• Un truc simple que la plupart des gens oublient de faire

    Vidéo de Ralph Smart transcrite et traduite par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Il faut qu'on cause...
    — Non, je n'ai pas le temps.
    — Désolé, je ne peux pas là tout de suite.

    Souvent, nous sommes nombreux à nous retrouver dans des situations où l'on ne se parle pas suffisamment. Cela peut venir de nous ou de l'autre personne. C'est ce qui se produit dans les relations. Cela vous est-il déjà arrivé ?  Vous n'avez jamais souhaité un peu plus de communication de la part d'un partenaire sans que cela se produise ?

    Voyez-vous, au fil de mon parcours, je me suis rendu compte que la communication est sans doute l'un des secrets les mieux gardés pour préserver une relation. Tout le monde n'est pas devin, alors si vous ne communiquez pas, comment voulez-vous que l'autre personne sache ce que vous ressentez, ce que vous voulez et ce qui vous traverse l'esprit ?

    Une fois que vous aurez appris l'utilité de la communication, non seulement votre relation s'améliorera mais vous y gagnerez en respect l'un pour l'autre parce que vous saurez sur quelles bases vous vous fondez mutuellement. Mais avant d'obtenir cela, il faut trouver le temps. Beaucoup de personnes souhaiteraient discuter, c'est juste qu'elles n'ont pas le temps.

    Il faut donc le trouver. Commencez par faire de la communication votre priorité afin d'améliorer votre relation. Mais surtout, réalisez bien que s'il n'y a aucune communication entre vous, vous n'avez pas à le tolérer. Vous pouvez allez la chercher là où il y en aura à profusion et tous les deux vous vous exclamerez : « Comme il fait bon vivre ! Je peux avoir un signe ? »

    Transcrit et traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Projet Eklabugs : L'éternel retourSecret et mystères remettent en question l'histoire officielle de l'Antarctique »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Octobre à 15:20

    Tout à fait d'accord ! c'est justement ce qui me manquait avec mon ex collègue de travail. j'ai pourtant essayé de prendre le temps de nombreuses fois pour essayer de communiquer et de parler, j'ai dit plusieurs fois ce que je ressentais, rien n'y a fait, elle a préféré partir. Tant mieux pour moi car maintenant je travaille avec quelqu’un avec qui je communique tous les jours, les rapports sont simples et sains ! 

      • Mercredi 4 Octobre à 19:27

        Oui, le problème est que certaines personnes refusent d'entendre. Elles communiquent pour s'écouter parler mais n'entendent pas l'autre (dialogue de sourds). On le sent à leur résistance physique/énergétique. Elles te coupent la parole ou si comme moi tu perçois les énergies, tu sens qu'elles n'écoutent pas et rongent leur frein jusqu'à ce que tu aies fini pour placer leur truc. Souvent tu es obligé de hausser le ton et d'imposer ce que tu as à dire car sinon tu n'en a pas la possibilité et ça te bouffe tes énergieq. Si tu t'en rends compte en cours de route et que tu essaies de reprendre le contrôle en adoptant un voix plus calme et posée, tu te fais aussitôt agresser et accuser de la chose même que ces personnes te font (l'hôpital qui se fout de la charité). J'ai vécu ça récemment, j'ai réalisé à quel point parfois les gens ne nous voient pas nous mais un miroir d'eux-mêmes. Jamais ils ne l'admettront (il faut être profondément prisonnier de son égo et du déni pour en arriver là) mais si toi tu le réalises, tu peux te dire que tu n'y es pas pour grand chose, que ça n'a rien de personnel puisqu'ils en ont après leur propre reflet. Après tu peux te demander en quoi ton attitude leur sert de miroir et travailler dessus, histoire de ne plus pouvoir se faire bouffer l'énergie car un « arrachage » verbal d'énergie est aussi violent que des coups physiques sauf que les gens qui font ça pensent être des gens bien et non violents. Et quand on est empathe, c'est encore plus douloureux.

      • Jeudi 5 Octobre à 18:20

        Ah, oui, ça me parle ce que tu dis. c'était exactement ça avec cette personne, elle parlait fort, coupait la parole et une fois elle s'est fâchée avec moi alors que je disais la même chose qu'elle, elle l'a admis le lendemain mais avec bien du mal ! Elle ne m'avait tout simplement pas écoutée, parce qu'elle était persuadée que je pensais toujours différemment d'elle et qu'elle seule avait raison. Et oui aussi pour cette phrase :"  un « arrachage » verbal d'énergie est aussi violent que des coups physiques sauf que les gens qui font ça pensent être des gens bien et non violents."  

         Avec le recul, je m'aperçois que c'était encore plus difficile que je ne le croyais, comment ça pompe l'énergie, la bonne humeur, la légèreté !!!! C'est phénoménal ! Et tu ne peux rien faire pour que ça s'arrange ! Tous les jours tu subis l'humeur de cette personne, ses mots, ses gestes, c'est usant ! Cette année c'est bien plus facile avec ma nouvelle collègue, on s'écoute réellement, on communique réellement, ça soulage.

    2
    Lundi 23 Octobre à 20:21

    La communication est importante, mais surtout si elle n'est pas à sens unique. Je me suis trouvée  parfois dans une situation où un dialogue s'établissait entre moi et une personne. Cette dernière parlait si fort et semblait avoir si peu d'intérêt à ce que je lui disais, que j'ai fini par couper la communication. Rien de plus désagréable que de ne pas être à l'écoute de l'autre et vice-versa. J'ai lu votre (ta) réponse. Je suis habituée à tutoyer sur le net, mais si cela vous "te" dérange, je m'adapterai ! Bonne soirée.

      • Lundi 23 Octobre à 20:36

        Aucun souci, on peut se tutoyer. Les Anglophones sont cette chance de ne pas faire la distinction, ce qui évite les prises de tête.  Ceux qui y voient un manque de politesse se font prendre au piège de conventions arriérées (en France tout particulièrement) car le vrai respect ne réside pas dans les formules mais dans l'énergie qui émane de la communication et ça, tout le monde peut le ressentir à plus ou moins grande intensité selon son degré de perception. Chez moi, c'est tellement puissant que c'est parfois pénible de devoir garder les formes avec des interlocuteurs qui énergétiquement ne me manifestent que de l'hostilité et de la condescendance. On ne peut pas camoufler ses énergies.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :