• Purple Mousse

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Histoire de relâcher un peu la pression, je vous propose aujourd'hui ce raffraîchissant dessert de saison issu de mes expérimentations culinaires. Une recette 100% végane, sans gluten et sans sucre, qui a le mérite d'être archi simple et ultra rapide à préparer.

    Cette mousse, qui n'en est pas vraiment une au sens propre (il fallait bien lui donner un nom), doit son goût acidulé légèrement fruité et sa belle couleur pourpre à la poudre d'hibiscus, une épice riche en antioxydants, vitamines A et C et acide gras essentiels. L'onctuosité est apportée par la purée de coco (à base de chair de coco déshydratée) et la consistance gélatineuse par les mucilages du psyllium.

    Que de superaliments pour conjuguer santé avec plaisir des papilles.

    Ingrédients

    Pour 3 ramequins :

    - 220 ml lait de noisette ou d'amande
    - 2 cuil. à café purée de coco
    - 1/2 cuil. à soupe psyllium
    - 2 cuil. à café poudre d'hibiscus
    - 10 gouttes huile essentielle citron vert
    - coco râpé (facultatif)

    Réalisation

    Faire chauffer le lait avec tous les ingrédients (sauf l'huile essentielle et le coco râpé) en fouettant bien pour éviter les grumeaux jusqu'à épaississement. Attention : une fois que le mélange prend, il va continuer à épaissir pendant la phase de refroidissement donc ne pas attendre que la consistance soit trop épaisse.

    Retirer du feu et ajouter l'huile essentielle. Bien mélanger et répartir dans les ramequins.

    Une fois bien refroidis, saupoudrer de coco râpé et conserver au réfrigérateur.

    NOTE : En cas de préparation au dernier moment (ou pour davantage de fraîcheur), vous pouvez placer les ramequins une quinzaine de minutes au congélateur pour que les desserts soient bien frais. Vous pouvez bien sûr utiliser de l'huile essentielle de citron ordinaire mais je vous déconseille d'utiliser un autre arôme car cela risque de dénaturer le goût. Traditionnellement, dans les infusions, menthe et gingembre sont souvent utilisés avec l'hibiscus mais dans le cadre de cette recette, il vaudrait mieux ne pas excéder une goutte de l'une ou l'autre car ces essences sont beaucoup plus puissantes que celles d'agrumes.

    Bonne dégustation !

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « L'homme blanc à l'origine de Black Lives MatterNi dirigeants ni maîtres ni dieux »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Août à 20:11

    Ca pas l'air mal ca. Je suis pas fan des huiles essentielles en cuisine pour en avoir essayer, je préfère les utiliser dans un autre domaine. ou bien utiliser des plantes fraiches si possible, le gout est pas pareil avec les H.E je le sens.

      • Lundi 16 Août à 00:50

        Tu peux essayer sans. L'hisbiscus a déjà un goût acidulé de toute manière. Moi j'adore mettre de l'huile essentielle de citron vert partout car je ne peux utiliser le fruit, l'acidité m'agresse trop les gencives et la muqueuse buccale.

      • Lundi 16 Août à 01:46

        Ah ok je comprends pour le citron, je préfère le vert car plus goûtu, pareil j'en met partout aussi lol. En revanche plus acide que le jaune je trouve. La menthe en HE est puissante, je préfère la menthe poivrée que je cultive en pot  sur ma terrasse là pareil j'en met partout cela apporte une telle fraicheur en bouche c'est agréable!

        En revanche j'utilise de la vanille concentré liquide dans mes desserts.

        Les HE sont une très bonnes alternatives pour beaucoup de choses de la vie quotidienne a utiliser avec parcimonie pour certaines et avec plaisir pour d'autres car très concentrées faut faire attention et beaucoup s'informer a leur sujet. (C'est juste un rappel pour ceux et celles qui lisent cet article, c'est toujours utile)

      • Lundi 16 Août à 21:43

        Tu fais bien de le rappeler parce que je suis tombée dernièrement sur un article sur VK où ils préconisaient les vertus des bains de pied avec des HE sans préciser qu'elles ne se diluent pas dans l'eau donc ça flotte en surface et ça brûle la peau et sans non plus donner de directives ni de quantité. Certaines HE comme la cannelle sont dermocaustiques. J'ai fait cette erreur stupide (alors que c'était mon métier donc je le savais) d'en mettre sur un cataplasme d'argile parce que j'avais confondu un épanchement de synovie avec une infection due à une piqure d'insecte qui aurait viré au cauchemar et ma peur des médoc m'a faite réagir un peu trop drastiquement. Résultat, une brûlure abominable dont j'ai gardé la cicarice indélibile sur mon avant bras. J'ai amorti les dégâts grâce au miel de manuka qui est une merveille pour la cicatrisation (et aussi les infections). Cher mais efficace (utilisé en CHU mais ils ne le crient pas sur les toits).
        Certaines HE sont toxiques en voie interne. Mais en cuisine avec parcimonie, ça relève le goût.

    2
    Mardi 17 Août à 01:50

    Pour le mélange des HE avec de l'eau, il faut un dispersant comme de l'huile végétale.  L'HE de cannelle est très puissante et dermocaustique (je prends celle de Ceylan pour ma part), je l'utilise en interne (1 gouttes pas plus avec grand verre d'eau ou dans une cuillère a soupe d'huile végétale).

    J'ai un corps qui, de facon générale tolère bien les choses, pas d'allergie connue a ce jour ce qui ne veut pas dire que je suis allergique a rien, a aucun produit.

    Je me sers (entre autre) du livre de Daniel Festy (ma bible des HE) comme référence qui est très complet, même si je pense qu'il manque des infos, des choses essentielles notamment sur les quantités a utiliser.

    Et surtout n'achetez pas vos HE n'importes où, que ce soit sur le net ou magasin physique. Les HE ont un coût +/- élevé selon la rareté des fleurs et la quantité qu'il faut pour extraire par exemple 1 Litre d'HE, le chémotype, la technique utilisé compte aussi pour sa qualité. 

    De toute facon les HE c'est comme les cachetons y a un mode d'emploi (que personne lit, lool ou pas, lool) avec des effets indésirable voir mortel et des contres indications)

    Tu était aromathérapeute???

    Désolé d'avoir dévié le sujet de base 

      • Mardi 17 Août à 03:46

        J'utilise un diluant végétal appelé Disper ou sinon du Solubol, ce qui permet de prendre en interne (4 volumes de diluant pour 1 volume d'HE). L'HE de cannelle de Ceylan couplée à de l'origan d'Espagne  en interne est un puissant antibiotique et antifongique.
        J'ai beaucoup appris avec le livre du père des HE, le Dr Valnet. Mon formateur était pharmacien.
        Pas aromathérapeute, herboriste. Pas en France.
        Oui, beaucoup d'HE vendues pas cher sont soit synthétiques, soit coupées avec de l'huile végétale. Et entre la rose et la lavande ou les agrumes et certaines épices, les différences de coût peuvent être vertigineuses. Le plus cher je crois que c'est la rose de Damas. Mais tellement divin comme parfum.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :