• Révolution

    Texte d'Indochine

    Available in English

    Ma petite sœur a peur,
    Elle a déchiré toutes ses poupées.
    Ma petite sœur a peur,
    Elle a fait brûler tous ses cahiers.

    Ma petite sœur, elle pleure,
    On lui a touché son intimité.
    Nos parents sont séparés,
    Il n'y a rien à faire dans sa boîte en fer.

    Et je sais qu'elle a compris
    Ce que sera sa vie,
    Qu'un matin très ordinaire,
    Elle pourrait tout...
    Elle pourrait tout foutre en l'air.

    Mes deux frères sont en guerre,
    Armés jusqu'aux dents par ce qui les attend.
    Mes deux grands-frères sont en guerre,
    Contre l'univers et la terre entière.

    Et je ne sais plus quoi faire
    Pour calmer leurs colères,
    Juste leur dire qu'un beau jour-là
    Et qu'ils pourraient...
    Qu'ils pourraient tout foutre en l'air.

    Ma mère n'est plus tranquille,
    Elle a vu son fils en talons de fille.
    Et mon père bien au contraire,
    S'est distingué par sa liberté.

    Et je fais ma prière
    Pour casser ma colère,
    Ce qu'il me faudrait faire,
    Je pourrais bien
    Demain tout foutre en l'air.

    Et je sais ma sœur, mes frères,
    Apaiser nos colères,
    Ce qu'il nous faudrait faire,
    On pourrait bien
    Demain tout foutre en l'air.

    © Nicola Sirkis, 1996

    « Dissidence fabriquée : le mouvement altermondialiste est financé par les élites corporatives (2)La révolution ne connaîtra pas de fin hollywoodienne »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :