• Recette pour un jour nouveau

    Article d'Alex Vandenberg traduit par Ey@el

    Available in English

    En parcourant le cyberespace, je pense que nous conviendrons tous que ce ne sont pas les commentaires et discussions qui manquent à propos de qui, quoi, quand, où, comment et pourquoi. Et c'est tant mieux. Pour apprendre, nous avons besoin de désapprendre ce que l'on nous a enseigné. Toutefois, il me semble que les solutions, dont il y a visiblement pénurie, sont tout aussi importantes et que l'on devrait également les mettre en avant. À cet égard et dans un souci de diversité et d'équilibre, j'aimerais offrir certaines pistes pour remédier aux horreurs auxquelles nous sommes tous confrontés.

    1. L'avenir n'est pas fixé à l'avance

    Nous sommes les bâtisseurs de notre destinée. À l'instar de l'araignée qui tisse sa toile, nos pensées nous servent à adjoindre des possibilités aux mailles de la trame. L'imagination est une force dynamique qui collabore avec le monde.

    Alors souvenons-nous et gardons à l'esprit ce que dit le Doc à Marty à la fin du troisième et dernier volet de Retour vers le futur : « Ton avenir est ce que tu en feras. Alors fais-en quelque chose de bien ! »1

    2. La nécessité de « croire »

    Un jour, deux villageois vinrent trouver un shaman à deux moments différents de la journée pour s'enquérir du meilleur endroit où trouver un troupeau de burros sauvages2. À l'un il fut répondu qu'il en trouverait six et à l'autre dix-huit. Pensant que la mémoire du shaman devait lui faire défaut, une femme lui demanda : « Parlez-vous du même troupeau ? » À quoi il rétorqua : « Oui, même burros, même endroit mais ce que chacun trouve ne pas être pareil. » Ce à quoi le shaman faisait allusion était le fait qu'un des villageois ne pouvait s'imaginer en posséder plus de six. Lorsque la femme lui posa la question de ce qu'il adviendrait si cette personne se rendait à l'endroit où il y en avait dix-huit, il répondit : « Homme n'en trouver que six ; c'est ce qu'il voit. »3

    Je me sers de cette histoire pour introduire ce postulat grec qui dit que « le destin, c'est le caractère ». On retrouve ce thème dans la scène du désert dans Macbeth4 où sont présentées les trois sœurs fatales. Penchés au-dessus d'un chaudron, nous voyons ce qu'il est possible de manifester au-dehors sous forme d'événements. En d'autres termes, le réel que nous trouvons dans le monde extérieur n'est que le possible de notre monde intérieur. Traduction : le seul obstacle dans notre vie est nous-même. Croyez-vous au moins à la possibilité d'un avenir meilleur ?

    3. Un besoin d'enthousiasme

    La poésie, le théâtre, la musique, la peinture, la danse éveillent tous nos émotions. Tous les arts émeuvent profondément. Ils peuvent avoir une forte influence sur notre comportement voire même sur notre caractère. Platon savait cela et en a parlé abondamment. Toutefois la force de l'Art est encore plus puissante que bien des gens ne le pensent. De nos jours, par exemple, on s'en sert pour conférer un certain attrait à l'autoritarisme, la perversion sexuelle, l'égoïsme, le matérialisme, la conformité, etc. Bref, comme l'a si judicieusement fait remarquer Vigilant Citizen, il permet d’homogénéiser, de normaliser tout l'éventail de la pensée humaine.

    Cela étant, emparons-nous du savoir occulte de l’Élite et employons-le à rectifier notre problème actuel. Comprenons bien que le pouvoir de l'enthousiasme et de la positivité peut réellement façonner cette projection holographique que nous appelons le monde. Au sujet de la magie, Albert le Grand5 écrit :

    J'ai découvert une explication fort instructive [de la magie] dans le Liber Sextus Naturalium d'Avicenne6 où il dit que l'âme humaine recèle un pouvoir particulier d'altérer les choses qui lui permet de soumettre le reste à sa volonté, notamment lorsqu'elle est submergée par de grands débordements d'amour, de haine ou autre. Ainsi, lorsque l'âme de l'homme sombre dans les excès de la passion quelle qu'elle soit, des expériences peuvent démontrer que c'est ce dernier [l'excès] qui combine et modifie les éléments comme il le désire.

    4. La nécessité de visualiser/d'imaginer

    Nous devons être en mesure de « voir » comment notre avenir peut se dérouler et ne pas nous contenter de croire en cette possibilité. Cela signifie que nous devons être capables de visualiser avec précision comment éradiquer tout ce Mal.

    Confucius a dit un jour :

    Dites-moi et j'oublierai ; montrez-moi et je comprendrai ; impliquez-moi et je me souviendrai.

    Dans le même esprit, voyons comment nous pouvons tous le faire nous-mêmes.

    Le meilleur exemple que j'aie pu trouver est la fin de SOS Fantômes 2.7 Observez comme les armes des chasseurs de fantômes sont inefficaces contre la substance visqueuse qui a recouvert le bâtiment (la guerre). Voyez ensuite comment le pouvoir de ces gens recouvrant la mémoire de qui ils sont, travaillant de concert et débordant d'énergie positive (enthousiasme, encouragement, amour) parvient à dissoudre le maléfice. Pour conclure, quel intérêt y a-t-il à déclarer la guerre à « l'ennemi » quand ce dernier est tapi à l'intérieur ? Non, il faut vous déclarer la guerre à vous-même ! Effectuez donc en dedans ce changement que vous recherchez au dehors.

    Et souvenez-vous de cette réplique du film Invasion Los Angeles8 :

    Peut-être ont-elles toujours été parmi nous. Ces choses là-bas. Peut-être qu'elles aiment ça. Nous voir nous haïr les uns les autres, nous regarder nous entretuer et se repaitre de nos p***** de cœurs froids.

    5. La nécessité de « lâcher prise »

    Pour réussir, nous devons nous fixer un but en nous montrant aussi précis que possible dans sa description. Paradoxalement, il faudra ensuite que nous lâchions complètement prise de notre vision à la fois concernant les détails et la manière dont notre objectif doit se réaliser. Il nous faut énoncer notre but puis l'abandonner à la Volonté de l'Univers, à notre Soi spirituel.

    Posez-vous cette question : que se passe-t-il lorsque vous essayez par tous les moyens de vous souvenir de quelque chose ? Et ensuite qu'advient-il quand vous cessez de le faire ? C'est exact : la réponse jaillit soudain des fins fonds. Pourquoi ? Parce que l'intensité de la concentration produit un blocage énergétique au niveau des chakras.9 Lorsqu'il sera dissout, les énergies pourront à nouveau circuler librement.

    À propos de l'auteur

    Alex Vandenberg écrit et effectue des recherches sur une myriade de sujets différents allant de l'économie à l'occulte. Il est actuellement en train de terminer l'écriture de deux ouvrages traitant de vérités transcendantales. La priorité qu'il a accordé à faire la lumière sur ce qui se cache sous la surface — les racines du problème actuel de l'humanité perçu à travers le prisme de la spiritualité — est ce qui l'a guidé.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    1. ^  Retour vers le futur 3 (Back To The Future 3) de Robert Zemeckis (1990) retrace les aventures d'un adolescent voyageant dans le temps grâce à une machine fabriquée par son ami le Docteur Emmett Brown à partir d'une DeLorean (voiture).
    2. ^ « Burro » est le mot espagnol pour désigner un âne. Au sud des États-Unis, les anglophones utilisent ce terme aussi bien pour les troupeaux d'ânes que pour ceux qui vivent à l'état sauvage en Arizona, Californie, Oregon, Utah, Texas et Nevada.
    3. ^ Les fautes de grammaire sont volontaires car existantes dans le texte original, l'anglais n'étant pas la langue maternelle du shaman.
    4. ^ Il s'agit de la scène où, au retour d'un combat victorieux contre les Norvégiens, Macbeth, cousin du roi d’Écosse, et Banquo, son général, tombent sur trois sorcières sur une lande déserte qui leur font à chacun des prédictions sur leur avenir avant de disparaitre. Tout Macbeth est fondé sur des erreurs d’interprétation successives, et sur la confusion du littéral et du métaphorique.
    5. ^ Saint Albert le Grand aussi connu sous le nom d'Albertus Magnus était un frère dominicain, philosophe, théologien, naturaliste, chimiste médiéval. Homme de grande culture, il a laissé une œuvre scientifique d’une vaste ampleur, particulièrement brillante dans le domaine des sciences naturelles. (Wikipédia)
    6. ^ Avicenne était un philosophe, écrivain, médecin et scientifique médiéval persan. Il s'intéressa à de nombreuses sciences, notamment l'astronomie, l'alchimie, la chimie et la psychologie. Ses disciples l'appelaient Cheikh el-Raïs, prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence, le troisième Maître (après Aristote et Al-Farabi). (Wikipédia)
    7. ^ SOS Fantômes 2 (Ghostbusters 2) d'Ivan Reitman (1989) met en scène une équipe de scientifiques exterminateurs de fantômes qui tentent de débarrasser la ville de New York d'un esprit maléfique ayant pris la forme d'une substance visqueuse qui s'infiltre par les égouts et possède tous les mortels à son contact.
    8. ^ Invasion Los Angeles (They Live) de John Carpenter (1988) est une adaptation de la nouvelle "Les Fascinateurs" de Ray Faraday Nelson. Un ouvrier itinérant, découvre par hasard une paire de lunettes qui lui permettent de voir le monde tel qu'il est réellement, à savoir gouverné par des extraterrestres ayant l'apparence d'humains et maintenant ces derniers dans un état apathique au moyen d'une propagande subliminale omniprésente.
    9. ^ Pour les hindous, les « chakras » (roues en sanskrit) sont nos centres énergétiques. Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, vieille de cinq mille ans. Les textes anciens parlent de 88.000 chakras répartis sur tout le corps. Mais ils en dénombrent sept majeurs, situés le long d’une ligne qui suit le trajet de la colonne vertébrale. D’autres médecines les reconnaissent à leur manière : en Chine, ils ont été intégrés dans la pratique de l’acupuncture ; en Occident, ils correspondent aux plexus, des réseaux de nerfs et de vaisseaux, dont le plus connu est le plexus solaire, situé sous le diaphragme. [...] Au passage de ces « roues », le souffle vital se concentrerait en tourbillonnant dans le sens des aiguilles d’une montre, remontant du périnée au sommet de la tête. L’énergie doit pouvoir passer librement dans les chakras, sans excès, sans manque ni stagnation. Or, un mal-être, une émotion aiguë, des problèmes anciens non résolus, une mauvaise hygiène de vie ou le stress pourraient les dérégler : les chakras se fermeraient, empêchant l’énergie de circuler. Pour les hindous, ce déséquilibre favoriserait les maladies. Équilibrer ses chakras contribuerait donc à prévenir ou à soigner ces dernières. (Psychologies)
    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Invitation aux miraclesParachute »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :