• Sept grandes idées fausses que beaucoup ne mettent jamais en doute

    Haut de page

    Bas de page

    Article de Makia Freeman traduit par Ey@el

    Available in English

    Les trois petits singes (de la sagesse) ci-dessous, l'un aveugle, l'autre sourd et le dernier muet, illustrant la célèbre maxime picturale chinoise (« Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal »), sont bien entendu un clin d’œil ironique à l'état d'esprit bisounours prévalant de l'humanité dans son ensemble. Un article conséquent (à lire tranquillement pour bien le digérer) qui va très loin dans la dénonciation des principales idées reçues totalement erronées que beaucoup tiennent pour vérités absolues et immuables quant à la réalité du monde dans lequel nous vivons. Certains points risquent de choquer plus que d'autres (je vous laisse deviner lesquels) mais, au final, si vous en admettez au moins quelques-uns, les autres finiront bien également par s'imposer comme des évidences à votre conscience. À souhaiter simplement que d'ici là, lorsque ce jour poindra enfin, l'humanité entière n'aura pas déjà été changée en statues de pierre.

    Ey@el

    Les idées fausses s'enracinent très facilement dans nos esprits. Il faut beaucoup de détermination pour en éliminer tout le lavage de cerveau et la programmation que nous y avons accumulé. Beaucoup de personnes ne mettent jamais en doute certaines de leurs idées ou conceptions. Elles s'en tiennent à les formuler sans aller chercher plus loin, un peu comme si l'expression même était empreinte d'une sorte de magie les empêchant de l'examiner. Les gens doivent faire attention de ne pas confondre la vérité avec ce qu'ils voudraient être la vérité. Le simple fait que nous voulons tous vivre dans un monde juste ne signifie pas pour autant que nous vivons dans un tel monde. Bien des problèmes surgissent dès lors où nous brandissons nos idées fausses comme des faits avérés.

    Souvenez-vous de ce que disait Gandhi lorsqu'on lui demandait son avis sur la civilisation occidentale : « Je pense que ce serait une bonne idée. » Avec humour et perspicacité, il soulignait clairement que l'Occident n'était pas encore « civilisé » étant donné qu'il en était encore à voler des terres et des ressources par le biais de la colonisation et du génocide des peuples actifs et indigènes. De même, combien de points dans la liste ci-dessous brandissons-nous fièrement comme des réalités quand bien même nous ne les avons pas encore atteintes ? Voici une liste de sept grandes idées fausses qu'entretiennent beaucoup de personnes sans jamais les avoir sérieusement remises en question.

    Grande idée fausse n°1 : l'état de droit

    La notion d'état de droit n'est que pure langue de bois. Une de ces gigantesques idées fausses débitées par ceux qui tiennent à prouver combien les grandes nations plus riches sont meilleures que celles, plus pauvres, des pays moins ou sous-développés, ou encore que personne n'est censé s'en tirer impunément pour ses crimes parce que nous sommes tous égaux devant la loi. Oui, je préfèrerais vivre dans une société dans laquelle les conflits pourraient se régler sans avoir recours à la violence des gangs. Toutefois, mêmes les nations disposant d'un prétendu état de droit doivent quand même affronter des problèmes de gangs — et ils y font face en centralisant le pouvoir sous un même toit, s'octroyant le monopole de la violence sous l''appellation de « gouvernement ». En remplaçant beaucoup de petits gangs par de plus gros, il n'y a pratiquement aucune chance d'accroître sa sécurité ou sa liberté ; en réalité, à bien des égards, elles diminuent vu que l'on a créé un organisme doté du pouvoir de nous asservir à beaucoup plus grande échelle.

    Souvenez-vous de ce qu'a dit George Bush père lors de son premier appel public à la création d'un Nouvel Ordre Mondial ? Il s'est targué d'avoir « devant nous l'opportunité de forger un Nouvel Ordre Mondial pour nous et les générations à venir. Un monde dans lequel l'état de droit — et non la loi de la jungle — régira la conduite des nations. » Il a effectivement utilisé le terme d'état de droit. Compte-tenu de son passé en tant que directeur de la CIA, profiteur du pétrole, trafiquant de drogue, violeur en série et assassin de masse, comment accorder foi à ses allégations quant à un état de droit menant à une société juste et équitable ? Récemment, dans le cadre de sa campagne, Hillary Clinton, criminelle de carrière notoire, a fait référence au fait « qu'aucun individu ne devrait être trop important pour ne pouvoir être jeté en prison » dans un tweet qui s'est retourné violemment contre elle étant donné à quel point il est inconcevable qu'elle soit toujours en liberté (et même candidate à la présidence) après les innombrables vols, tricheries, mensonges, versements de pots-de-vin, chantages et meurtres à son actif (via toutes les morts imputables aux Clinton). Comment peut-on s'attendre à avoir un « état de droit » quand ceux qui administrent la loi sont des criminels, des hors-la-loi, des menteurs et des assassins ?

    Le fait est que nous vivons dans deux mondes — l'un dont les membres ou citoyens sont punis pour ne pas respecter l'état de droit et un autre dans lequel les législateurs échappent aux sanctions parce qu'ils contrôlent l'application des lois. Le système judiciaire est impur et au-dessus des lois ; ses propres représentants couvrent des crimes et sont impliqués dans un réseau pédophile international. On vole les élections par le biais de machines truquées. Les entités et corporations censées tomber sous le contrôle et les restrictions de « l'état de droit » sont celles-là même qui rédigent les lois ! Rappelez-vous comment les banques dictent les lois ? Comment les géants de l'industrie pharmaceutique contrôlent le FDA et le CDC ? Il y a une loi pour les riches et une loi pour les autres.

    En outre, comme l'a souligné le philosophe chinois Lao Tseu, plus on créera de lois et de décrets, plus il y aura de voleurs et de bandits. De nos jours, bon nombre de lois ne servent pas à attraper les véritables criminels mais plutôt à piéger et asservir des innocents inoffensifs par le biais de crimes sans victimes sous forme d'extraction de revenus (ex. : les amendes pour excès de vitesse) ou d'emprisonnement (ex. : pour possession de plantes telles que le cannabis). Un état de droit ? Quelle idée fausse !

    Idée fausse n°2 : l'autorité politique du gouvernement

    Parmi les autres très grandes idées reçues véhiculées par le citoyen lambda est celle que le gouvernement jouit du pouvoir incontestable de statuer. Toutefois, comme je l'ai examiné dans un précédent article (en anglais), en y regardant de plus près, l'autorité présumée du gouvernement ou son mandat se volatilisent. Il n'existe aucun document écrit à produire, un « contrat social » que vous auriez signé ; il ne peut y avoir de véritable consentement quand il est impossible de refuser ; il n'existe aucune justification légale ou morale à ce qu'une majorité impose de force ses positions et sa volonté à une minorité ; et enfin, le gouvernement ne mérite aucun statut moral particulier à procurer des avantages à certains dont nous pouvons ou non avoir besoin ou vouloir. L'examen approfondi du gouvernement indique que sa prétendue autorité politique repose sur un château de cartes sans aucun fondement. En vérité, il règne par le recours à la force et son autorité est totalement illégitime.

    Idée fausse n°3 : la méthode scientifique

    Autre expression à trois mots que l'on balance fréquemment comme argument gagnant : « la méthode scientifique ». Elle est souvent invoquée pour défendre des choses et activités criminelles ou haineuses comme la sédation de la population par ordonnances médicamenteuses, les vaccins, les OGM et la géo-ingénierie (pour freiner le phénomène imaginaire du réchauffement climatique provoqué par l'homme). Dans des cas encore plus extrêmes, la science est déployé comme une arme au service de projets délirants comme les programmes à tendance eugénistes de stérilisation et de dépopulation sournoises. La science elle-même en tant que discipline n'y est pour rien ; le problème vient de ceux qui s'en servent pour promouvoir des objectifs dangereux en son nom. Pourtant, la plupart des gens sont prêts à se prosterner aveuglément devant ces prêtres scientifiques en blouse blanche sans chercher plus loin.

    Comment avoir confiance en la méthode scientifique quand il y a tant de fraude dans la recherche comme l'ont révélé des initiés tels que d'anciens directeurs, médecins, rédacteurs de revues médicales et autres spécialistes du cartel pharmaceutique ? Comment accorder foi à la tant vantée hiérarchie des preuves scientifiques alors qu'il est si facile de s'en tirer en douce par divers moyens frauduleux, qu'il s'agisse d'omission pure et simple ou de falsification en modifiant des ensembles de données et tous les autres trucs dont on se sert pour transformer la vraie science en science corporative de pacotille ? Comment se fier à la science quand elle nous raconte que globablement les vaccins sauvent davantage de vies hypothétiques en dépit du fait qu'à chaque instant, ils blessent, paralysent et tuent de vraies personnes ? Selon des préceptes horriblement erronés, les allopathes ou spécialistes de la médecine occidentale des Rockefeller ont jadis pratiqué la saignée comme technique médicale et chirurgicale et prôné le tabagisme comme bénéfique pour la santé (« Les médecins fument des Camel... »). Y avait-il quoi que ce soit dans tout cela qui fut de la véritable science ? Et sinon, comment savoir si la science d'aujourd'hui est meilleure ?

    Quand bien même elle se pose en force rationnelle pour l'avancement du savoir, la science succombe souvent au piège de la doctrine. Elle peine beaucoup à distinguer les faits des théories qu'elle avance. La relativité est une théorie. Le Big Bang est une théorie. Sans doute de bonnes explications ou peut-être pas, mais qui seront remplacées par d'autres encore meilleures à mesure que notre conscience s'élargit. La science veut que son seul miracle (ex : le Big Bang) serve à expliquer le monde : « Donnez-moi un seul miracle et je vous expliquerai tout ! » Il est peu probable que le dogme scientifique vaille mieux que le dogme religieux. La science exige que l'on voie le monde d'une certaine façon — qualifiant quiconque en dehors de sa conception de négationniste ou d'hérétique. Au final, comment faire véritablement confiance à la science occidentale traditionnelle matérialiste alors qu'elle nie l'existence de tout ce qu'elle ne peut ni voir ni mesurer ? Même Einstein disait que que « le champ est la seule autorité qui régit la particule ». La conscience constitue le fondement même de la matière et de la vie dans l'Univers et pourtant, la science en général refuse encore d'en accepter l'existence...

    Idée fausse n°4 : l'intérêt commun (le collectivisme)

    La prochaine sur la liste des grandes idées fausses est celle de « l'intérêt commun » telle qu'elle s'applique au gouvernement et connue sous le terme de collectivisme. Pour les petits groupes, cette méthode fonctionne souvent bien et où parfois l'approche « majoritaire » s'avère la meilleure. Toutefois, lorsqu'il s'agit de le transposer à de grandes sociétés ou nations, cela soulève des problèmes. Initialement, « l'intérêt commun du plus grand nombre » a l'air si évident et si avantageux. Pourtant, le collectivisme privilégie le groupe au détriment de l'individu. Le socialisme, le marxisme, le communisme et le fascisme sont tous des idéologies politiques collectivistes imposant essentiellement que les individus, les causes et autres loyautés (ex : la famille, la nation, la religion) se subordonnent à l’État. Ils exigent que chacun prenne part au « nouvel ordre » et que si nécessaire, l'individu soit sacrifié pour le bien commun. Dans les sociétés où le collectivisme est poussé à l'extrême, l’État est tout et l'individu n'est rien. — une inversion absurde de la réalité. (Détail intéressant, le collectivisme a ceci en commun avec le satanisme en ce que les deux inversent la réalité : le noir devient blanc, la guerre est la paix et la douleur le plaisir.)

    Le collectivisme permet à la majorité de régner. Une minorité plus intelligente et plus pacifique peut facilement être écartée et inversée par une majorité émotive et bornée — ce qui est précisément la raison pour laquelle les États-Unis se sont érigés en république (incorporant des projections pour les individus) et non en démocratie. Tout ce concept d'« intérêt commun » ou de « groupe » est abstrait. En réalité, le groupe en tant qu'élément tangible n'existe pas. Il en va de même pour l'« État ». À vrai dire, il n'y a que les personnes qui constituent ce dernier. Faire primer les besoins imaginés d'une entité abstraite (le « groupe » ou l'« État ») sur les besoins véritables de ses membres vivants est ouvrir la porte à toutes sortes d'atrocités.

    En vérité, l'intérêt commun ne peut être atteint qu'en respectant et préservant l'individu par-dessus tout.

    Souvenez-vous également que l'une des trois publications ou compte-rendus les plus effrayants attestant d'un complot (Les Protocoles des sages de Sion) proclame comment les anciens ou les contrôleurs asserviront les masses par le biais du (vous l'aurez deviné) collectivisme. Il s'agit d'ailleurs du terme employé.

    Idée fausse n°5 : nous sommes seuls

    Encore un grand concept humain erroné que nous serions seuls dans l'Univers. Il n'existe aucune autre forme de vie intelligente. Il n'y a que nous.


    © David Dees

    Ceux qui s'accrochent à cette idée dépassée et incroyablement limitée pourront s'informer sur le large éventail de rapports de contact, d'enlèvement et autres témoignages oculaires des personnes ayant physiquement rencontré des extraterrestres. D'aucuns ont subi de grands traumatismes mais survécu pour raconter leur histoire tandis que d'autres ont eut des expériences positives et ont même établi des relations continues avec ces derniers. Des histoires similaires sont entendues dans le monde entier colportées par toutes sortes de gens. Nous avons les mythes anciens, les illustrations et les récits culturels décrivant ou représentant des OVNI et des extraterrestres. La race humaine a déjà été « contactée » et pourrait, effectivement, avoir été « ensemencée » par des aliens. Il est temps de dépasser l'égocentrisme selon lequel nous serions la seule espèce intelligente dans le cosmos et de nous mettre à ouvrir nos esprits et nos cœurs à cette plus grande possibilité.

    Idée fausse n°6 : la théorie du hasard

    Les termes de théorie du complot et de théoricien du complot ont été inventés par la CIA dans les années soixante en riposte à toute investigation authentique sur l'assassinat de Kennedy. Ils s'agit d'armes verbales pour une méthode détournée visant à discréditer tous les chercheurs, professeurs et autres enquêteurs de vérité. Ces stratagèmes pour faire diversion ont bien fonctionné — les gens se ferment souvent dès qu'ils entendent cette expression et perdent tout sens critique. Dans la culture populaire, on a fini par associer à tort ces termes à la folie, l'aliénation et la pensée illusoire.

    Bien entendu, le corollaire de la notion de théories du complot  soi-disant erronées est que tout arrive par hasard. On pourrait ainsi qualifier de théoriciens de la coïncidence ceux qui les tournent en dérision, souvent après peu ou aucune recherche et qui adhèrent à la théorie du hasard, aveuglément convaincus qu'il n'existe aucun agenda de Nouvel Ordre Mondial ; que les événements se produisent de manière aléatoire. C'est difficile pour l'individu moyen ressentant de la compassion et de l'empathie de comprendre que le monde est dirigé par des psychopathes dont la conscience et l'aptitude à ressentir sont anesthésiées. C'est pourquoi, il n'arrive pas à imaginer que quiconque puisse être si mauvais, si diabolique, impitoyable ou organisé pour comploter à la prise de contrôle du monde même si le projet est déjà bien avancé. Ce préjugé inhérent à la plupart des individus profite énormément aux manipulateurs du Nouvel Ordre Mondial qui se voient, en quelque sorte, protégés de leurs crimes par l'incrédulité générale. Comme l'a dit un jour Marshall MacLuhan, « Seuls les petits secrets ont besoin d'être protégés ; les grands le sont par l'incrédulité du public ».

    La théorie du hasard est vraiment ce qui permet aux gens de se protéger de la triste vérité afin de pouvoir continuer de vivre dans le déni. Fait intéressant, elle s'aligne sur la science traditionnelle matérialiste et athée qui affirme avec insistance que la vie n'est qu'un événement aléatoire et que l'humanité n'a rien de spécial.

    Idée fausse n°7 : la mise en doute de l'ampleur de la conspiration

    Malgré les idées fausses des théoriciens de la coïncidence, il y a des signes positifs. Le monde est en train de se réveiller. Beaucoup de personnes œuvrent sur différents fronts pour renverser la grille de contrôle et créer de meilleurs systèmes plus équitables et plus libres. Dans le monde entier, des gens protestent activement contre la corporatie, les vaccins toxiques, les OGM, la surveillance, les compteurs intelligents, la géo-ingénierie et plus encore. Toutefois, il subsiste encore un obstacle fondamental à une meilleure compréhension. La dernière idée fausse de cette liste est la plus importante : beaucoup ne parviennent toujours pas à saisir l'énormité et l'étendue de cette conspiration mondiale.

    Aujourd'hui, toutes les manifestations de dysfonctionnement dans notre monde — politique, corruption, rayonnements, bioterrorisme, événements sous faux drapeaux, contrôle mental, pédophile, satanisme — sont intrinsèquement liées. Il ne s'agit nullement d'événements aléatoires sans rapport les uns avec les autres. Vous pensez que les OGM n'ont rien à voir avec la géo-ingénierie — alors pourquoi Monsanto détient-il des brevets pour des cultures résistantes à l'aluminium (les chemtrails sont chargés d'aluminium) ? Vous croyez que les fusillades sous faux drapeaux, les drogues dispensées par Big Pharma et le contrôle mental ne sont pas liés — alors pourquoi ces tireurs piégés ont-ils tous des antécédents médicamenteux ? Et si la pédophilie et le satanisme sont deux choses différentes — alors pourquoi les diverses victimes ayant survécu à des abus sexuels ritualisé satanistes rapportent toutes avoir été à des endroits comme Bohemian Grove pour assister ou être contraintes de participer à des sacrifices rituels ?

    Nous devons faire le rapprochement et détecter les liens profonds entre tous ces événements.

    En creusant plus profond, vous découvrirez le noyau d'individus (le Nouvel Ordre Mondial) orchestrant tout ceci.

    Creusez encore et vous verrez que ces mêmes individus du NOM sont impliqués dans tout : les manipulations politiques, la propagande, la dissémination, la géo-ingénierie, le contrôle mental, le trafic sexuel, la pédophilie, la guerre, le génocide, la suppression des technologies d'énergie libre et le le programme spatial secret.

    Continuez de creuser et vous apprendrez que ce sont toujours ces mêmes personnes qui invoquent et canalisent des forces occultes par le biais de ces rituels — et se laissent posséder par ces dernières.

    Encore plus profond et là, vous découvrirez que ces forces obscures (les Archontes) — qui sont des entités non humaines, non organiques et non physiques — s'apparentent plus ou moins à l'intelligence artificielle. Ils sont totalement dépourvus de sentiments et de compassion ; à l'instar des parasites, ils essaient d'aspirer et de détruire leur hôte — vous et moi ainsi que le reste de l'humanité. D'après l'avancée de nos recherches actuelles, on peut dire qu'ils sont la distorsion à l'origine de toute l'inconscience liée et interdépendante (le mal) parmi nous.

    Attention aux idées fausses

    Les idées fausses pullulent. Plus vite nous apprendrons à déterrer ce qui se cache derrière un terme ou une expression, plus rapide sera notre découverte de la vérité.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « À la croisée des cheminsLe régime de l'Anneau »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :