• Selon une étude, les « théoriciens du complot » seraient plus positifs et plus « sensés » que les adeptes de la pensée conformiste

    Article d'Alanna Ketler traduit par Ey@el

    Available in English

    Une étude de cas sur les commentaires types en ligne réalisée par Michael J. Wood et Karen M. Douglas, deux psychologues de l'université du Kent, révèle que ceux que l'on qualifie de « théoriciens du complot » seraient en fait bien plus sains d'esprit (raisonnables et raisonnés) que les personnes considérées comme conformistes.

    Il n'y a pas si longtemps, quiconque ou presque pensait différemment, remettait en cause les versions officielles ou bien se livrait à quelque investigation que ce soit sur certains sujets se voyait taxer de « théoricien du complot ». En réalité, bon nombre de ces personnes, dont la majorité des contributeurs de ce site, sont toujours considérées comme telles par la plupart des gens, quand bien même leur objectif est simplement d'analyser et vérifier le bien-fondé de certaines choses.

    Il est intéressant de constater que beaucoup de ceux que l'on traite de partisans des théories du complot passent énormément de temps à effectuer des recherches et à exercer leur pensée critique. Il est certain qu'il en y aura toujours pour sombrer dans l'excès et ternir ainsi la réputation de ceux qui évaluent légitimement les preuves, mais cela ne remet pas pour autant en cause la validité de cette notion de conspiration.

    Certains vont vérifier les faits et examiner les arguments sous deux angles différents. En général, ceux qui adhèrent à la vérité du concept prédominant ne cherchent pas à examiner l'autre facette des choses. Ils croient sans conteste ce qu'on leur dit et par conséquent tous ceux qui ne sont pas d'accord sont soit des fous ou des théoriciens du complot. En d'autres termes, ils sont paranos.

    Le côté fascinant de ce qui est devenu monnaie courante dans notre société pour ne pas se faire accuser, c'est que chaque fois qu'un responsable politique ou les médias veulent rendre quelque chose inattaquable, ils emploient littéralement les termes de « partisans des théories conspirationnistes » dans leurs discours ou leurs rapports, faisant ainsi allusion à quiconque souhaiterait contester leur version.

    L'étude

    Une étude intitulée "Qu'en est-il du bâtiment 7 ? — Une étude psychosociologique d'une discussion en ligne sur les théories de la conspiration du 11 septembre" a été publiée en juillet 2013 par Michael J. Wood et Karen M. Douglas, tous deux psychologues à l'Université du Kent au Royaume-Uni. Elle y compare les commentaires des « conspirationnistes » (ceux qui croient à la théorie du complot) à ceux des « conformistes » (ceux qui la réfutent) sur plusieurs sites d'informations.

    Les chercheurs ont eu la surprise d'y découvrir davantage de commentaires du premier type que du second. Ainsi « sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 correspondaient au type "conspirationniste" et 715 au type "conformiste". »

    Parmi les personnes qui prennent le temps de commenter les articles d'actualités, celles qui rejettent les rapports officiels du gouvernement (sur les événements du 11 septembre ou l'assassinat de John F. Kennedy, par exemple), aussi qualifiés de « théories du complot », sont deux fois plus nombreuses que celles qui y croient. Cela signifie donc que les commentateurs « en faveur de la conspiration » sont ceux qui expriment ce que l'on pourrait désormais considérer comme du bon sens alors que les autres représentent une petite minorité qui se fait souvent railler et discréditer.

    Comment les temps ont changé

    Cette recherche a montré que les personnes en faveur de la version officielle du 11 septembre faisaient en général preuve de davantage d'hostilité pour tenter de convaincre leurs adversaires.

    Il semblerait que ce qui était autrefois considéré comme le point de vue dominant ne le soit plus par la majorité — les postes des commentateurs anti-conspiration dénotant souvent la colère et le dégoût. Sans doute sont-ils frustrés que leurs idéaux ne soient plus acceptés comme vérités. Et quelque part, sous ce couvert d'irritabilité, cela les effraie peut-être.

    Les limites de cette étude

    Par souci d'équilibre, il est important de reconnaître les limites de cette étude. Il s'agit juste d'un exemple tiré d'un seul site et bien qu'il indique une tendance, les choses vont bien plus loin que ce qu'il révèle. Ceci mis à part, cette observation n'en demeure pas moins intéressante et comporte une bonne part de vérité. Il en ressort à coup sûr que nous devrions faire preuve de davantage de compréhension envers nos divers points de vue respectifs en discutant de manière civilisée.

    Autre commentaire

    Baignant dans la « culture du complot » depuis plus de six ans maintenant et créateur d'un site internet (Collective Evolution), il devient de plus en plus évident, au fil du temps, que les  adeptes de la pensée traditionnelle et les plus larges d'esprit se subdivisent en une multitude de groupes. Le terme de théoricien du complot a, de nos jours, adopté une consonance plus désobligeante, suggérant un manque d'intelligence ou de rigueur de la pensée. Il existe des extrémistes dans tous les camps. Il y en a qui se montrent excessifs et emportés et d'autres plus calmes et concentrés. Mais d'un point de vue anecdotique, je peux assurément affirmer que ce sont ceux qui craignent de s'écarter du courant de pensée dominant qui font preuve du plus de colère et d'agressivité dans leur approche. Ici, on peut le constater tous les jours. Pour eux, ce n'est pas tant les preuves mais tout simplement l'idée que leurs croyances puissent être erronées. Le dénominateur commun semble être le refus de croire que ceux qui représentent l'autorité puissent leur mentir ou ne pas avoir leurs intérêts à cœur. Quoi qu'il en soit, la vérité gagne de plus en plus de terrain actuellement et par défaut, les « théoriciens du complot » deviendront naturellement majoritaires car ils y sont ouverts et acceptent de la voir en face. Cela ne veut pas dire que toutes leurs allégations soient correctes — certaines sont un peu tirées par les cheveux — mais la plupart tombent droit dans le mille.

    ~ Joe Martino, co-fondateur de Collective Evolution

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « La lune en entierCYMATIQUE : Science vs musique »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :