• Du neuf avec du vieux

    Article d'Ey@el

    Available in English

    À l'instar de la plupart des autres plateformes, il est désormais possible sur Eklablog de répondre à un commentaire (plutôt que de poster à la suite des précédents) et poursuivre ainsi plusieurs fils de discussion sans être obligé de préciser à qui vous vous adressez. Le point négatif est que vous ne serez plus prévenu par courriel lorsqu'on vous aura répondu. Beaucoup le déplorent mais pour l'instant rien n'est prévu pour y remédier. Si vous n'avez pas envie de venir vérifier régulièrement, le mieux reste encore de vous abonner au flux RSS des commentaires de l'article qui vous intéresse et dont le lien figure juste au-dessus du formulaire à remplir. Ceci dit, pour ma part (sauf quand je suis pressée), je m'efforce toujours d'y répondre aussitôt après les avoir validés afin de ne pas oublier.

    Entre Molière et Shakespeare, ma plume balance

    Je sais que cela ne se voit pas trop mais depuis les derniers réaménagements effectués sous la canicule ardente, dans l'ombre j'ai bossé. Des petits trucs par-ci par-là pour améliorer l'apparence, comme arrondir les angles et faire des bulles partout ; des liens rajoutés ça et là pour les fainéants qui n'aiment pas fouiner et qui n'y retrouvaient plus rien.

    Mais le gros œuvre a surtout été sur la version anglaise où tous les liens jusque-là externes ont été convertis en pages consultables localement avec renvoi vers les sites d'origine pour lire la suite car je n'avais pas le temps de tout copier-coller ni d'inclure la totalité des illustrations, les notes complémentaires et traduire toutes les intros rajoutées par bibi. Globalement, la plupart des articles originaux ont donc été traduits/réécrits en anglais (le reste viendra sans doute plus tard à mesure de mes disponibilités) ainsi que les quelques paroles de chansons en français et toutes les légendes accompagnant mes graphismes.

    Rien ne vaut la pratique

    Comme vous le voyez donc, si je publie un peu moins ces temps-ci, cela  ne veut nullement dire que je me désintéresse ou que je ne fais rien. Loin de là ! Je tenais à le préciser parce que certaines personnes se font de fausses idées. Donc puisque l'on va retarder les pendules à la fin du mois, j'ai pensé à prendre un peu d'avance pour les mettre à l'heure.

    C'est comme ce médecin qui un jour m'a balancé : « Oh, vous êtes bilingue ? Quelle chance ! » Ben oui, quelle chance, en effet ! Et elle, elle l'a trouvé dans une pochette-surprise son diplôme de toubib ? Quelle chance ! Non, la chance n'a rien à voir là-dedans. J'ai travaillé dur. Il n'y a pas de secret. Le talent, les aptitudes sont sans doute des avantages certes. Mais encore faut-il faut vouloir se bouger le derche pour les exploiter.

    Il en va de même pour tout le reste. Même l'apparence physique n'est pas juste une question de chance. Je travaille la mienne en mangeant plus sainement, en faisant de l'exercice et en m'efforçant d'être une meilleure personne à l'intérieur car peu importe ce que vous croyez, c'est un fait : nos pensées s'impriment dans la matière et modifient nos gènes (voir les nombreux billets publiés sur la question). Soyez jeunes dans vos têtes, ne soyez jamais blasés de rien et vous vieillirez beaucoup moins vite. Ceci s'adresse à toutes les générations confondues que j'ai la chance l'art d'attirer sur ce blog (car j'ai connu des vieillards d'à peine 20 ans). Quant à tous les aigris qui ne se rendent pas compte à quel point ils sont conditionnés dans leurs croyances et qui vont sans doute arguer qu'une telle philosophie va à l'encontre d'une attitude responsable, je répondrai : « Foutaises ! Que nenni ! » Insultant pour les jeunes, même. On ne va pas polémiquer ici. Simplement, j'ajouterai : pourquoi n'essayez-vous pas au lieu de râler. Car comme l'a souligné Einstein, « la folie, c’est de faire tout le temps la même chose et de s’attendre à un résultat différent ».

    Travaux pratiques

    Et justement, puisqu'il est question ici de pratique, j'aimerais vous mettre un peu à contribution en vous demandant de bien vouloir me signaler (par commentaire, MP ou courriel) les éventuels liens morts que vous seriez amenés à rencontrer au cours de vos pérégrinations car malgré le soin apporté à l'édition des billets, il m'arrive de passer à côté de certains détails et au vu du nombre d'articles déjà publiés (à multiplier par deux désormais), sans compter la quantité de renvois qu'ils peuvent contenir, je me vois mal les vérifier un à un. Il en va de même pour certaines vidéos embarquées retirées par leurs auteurs ou passées en mode privé pour lesquelles il est parfois possible de trouver des sources alternatives. Mon but est que les informations qui se trouvent sur ce blog puissent être consultables dans la durée. Merci donc de votre coopération.

    Bonne lecture et portez-vous bien dans vos têtes comme dans vos cœurs,

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Toute cette surveillance pour contrer le « terrorisme » ? Non, pour nous contrer NOUS !Transformer un paysage d'été en scène automnale »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    jack
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 22:21

    J'aime bien tes articles car ils me font souvent réfléchir et même souvent rechercher des comparaisons des écrits et je me rends compte que souvent tu mets des explications sur les impressions ou les doutes que je peux avoir ou simplement ressentir même vaguement. Ca me rappelle une émission policière  "les cinq dernières minutes" quand Raymond Soupleix disait à la fin de son enquête "bon dieu mais c'est bien sûr!" C'est l'effet que tu provoques chez moi et à mon avis chez de nombreux lecteurs. 

      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 23:14

        Merci pour le compliment qui me va droit au cœur et si c'est l'effet que je provoque chez les lecteurs alors ça me motive d'autant pour continuer car nous avons tous une "mission" sur cette terre et je pense sais instinctivement que celle-ci est la mienne. Ce que tu ressens vaguement ce sont les messages de ton "moi intérieur", ta "conscience immergée" (il y a tellement de termes que peu importe le nom que tu lui donnes) reliée à la conscience universelle (la source). Tu la ressens vaguement parce que comme nous tous tu as été déconnecté dès la naissance mais les énergies que nous recevons du cosmos actuellement sont telles que cette déconnexion n'est plus totale et de plus en plus de gens s'éveillent, à leur rythme. C'est aussi la raison pour laquelle le monde va de pire en pire parce que certains ont tant à perdre de cette reconnexion.

    2
    Samedi 17 Octobre 2015 à 09:17

    c'est vrai que pour le coup il ne s'agit pas de chance mais bien de TRAVAIL. Bizzz des Caphys qui ont de plus en plus plaisir à te lire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :