• Résistance

    Texte de Muse traduit par Ey@el

    Available in English

    Pour ce morceau issu de l'album du même nom, Muse, que l'on ne présente plus — ou plutôt Matt Bellamy — s'est inspiré du fameux roman/programme de George Orwell, 1984 — dystopie d'un monde totalitaire dans lequel Big Brother surveille à tout instant les moindres faits, gestes et pensées des individus. Une société ultra-cauchemardesque où l'amour est bien entendu interdit (on y prône la haine par l'observation d'une minute obligatoire chaque matin) et où le sexe est considéré comme un devoir envers le Parti à des fins purement reproductives (les enfants sont confisqués à leurs parents dès la naissance). Les paroles de cette chanson seraient celles d'une lettre écrite par Winston, le protagoniste du livre, à Julia, la femme qu'il aime. Les deux amants tentent de résister à l’État policier tout-puissant pour vivre leur amour envers et contre tout et œuvrer à la défaite du gouvernement. En vain car ils sont finalement arrêtés par la Police de la Pensée, torturés au Ministère de l'Amour puis exécutés. Les allergiques au rock musclé du trio britannique — et aux décibels en général — devraient quand même y trouver leur compte avec  les deux versions alternatives que je vous propose en bonus (un grand merci à Megalomania de Space Dementia). La première est une reprise instrumentale version classique par le GnuQuartet, un quatuor italien (ma préférence), et la seconde est interprétée a capella par Voices In Your Head, un groupe d'étudiants américains de l'Université de Chicago. Vous n'avez donc pas la moindre excuse pour faire de la résistance à "Resistance" !

    Ey@el

    Resistance

    Notre secret est-il à l'abri ce soir ?
    Sommes-nous hors de vue ?
    Notre univers ne va-t-il pas au contraire s’écrouler ?
    Vont-ils découvrir notre cachette ?
    S'agit-il de notre dernière étreinte ?
    Les parois vont-elles commencer à s’effondrer ?

    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Mais ça aurait dû marcher.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    De laisser nos cœurs s'enflammer.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Sommes-nous en train de creuser notre tombe ?
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Nous ne contrôlons plus rien.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Ça ne pourrait jamais durer.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Il faut vite tout effacer.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Mais ça aurait pu marcher.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)

    L'amour est notre manière de résister.
    Ils veulent nous séparer
    Et ils n'auront de cesse de nous briser.
    Serre-moi dans tes bras,
    Nous devrons toujours garder le silence.

    Si nous devons vivre dans la peur,
    Je patienterai un millier d'années
    Rien que que pour te voir sourire à nouveau.
    Évite de prier pour l'amour et la paix,
    Tu risquerais d'alerter la Police de la Pensée.
    Nous ne pouvons dissimuler la vérité à l'intérieur.

    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Mais ça aurait dû marcher.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    De laisser nos cœurs s'enflammer.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Sommes-nous en train de creuser notre tombe ?
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Nous ne contrôlons plus rien.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Ça ne pourrait jamais durer.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Il faut vite tout effacer.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)
    Mais ça aurait pu marcher.
    (C'est peut-être une erreur, une erreur...)

    L'amour est notre manière de résister.
    Ils veulent nous séparer
    Et ils n'auront de cesse de nous briser.
    Serre-moi dans tes bras,
    Nous devrons toujours garder le silence.

    Cette nuit touche à sa fin,
    Ne nous leurrons pas,
    Nous devons nous enfuir.
    Nous devons nous enfuir...
    Il est temps de s'enfuir...
    Il est temps de s'enfuir...
    Emmène-nous loin d'ici,
    Protège-nous du mal que l'on pourrait encore nous faire.
    Résistance !

    © Matthew Bellamy, 2009

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Versions alternatives

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « La Fondation Bill Gates dévoile la micropuce contraceptive implantable, contrôlable à distance dont les effets peuvent durer jusqu'à 16 ansQu'est-ce que ça veut dire au juste être un « artiste » ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    2
    Lundi 28 Juillet 2014 à 17:59

    Resistance is futile LoL

    3
    Lundi 28 Juillet 2014 à 18:53

    On ne résiste pas à "Resistance", is that it ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :