• Des rives

    Poème d'Ey@el

    Available in English


    © M. Matuszak

    Encore et à cris,
    Happé par les vents contraires,
    Le goéland se laisse porter
    À la tour du mât,
    Sans jamais jeter l'encre
    Avant qu'elle ne soit seiche.

    Surfant sur la déferlante,
    Au ras des eaux,
    Emporte à flots
    Des mots-vagues
    Dans une bouteille à l'amer,
    De peur de se mouiller,
    Le naufragé boit la tasse.

    Chaviré, échoué
    À fond de cale,
    Maintes fois
    Brisé par le ressac,
    Malmené par la houle,
    Désireux de changer de cap,
    Aborder des horizons nouveaux,
    Ne plus se saborder
    Sans corps et sans lame
    À prendre des sirènes
    Pour figures de proue.

    Tiens bon la barre,
    Hisse-toi haut,
    Mate l'eau,
    Et vogue la galère !

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « À quoi ressemble la flamme d'une bougie après qu'on l'ait soufflée ?Tube ustensiles de cuisine »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    faisonscourt
    Dimanche 14 Juin 2015 à 10:32

    j'adore les jeux de mots à profusion et les renvois les rappels, j'ai aimé lire et relire pour en trouver des cachés. Joli jeu d'écriture et pourtant je suis sûr d'en avoir oublié tant il y en a !  plaisir de lire ! 

    2
    Dimanche 14 Juin 2015 à 12:54

    Merci. J'espère que ça m'en inspirera d'autres.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :