• Votre esprit et votre corps ne sont pas séparés : le schéma qui explique tout

    Article de Joe Martino traduit par Ey@el

    Available in English

     

    Combien de fois, au quotidien, ressentons-nous des choses à l'intérieur de notre corps en essayant de les comprendre sans jamais vraiment parvenir à une réponse ? Nous pouvons toujours aller voir un médecin et lui expliquer ce qui se passe en lui disant que nous avons une tension dans les épaules, une douleur dans les genoux, des problèmes permanents à l'estomac et à l'abdomen ou peut-être des douleurs aux pieds. Il ne fait aucun doute que parfois ces maux peuvent véritablement résulter d'une action physique ou de quelque chose que nous avons consommé, etc. Mais il y aurait également beaucoup à dire sur notre état d'esprit, nos émotions et comment cela se traduit sur le plan concret.

    Nous sommes des êtres constitués d'énergie et cela n'a rien avoir avec un concept spirituel New Age. Notre corps est parcouru d'un courant électrique dont la conductivité dépend de la propreté des voies qu'il emprunte. C'est le principe des méridiens ou points d'acupuncture rendus populaires par la médecine chinoise. Si nous sommes ainsi faits et s'il faut que notre énergie puisse circuler librement à travers notre organisme afin de nous maintenir en bonne santé, se pourrait-il que nous présentions des obstructions ? Nos expériences peuvent-elles générer de l'énergie latente ou « bloquée » à l'intérieur de notre corps ?

    L'illustration ci-dessous est une représentation complète de la manière dont le corps peut efficacement emmagasiner l'énergie, les expériences, les émotions ou les croyances. Aussi « tiré par les cheveux » que cela puisse paraitre à certains d'entre nous, c'est un concept qui devient très simple lorsque l'on commence à saisir le fait que nos pensées, notre corps, nos émotions et nos sentiments sont tous liés à l'énergie. Et oui, permettez-moi de dire que chaque maladie ou affection ne va pas forcément avoir un lien direct avec une détresse affective, mais il n'en demeure pas moins intéressant ou instructif pour nous d'examiner les enjeux possibles. Après tout, quel mal y a-t-il à explorer vos émotions et à faire la lumière sur la manière dont vous ressentez certaines choses ?

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

    La prochaine fois que vous ressentirez une douleur quelque part, notez si vos épaules sont nouées, etc. Prenez quelques instants pour voir si tout ceci ne pourrait pas susciter quelques réflexions internes. Bien sûr, vous pouvez toujours aussi aller consulter un thérapeute pour découvrir ce qui ne tourne pas rond sur le plan concret, mais je pense que l'aspect émotionnel et spirituel de la santé est tout aussi important que le physique, qu'il a été grandement écarté car nous avons tendance à mettre de côté le développement personnel au profit des solutions rapides.

    Tenez-vous en à des questionnements simples comme vous demander ce que vous ressentez dans telle zone en particulier. Le premier pas consiste à se débarrasser du doute que vous pourriez éprouver en allant au cœur de votre ressenti et la prochaine étape importante sera de rester ouvert et honnête avec vous-même. Vous pouvez également demander à quelqu'un de vous servir de base de réflexion si c'est plus facile pour vous. Une fois encore, l'important est de rester ouvert et honnête. Quand vous commencerez à identifier votre ressenti dans une zone, interrogez-vous sur l'origine de ce sentiment, pourquoi vous l'éprouvez et enfin acceptez-le pour ce qu'il est. Après acceptation, sachez que ce n'était somme toute qu'une expérience et que désormais vous avez la possibilité de le transcender.

    Une fois que vous aurez pris conscience de ce que vous ressentez, vous aurez déjà fait un pas important. Votre problème n'aura plus la même emprise et vous pourrez alors décider de vos sentiments à l'encontre de la cause de votre blocage. Au bout du compte, le corps peut s'avérer un outil formidable pour vous indiquer ce à quoi vous vous accrochez sur le plan émotionnel, énergétique et spirituel. En gardant l'esprit ouvert, en faisant preuve d'honnêteté avec vous-même et vous posant des questions, vous disposez des bons instruments pour faire la lumière sur votre problème et pour vous en débarrasser une bonne fois pour toutes.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Tube trèfleRévolution »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Hélios
    Samedi 12 Juillet 2014 à 20:29

    Peux-tu préciser pour le dessin si le personnage est vu de dos ou de face, enfin où se trouve la droite et la gauche. Merci.

    2
    Samedi 12 Juillet 2014 à 20:44

    Les traits qui délimitent le bas de la cage thoracique juste au-dessus du sternum sont pourtant explicites : il s'agit d'une vue de face. De plus les fesses sont schématisés un peu en retrait sur le bassin pour indiquer les centres énergétiques se situant à l'arrière. Donc en résumé, la partie avant gauche sur le schéma correspond à la partie avant droite en réalité (principe du miroir). J'espère que mon explication n'est pas trop compliquée ?

    3
    Hélios
    Dimanche 13 Juillet 2014 à 11:21

    OK, merci, c'est clair :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 13 Juillet 2014 à 14:45

    Et c'est une mâdâme ou un môssieur ?

    J'demande passe que sur le schéma manque singulièrement le centre émotionnel correspondant LoL

    OK je sors ...

     

     

    5
    Dimanche 13 Juillet 2014 à 16:29

    Moi ce qui m'embête c'est que ça s'adresse aux manchots et aux culs-de-jatte et même aux décapités... J'aurais bien voulu savoir à quel centre émotionnel est relié le tibia gauche :/

    6
    Lundi 14 Juillet 2014 à 14:26

    C'est bien pratique tout cela ! J'ai même l'impression que dans certains écrits ça sert. Prenons par exemple Tentation, le deuxième volume de Twilight, l'héroïne, (Bella Swan) compare sa première douleur dans la poitrine lorsque son bel amant (Edward Cullen) la quitte. Alors elle tente de se réconforter en restant avec son seul ami (Jacob Black), mais lorsque qu'elle se fâche avec celui-ci, elle ressent comme le décrit l'auteur "Un affreux trou noir se creusa en moi, encore une fois"  en dessous de la poitrine cette fois-ci. C'est donc du a la peur, surtout parce que Jacob la protégeait, elle faisait moins de mauvais rêves... ect. Le fait que Stepenie Meyer puisse se référer à ce schéma ne m’étonnera pas. (Je ne continuerai pas sur les douleurs de Bella, je risquerai de spoiler une grande partie du livre.)

    7
    Samedi 13 Septembre 2014 à 19:22

    Tout ça est drôlement bien dit, mais le type, ou la typesse du schéma, je lui trouve les tétés un peu bas !!!!

     je dis type ou typesse,  car même sans slip, on ne sait pas...!

    MDR...! et oui, il y a de quoi quand on voit les comm.  ;-)

    8
    Sonia
    Jeudi 16 Mai à 17:33

    J'aimerais tout simplement vous remercier pour vos merveilleux articles, ils sont faciles à lire et comprendre et pleins de ressources. Merci infiniment !

      • Jeudi 16 Mai à 19:01

        Merci beaucoup à vous, cela me fait très plaisir. C'est toujours agréables de recevoir des commentaires plutôt que de regarder les chiffres du compteur de visites. Contente de vous être utile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :