• Les Moutons

    Texte de Pink Floyd traduit par Ey@el

    Available in English

    Roger Waters est sans doute le frère spirituel de David Icke. En tout cas, on peut dire qu'il m'a beaucoup inspirée par sa perception à la fois lucide et sarcastique du monde. Animals n'est certes pas mon album préféré de Pink Floyd mais c'est, en tout cas, celui qui correspond le mieux à l'époque que nous vivons — ce qui est peu dire quand on songe qu'il est paru il y a 36 ans ! Entre les chiens, cochons et moutons qui peuplent le bestiaire du Floyd, j'ai finalement opté pour les moutons et l'aigre mélange de satire biblique et d'humour noir de ce morceau. Désolée pour celui qui aurait préféré les cochons roses volants et qui se reconnaitra ;)

    Ey@el

    Sheep

    Vous qui passez votre temps dans les pâturages, sans faire de mal à personne,
    Encore vaguement conscients d'un certain malaise flottant dans l'air,
    Vous devriez vous méfier,
    Il y a peut-être des chiens qui rôdent.
    J'ai jeté un coup d’œil, Jordan et j'ai vu
    Que les choses ne sont pas conformes aux apparences.

    Ça vous rapporte quoi de faire comme si le danger n'était pas réel ?
    Dociles et obéissants, vous suivez le chef
    Jusqu'aux couloirs tout tracés qui mènent à la vallée d'acier.
    Quelle surprise !
    Cette expression de choc ultime dans vos yeux.
    Maintenant les choses sont conformes aux apparences,
    Et non, ce n'est pas un mauvais rêve.

    Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien.
    Il me fait reposer dans de verts pâturages,
    Il me dirige près des eaux paisibles.
    À l'aide de couteaux étincelants, il libère mon âme,
    Me suspend à des crochets en hauts lieux
    Et me ramène en côtelettes d'agneau
    Car voilà, il a un pouvoir immense et un appétit démesuré.
    Quand viendra le jour où nous, les humbles,
    À force de méditation et de dévouement,
    Maitriserons l'art du karaté,
    Voilà que nous nous lèverons,
    Et ferons larmoyer le bougre.

    Bêlant et bavassant, je me jetai à son cou en hurlant.
    Vague après vague, les vengeurs devenus fous
    Défilent allègrement hors de l'obscurité pour entrer dans le rêve.

    Avez-vous entendu les nouvelles ?
    Les chiens sont morts !
    Vous feriez mieux de rester chez vous
    Et de faire ce qu'on vous dit.
    Sortez de la route si vous voulez faire de vieux os.

    © Roger Waters, 1977

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    À propos de cette chanson

    Les moutons de Animals rappellent ceux du roman La Ferme des animaux de George Orwell. Ils représentent la couche sociale la plus basse, le prolétariat. Ils sont exploités, « vaguement conscients d'un certain malaise flottant dans l'air ». Dans le premier couplet, ils sont décrits comme broutant paisiblement, ignorant qu'ils vont bientôt se retrouver dans un abattoir. Ils sont avertis de la présence à proximité de chiens, les gardiens du système.

    Dans le second couplet, ils découvrent la terrifiante réalité : ils sont conduits dans la « vallée d'acier », qui peut aussi bien désigner l'abattoir que, métaphoriquement, les immeubles et le monde des entreprises. Suit une parodie du psaume 23 de la Bible, dans lequel les moutons expriment leur foi en un maître au « pouvoir immense » et à « l'appétit démesuré ». Mais, dans un retournement de situation humoristique, les moutons maîtrisent « l'art du karaté » et se rebellent contre les chiens.

    Le troisième couplet décrit la révolte des moutons, qui restent cependant sous-éduqués et sauvages : ils sont décrits comme des « vengeurs devenus fous ». La chanson se conclut sur l'annonce joyeuse de la mort des chiens, aussitôt contrebalancée par deux ordres, rester chez soi et sortir de la route « si vous voulez faire de vieux os ».

    Source : Wikipédia (citations du texte de Pink Floyd traduites par Ey@el).

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Dans la brècheConseil de meute »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :