• Quelqu'un a posé une paire de lunettes par terre dans un musée et les visiteurs ont cru que c'était de l'art. Qu'est-ce que l'art véritable ?

    Article d'Alexa Erickson traduit par Ey@el

    Available in English

    L’art est une activité humaine, le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait s'adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l'intellect. On peut dire que l'art est le propre de l'Homme, et que cette activité n'a pas de fonction pratique définie. Il semble toutefois que l'objectif de l'art soit d'atteindre le beau.

    Qui ne s'est jamais posé la question de savoir ce qu'était l'art en voyant  d'autres personnes voire les médias s'extasier devant telle ou telle œuvre qui le laisse pourtant totalement perplexe et insensible ? Je pense qu'il y a là bien plus qu'une simple affaire de goût ou d'éducation. On aura beau essayer de le cerner, le définir ou l'enfermer dans des petites cases bien délimitées comme on adore le faire pour tout, l'art n'en demeurera toujours pas moins purement subjectif et en constante évolution. Bien arrogant et hypocrite celui qui peut prétendre tout comprendre de l'art. Ceci dit parfois, on en vient à se demander ce qui cloche chez nous. Comme pour avoir étudié et passé des heures à contempler les œuvres des impressionnistes au Louvre pour poser ensuite mon regard sur un point de couleur au milieu d'une toile blanche estampillée « œuvre d'art » au National Gallery de Londres (avec l'étiquette prix qui fait bondir), il y a de quoi s'interroger. Comme le soulignaient, ci-dessus, avec humour et dérision les Inconnus dans leur célèbre sketch des années 80. Non pas pour dénigrer une certaine forme « d'art-provocation » poussée à l'extrême mais pour rappeler qu'à mon humble avis, c'est surtout l'aspect mercantile disproportionné qu'on lui a sciemment rattaché qui le rend tout à la fois « élitiste » et difficile à saisir pour le commun des mortels. L'art ne devrait-il pas plutôt être intuitif et appréhendé comme tel ? J'aimerais beaucoup connaitre votre avis dans les commentaires.

    Ey@el

    Au cours de l'histoire, l'art a revêtu bien des formes et la manière dont nous le définissons a considérablement changé elle aussi. Selon Platon, l'art était une imitation de la nature et des années durant nous nous sommes raccrochés à ce principe, mais au début du XIXe siècle, ce rôle fut essentiellement repris par la photographie.

    Au XXe siècle, l'art abstrait émit l'idée que l'art était bien plus que purement représentatif. L'art est un animal mystérieux dont l'interprétation demeure incroyablement subjective et pourtant, en tant que société, notre cerveau se heurte encore aux confins des limites des murs d'un atelier qui l'empêchent d'exploser à la question : qu'est-ce que l'art ?

    Dans ce domaine, il est dit que tout peut être de l'art dès lors qu'un artiste le décide. Pensez à Marcel Duchamp et son tristement célèbre urinoir de porcelaine blanche qui remit en question notre conception de l'art jusque dans son fondement même. Il s'agit des « toilettes qui ébranlèrent le monde » signé R. Mutt et intitulé "Fontaine". Et cela remonte à 1917. Alors devrait-on vraiment s'étonner du fait que certains qualifient d'art des éclaboussures de peinture sur un mur ? Ou quelqu'un restant assis pendant 700 heures d'affilée ?



    Fontaine, 1917/1964
    Titre attribué : Urinoir

    L'original, perdu, a été réalisé à New York en 1917. La réplique a été réalisée sous la direction de Marcel Duchamp en 1964 par la Galerie Schwarz, Milan et constitue la 3e version. (Source)

    Décider de ce qui fait de quelque chose une œuvre d'art n'a probablement aucun sens d'un point de vue esthétique ou philosophique mais d'une manière ou d'une autre, toute chose devient art dès lors que quelqu'un le décrète. C'est une affaire de pouvoir. Mais constamment remise en question aussi bien par les artistes que les amateurs d'art. L'art doit-il être beau ? Original ? Intellectuel ? Il continue de s'éloigner de ses définitions traditionnelles au point que même une blague peut amener à se poser la question de ce qu'il est vraiment.

    Récemment, au musée d'art moderne de San Francisco, deux adolescents ont posé une paire de lunettes par terre dans une réaction de mécontentement envers les pièces exposées. Mais ce qui au départ n'était qu'une simple plaisanterie a pris une tournure plus profonde dans la conversation lorsque des visiteurs ont supposé à tort que les lunettes faisaient partie de l'exposition et ont commencé à les photographier en se demandant ce que pouvait bien être cette œuvre « d'art » moderne.

    Cliquer sur chaque image pour l'agrandir

    Un des deux jeunes âgé de 17 ans, T. J. Khayatan a pris des clichés de la réaction du public et les a mis en ligne sur Twitter où ils ont fait le buzz avec plus de 40.000 partages.

    Tout en provoquant l'hilarité, cette blague a probablement attisé la question du mystère de l'art et ce qui pousse les gens à percevoir une paire de lunettes comme une œuvre d'art du simple fait qu'elle ait été placée dans un espace dédié.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Mon dieu, hé héLes Gros Mots »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Juin 2016 à 10:32

    Je pense comme toi, que l'art est quelque chose d'intuitif. Certaines oeuvres nous "parlent" et provoquent en nous des émotions. Ce qui est important, ce n'est pas de "comprendre" une oeuvre d'art,  c'est ce que l'on ressent en la regardant, en fonction de notre propre sensibilité.

    2
    Vendredi 10 Juin 2016 à 19:18

    Dans l'art je peux aimer des choses très différentes, je peux m'extasier devant les détails de peintures hyper réalistes  comme devant des œuvres très abstraites qui me parlent, pourquoi me parlent -elles ? j'avoue que je n'ai jamais eu envie d'analyser, j'aime et c'est tout, je n'aime pas les personnes qui cherchent à tout prix à comprendre une oeuvre, à l'expliquer, à y voir un message caché, il n'y en a pas forcément à chaque fois. j'aime par exemple les sculptures monumentales de Bernar Venet je peux les regarder sous toutes les coutures parce que je trouve que ses lignes et ses courbes sont belles, parce que j'aime le métal rouillé, sa couleur, sa texture, je ne sais pas du tout ce qu'il veut exprimer ou même s'il exprime quelque chose, j'apprécie c'est tout !  

    Je trouve toujours que c'est exagéré quand l'oeuvre n'a demandée aucun effort de réalisation. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :