sandwich comme personne ne l'avait jamais fait auparavant en dehors de la cuisine expérimentale du grand chef anglais Heston Blumenthal. Prenez votre bouillotte, une chaussette et des ciseaux et venez nous rejoindre. Le spectateur éberlué est interprété par Angus Deayton.

    Cette scène comporte également une des rares phrases prononcées par Bean et l'une des plus drôles de la série, surtout replacée dans le contexte des années 90. Pas mal pour seulement trois mots [« My flexible spread », jeu de mot qui signifie à la fois « mon couteau à beurre flexible » et « mon étalement modulable » désignant la carte de crédit avec laquelle il beurre ses tartines — N.d.T.].

    3. Boissons et amuse-gueules improvisés

    Bean est à peu près aussi doué pour organiser une réception que pour jouer les traiteurs. On a sans doute connu pire en matière de réveillon de Nouvel An mais rarement avec des amuse-gueules aussi répugnants.

    Il termine la soirée seul en compagnie son nounours adoré tandis que la fête chez les voisins bat son plein pour accueillir la nouvelle année : ses amis ont avancé sa pendule afin de pouvoir s'y échapper. Cet épisode est le seul où l'on se sentirait désolé pour lui — enfin presque. Parce qu'après on se souvient de ce qu'il a servi à l'apéritif.

    4. Terreur à la piscine

    Il n'y avait rien de plus terrifiant, pour un enfant dans les années 90, que le coup de sifflet du maitre-nageur signalant que vous aviez commis une infraction. Il va sans dire que dans les trente secondes qui suivent son entrée dans l'espace piscine, Bean se fait siffler avant de se surpasser dans la maitrise du grand plongeoir qui aurait tout aussi bien pu inspirer l'émission de téléréalité Splash: le grand plongeon.

    Le clip se termine avant le spectacle désolant du slip de bain de Bean remontant lentement à la surface sans son propriétaire. Ce qu'il advient ensuite est un pur délice mais que l'on ose à peine regarder.

    5 & 6. Le meilleur de la Mini

    Comme pour son nounours, la Mini de Mr. Bean a acquis une personnalité propre notamment grâce à une longue inimitié avec le conducteur invisible d'une de ces automobiles britanniques à trois roues fabriquées par la Reliant Motor Company, la Regal.

    Ne faisant jamais les choses à moitié, Bean verrouille les portes de sa voiture avec un cadenas et en retire le volant. Mais c'est surtout son ingéniosité au volant — ou du moins, à proximité, qui s'avère très inspirée.

    S'habiller dans la voiture

    Conduire sur le toit

    7. La crèche de Noël dans le grand magasin

    Il n'y avait que Bean pour jouer avec une crèche de Noël quand bien même d'autres auraient voulu le faire. Et il n'y avait sans doute que lui pour y incorporer l'armée, un hélicoptère et un aimant pour escorter l'enfant béni vers l'équivalent des années 90 de la Maison de Rêve de Barbie.

    8. Comment se changer sur la plage

    Nous sommes tous passés par là. C'est très bien quand on a six ans et que nos parents sont là pour nous tenir le drap de bain autour mais que faire lorsque l'on est adulte et qu'il se trouve que l'on n'a pas de serviette ?

    Encore un leçon d'habillage inutilement compliquée de la part de Bean qui vaut son pesant d'or.

    9. « Vous avez mis la dinde ? »

    Comment se retrouve-t-on avec la tête coincée dans une dinde déjà ? Cette situation fut par la suite immortalisée dans Friends où Joey faisait la même chose, le premier victime de cette infortune fut Bean.

    Il était en train de préparer le repas de Noël pour sa petite amie, dont la simple existence procure le confort rassurant qu'il y a bien quelqu'un pour tout le monde.

    10. Mr. Bean aux Olympiades de 2012

    En tant qu'icône britannique dans le monde entier, il était quasiment inévitable que Mr. Bean figure à la cérémonie d'ouverture des J.O. de Londres. Quelques semaines plus tard, Atkinson confiait au Telegraph que la fin était proche pour son personnage.

    « Mis à part le fait que les capacités physiques commencent à diminuer, je pense aussi qu'une personne d'une cinquantaine d'années qui se conduit de manière puérile est quelque peu pathétique » a-t-il déclaré. « Il faut faire attention. »

    Atkinson a donc laissé le costume et la coiffure qui font la marque de fabrique de Mr. Bean au vestiaire pour jouer du clavier avec l'orchestre sous l'égide de Sir Simon Rattle — avant de dériver vers une séquence de rêve où il se livrait à une tricherie éhontée lors d'une course d’athlètes sur le thème des Chariots de Feu. Une performance remarquable.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Attentats Paris 13/11/15 – Quand la Conscience devient NécessitéPizza dangereux »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 12:18

    Bonjour

    AAAh pétard, lui j adhère pas vraiment ........... MAIS JE VEUX BIEN RE ESSAYER   LOL  

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 12:26

        Bon si t'arrive pas à coller, évite quand même les pétards et tout ce qui explose en ce moment surtout tongue

    2
    saby
    Vendredi 20 Novembre 2015 à 08:27
    ah ouiiiiiiiiiiiiiii faut quand mêm faire gaffe !!!!!
    3
    Samedi 21 Novembre 2015 à 15:31

    il me fait mourir de rire lui... j'y peux rien, plus c'est con, plus je ris... :D

    merci toi

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 00:00

        Bah, t'es pas la seule si ça peut te rassurer he

    4
    jack
    Samedi 21 Novembre 2015 à 20:27

    l'humour anglais est vraiment fantastique ! 

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 00:01

        Ah tiens merci  — pas pour les Anglais mais pour l'article sur lequel je suis en train de plancher et qui manque un peu de d'humour. Je vais me regarder quelques sketches de Bean histoire de m'inspirer un truc qui égayera un peu le schmilblick.

    5
    saby
    Lundi 23 Novembre 2015 à 18:30

    je viens de regarder le'Bean' de la crèche ROOOOO  allez c est excellent je riiiiiiiis comme une tordue  et ça c'est bon !!! 

      • Lundi 23 Novembre 2015 à 20:18

        Ah , tu vois ! En tout cas, contente que ça t'ait fait du bien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :