• Vos pensées sont-elles les vôtres — ou bien celles de quelqu'un d'autre ?

    Article de Elva Thompson traduit par Ey@el

    Available in English

    Nous vivons dans un monde où tout est corrompu — où les mensonges se font passer pour la vérité et où il est difficile de trouver le droit chemin. Il semblerait qu'il n'y ait aucune limite à la folie qui nous entoure — éthique, morale, bon sens et compassion ayant tous été sacrifiés à l'autel du profit. En ce XXIe siècle, la haine et la division sont omniprésentes à tous les niveaux de la société. Des millions de personnes se sont coupées de leur humanité et déconnectées de leur cœur — nous sommes une espèce divisée et hystérique.

    Nous maintenir en déséquilibre

    Beaucoup ne regardent plus la télé ni les informations sur les grandes chaînes parce qu'ils ont conscience des histoires inventées de toutes pièces par les médias. 40% des programmes sont constitués de pornographie et de programmation, 30% de sports et de divertissements, 20% d'intrigues, 9% de semi-vérités et 1% d'histoires de type bisounours.

    Les médias de masse sont entièrement dédiés à contrôler notre pensée qui est devenue le projet marketing de propagande des psychopathes qui dirigent notre monde. Le kaléidoscope de fausses nouvelles et de désinformation qu'ils projettent dans nos esprits est conçu pour nous affecter sur le plan émotionnel : pour nous faire craindre un croquemitaine imaginaire, une pandémie imminente — ou encore une invasion par les Russes ou les Chinois. Cette propagande reposant sur la peur nous maintient dans un état d'insécurité qui finit par nous monter les uns contre les autres : toute race, religion, classe, personne ou groupe/nation suivant un programme différent représentant une menace aux yeux d'un esprit déséquilibré.

    Nos esprits sont manipulés par une foule d'« arrangeurs occultes » dissimulés derrière les marionnettes que sont les politiciens. Leur objectif final étant la domination du monde et le contrôle absolu de l'esprit de ruche des abeilles ouvrières appelé humanité — et ils ont avancé lentement à l'ombre des siècles pour atteindre ce but.

    Faut-il s'étonner après que dans ce tourbillon actuel nous sombrions dans la confusion et l'incapacité à suivre ou comprendre la nature contraire et extrêmement fluctuante du climat politique dans lequel nous évoluons ?

    Fait ou fiction

    C'est peut-être parce qu'en tant qu'espèce nous avons été pris au piège d'une gigantesque duperie et d'un mensonge à grande échelle sur tout ce qui concerne notre réalité passée et présente.

    Tout ce que nous savons de notre passé collectif est ce que nous ont raconté nos parents, nos pairs et nos professeurs. Nous ne savons pas si c'est vrai ou faux et nous n'avons pas moyen de savoir parce que nous ne disposons d'aucune information culturelle significative sur laquelle nous replier.

    Nos tribus n'existent plus et nos conceptions orales, nos connaissances chamaniques, nos traditions et nos langages soniques ont tous été étouffés dans l'oubli par le génocide, les religions sataniques, l'esclavage et l'histoire inventée.

    Nous avons, en tant qu'espèce, été déconnectés de nous-mêmes et de notre planète. La nature n'est plus notre demeure et on nous conditionne lentement pour nous conduire au statut de cyborgs. Un cauchemar vers lequel nous nous dirigeons comme des somnambules.

    Fait ou fiction ?

    Programmés avec la vérité de quelqu'un d'autre

    Rien n'est bon ni mauvais en soi, tout dépend de ce que l'on en pense.

    ~ William Shakespeare

    Les vérités ne valent pas grand chose : nous avons tous nos « vérités », nos préjugés hérités, nos clichés envers les races et les classes, toutes ces conneries qui divisent et la paranoïa que nous refilent nos parents et nos semblables. Notre perception de la réalité se fonde sur l'information que nous recevons de nos aînés et par conséquent, nous tendons à croire que ce que l'on nous a fait passer pour une « vérité » en est bien une, ce que la plupart d'entre nous ne conteste même quand notre conscience nous dicte que c'est faux.
     
    Pensez à toutes les différentes traditions existant en ce monde, chacune possédant ses propres vérités et ses modes uniques de programmation, ses religions et dogmes hérités — un monde où chaque partie est conditionnée à croire qu'elle a raison et que toutes les autres ont tort. Une fois endoctrinés par les systèmes de croyance d'autrui que nous acceptons comme les nôtres, nous cessons de penser par nous-mêmes et devenons des fanatiques clonés, les disciples aveugles d'une personne, d'une « vérité » ou d'un idéal. Et lorsque ce « système de croyance hérité » est remis en question par d'autres disciples clonés d'obédiences différentes, disputes et bagarres s'ensuivent et cette polarisation finit par mener au génocide et à la guerre.

    Le jeu

    Le Ciel est le joueur, et nous, rien que des pions.
    C'est la réalité, non un effet de style.
    Sur l'échiquier du monde Il nous place et déplace
    Puis nous lâche soudain dans le puits du néant.

    ~ Omar Khayyâm

    Shakespeare a écrit que le monde entier était une scène où toutes les gens n'étaient que des acteurs. Des pions sur un échiquier — des pantins articulés qu'on manipule et conditionne à se battre les uns contre les autres comme les bons et les méchants dans les films. Le but de ce « jeu humain » étant de nous monter en permanence les uns contre les autres afin que nous consacrions notre temps et notre énergie vitale à ce jeu de contraires auquel nous pensons pouvoir gagner. Mais l'ironie de la chose est que les deux parties sont contrôlées par la même force, le jeu ne fait que remuer les deux queues d'un même chien quelque soit la cause où le conflit dans lequel nous sommes impliqués. Les maux de ce monde ne peuvent être résolus en aucune façon — parce que les lois cosmiques qui régissent cette structure ne permettrons pas à une seule partie d'être la pièce de la vie. Il y a aura toujours une vérité et des mensonges, des tyrans et des victimes, de la cruauté et de la bienveillance, famine et abondance, amour/haine, guerre/paix, joie/tristesse — le bien et le mal.

    Une fois que l'on se rend compte que le jeu est coup monté pour nous maintenir sous contrôle, il est temps de s'arrêter et de reprendre notre souveraineté mentale et notre liberté. Efforcez-vous d'être des êtres humains authentiques et non des clones copies conformes du système. Pour être libérés dans nos esprits, nous devons nous tourner vers l'intérieur — examiner nos pensées, nos croyances et notre vision du monde en nous posant la question : « Est-ce que ce sont mes pensées et opinions acquises par expérience personnelle ou bien celles de quelqu'un d'autres ? ».

    Nous vivons à une époque apocalyptique et aussi dingue que soit la vie, d'un point de vue cosmique, tout est en ordre.

    Il nous est demandé d'interroger nos croyances et de laisser tomber les liens et attitudes qui ne nous servent plus. Nous n'avons pas le temps de nous encombrer de bagages et des formes de pensées désuètes d'autrui. Quelque chose de merveilleux se produira si nous parvenons à nous délester de cette balle de polarité et à résonner avec le cœur.

    La bonne nouvelle

    Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

    ~ Antoine de Saint-Exupéry

    L'horloge cosmique qui sert de moteur à notre réalité est sur le point d'être remise à zéro. L'aboutissement de 26.000 ans de vie dans la troisième dimension nous a conduit à CET INSTANT. L'« accélération » est en place et certains somnambules parmi nous sont en train de se réveiller et de voir par les yeux du cœur.

    L'accélération

    Notre soleil conscient est en train de piquer un somme, la magnétosphère s'affaiblit — les pôles se déplacent, un basculement électromagnétique est en cours, les rayonnements cosmiques augmentent, réveillant nos mémoires multi-dimensionnelles, stimulant notre glande pinéale et élargissant notre conscience.

    L'information en provenance de la Bibliothèque du Cosmos afflue dans notre conscience. Rien ne sera laissé intact par ce déversement d'énergies cosmiques. Il est temps de nous souvenir de qui nous sommes : de puissants êtres électromagnétiques. Nous ne sommes plus plongés dans le sommeil des prisonniers.

    Debout, debout, le monde est jeune
    De toutes ses années lasses de pensée
    Les combats les plus marquants restent encore à mener
    Et les chants les plus étonnants à entonner.

    ~ James Elroy Flecker

    L'éveil se produit en son temps et les nouvelles compréhensions affectent nos vies à tous les niveaux. Ce peut être déroutant à mesure que tombe le voile de notre conditionnement mais la synchronicité intervient et toutes sortes d'informations nous sont présentées — une connaissance qui nous offre une nouvelle perspective et active notre conscience intuitive.

    Les temps évoluent rapidement et la ligne d'arrivée de l'infini est à notre portée. Alors, laissons tomber la balle du conflit dans le monde extérieur et portons toute notre énergie et notre intention à l'intérieur vers la sérénité de la création de la Source.

    Les plus belles choses de la vie ne se voient pas et ne se touchent pas, elles se ressentent dans le cœur.

    ~ Antoine de Saint-Exupéry

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Trans-Global ExpressLa perversion de Wikipédia : le scepticisme comme instrument de censure des idées nouvelles »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :