• Existe-t-il des preuves scientifiques de notre aptitude à nous guérir nous-mêmes ?

    Haut de page

    Bas de page

    Article du Dr Lissa Rankin traduit par Ey@el

    Available in English

    Tous ceux qui, comme moi, ont tendance à somatiser à l'extrême ne seront guère surpris qu'il soit également possible d'influer positivement sur notre corps par le simple biais de notre mental. Cet article ne vous donnera pas la marche à suivre mais toutes les raisons de ne pas lâcher l'affaire et surtout la volonté de changer la donne quels que soient votre état de santé et les pronostiques encore plus toxiques des médecins plus dépassés que délibérément inhumains envers leurs patients (pour la majorité car certains le sont malheureusement). Évidemment, rien n'est facile (sinon nous péterions tous la forme et Big Pharma ne s'en mettrait pas autant plein les fouilles) mais rien n'est irrémédiable non plus. Qui sait : les esprits les plus cartésiens, souvent auto-bloqués dans leurs convictions erronées, y trouveront peut-être un déclic salutaire ? Je déplore un peu que cet article n'entre pas davantage dans les détails, néanmoins je suis encore tombée dessus à un moment critique et donc une fois encore, j'accepte toutes les synchronicités (qui, pour ma part, ne cessent de s'accroitre avec une fréquence vertigineuse) et je transmets le message comme il se doit. À signaler, pour ceux qui maitrisent l'anglais toutefois, que vous pouvez vous inscrire ICI (utilisez une adresse jetable si vous craignez le spam par la suite) pour recevoir un petit livret électronique d'une cinquantaine de pages au format PDF intitulé Whole Health Self-Healing Kit qui vous donnera de plus amples détails, des conseils et un formulaire d'auto-évaluation pour vous aider à identifier ce qui vous bloque dans votre processus d'autoguérison complété par un fichier audio à télécharger pour une méditation guidée (en anglais également). Je ne l'ai pas encore entièrement lu ni testé mais au vu des résultats obtenus récemment rien qu'en modifiant mes croyances et mes attitudes vis à vis de moi-même, je ne serais pas étonnée de voir de nouveaux petits miracles se produire. Si vous avez des témoignages personnels positifs (et non des théories) à nous faire part, n'hésitez pas à poster dans les commentaires. L'effet placebo commence souvent par les interactions de ce genre (tout comme l'effet nocebo malheureusement).

    Ey@el

    Que vous luttiez contre une maladie mortelle liée à un problème de santé « chronique » que la médecine occidentale n'a pas été en mesure de guérir ou que vous soyez confronté à des symptômes gênants qui dégradent votre qualité de vie, voire que vous souhaitiez simplement optimiser votre énergie, votre vitalité, votre apparence et votre longévité, il existe des preuves scientifique de votre aptitude à vous guérir vous-même.

    Étant elle-même sceptique, le docteur Lissa Rankin s'appuie, en toute objectivité, sur de solides preuves scientifiques pour établir irréfutablement que, depuis plus de 50 ans, le corps médical ne cesse de prouver que l'esprit peut guérir le corps.

    Des tas de données montrent que le mental peut se convaincre d'aller bien. Dans les essais cliniques, on appelle cela « l'effet placebo ». Les patients traités au moyen de placebos ne font pas que se sentir mieux. Tout ne se passe pas uniquement « dans leur tête ». On a ainsi vu des verrues disparaître, des bronches se dilater, des colons devenir moins enflammés, des cheveux repousser sur la tête des chauves, des ulcères cicatriser et bien d'autres effets physiologiques mesurables. On sait également que l'opposé est vrai et que l'esprit peut se croire malade — effet que les chercheurs ont baptisé « nocebo ». Quand on leur injecte de l'eau salée en leur disant que c'est de la chimiothérapie, certains patients vomissent et perdent leurs cheveux.

    Comment de telles choses se produisent-elles sur le plan physiologique ?

    Dans son livre intitulé Au-delà de la médecine, notre esprit: Les preuves scientifiques de votre capacité à l'autoguérison1, Lissa Rankin, médecin de son état, explique d'un point de vue scientifique, comment une pensée ou une émotion positive/négative au niveau de l'esprit donne lieu à une réparation spontanée du corps. Il s'avère que l'organisme dispose de mécanismes intégrés d’auto-réparation pour pallier aux protéines défectueuses, restaurer l'ADN, corriger les déséquilibres hormonaux et absorber les cellules cancéreuses, les agents infectieux et les corps étrangers auxquels nous sommes exposés au quotidien. C'est ce qui explique les rémissions spontanées dont il est question dans les rapports médicaux à propos de maladies censées être « incurables » comme les cancers en phase terminale, le HIV, l'hypothyroïdie, le diabète voire même une blessure par balle à la tête non soignée. Pourtant les patients se sentent souvent impuissants lorsqu'il s'agit de mettre à contribution ces mécanismes naturels d'autoréparation.

    Il n'y a plus lieu car dans cet ouvrage, le docteur Rankin enseigne un processus en six étapes basé sur une approche scientifique que vous pourrez suivre pour optimiser la capacité de votre corps à se tourner vers ses ressources naturelles en cas de maladie. Elle indique également des méthodes à appliquer pour utiliser le pouvoir de l'esprit en prévention afin d'augmenter vos chances de mourir de « vieillesse » plutôt que prématurément sous l'effet de la désactivation du potentiel d'autoréparation de votre corps.

    Qu'est-ce qui désactive les mécanismes naturels d'autoréparation du corps ?

    On sait tous que le stress a des effets néfastes pour l'organisme. Mais comprenons-nous comment il fonctionne ? De nombreuses données montrent qu'il peut prendre des aspects différents — le stress de la solitude, les troubles conjugaux, les problèmes familiaux, le blocage de la créativité ou de la déconnexion spirituelle. Quels que soient ses facteurs déclenchants, le stress engendre une succession d'effets rebonds physiologiques en corrélation avec l'axe hypothalamique-pituitaire-surrénal (HPS) et la réaction de lutte ou de fuite du système nerveux sympathique. En d'autres termes, que vous soyez préoccupés par des soucis financiers, conjugaux ou professionnels, votre ne corps est incapable de faire la différence entre une menace perçue telle qu'une faillite imminente et une menace réelle comme être pourchassé par un lion.

    Mais le pire est que le corps ne peut peut se réparer que lorsqu'il est en état de repos physiologique. Ainsi, chaque fois qu'il croit nécessaire de devoir fuir le lion (ou toute menace perçue, chronique et à répétition, dont il s'imagine faire l'objet), il éteint le processus d'autoréparation. Après tout, qui se soucierait d'entretien à long terme comme la destruction de cellules cancéreuses indésirables alors qu'il est sur le point de se faire dévorer par un lion ? Dans Au-delà de la médecine, notre esprit: Les preuves scientifiques de votre capacité à l'autoguérison, le docteur Rankin ne fait pas uniquement part des preuves scientifiques de votre aptitude à vous guérir vous-mêmes mais donne des conseils pour mettre à profit le pouvoir de l'esprit afin d'optimiser les mécanismes naturels d'autoguérison de l'organisme, afin que la prévention des maladies et les rémissions spontanées ne soient pas des faits relevant du hasard mais que dont vous puissiez faire l'expérience par vous-même.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Feed SidebarMai Aoki »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    atlan
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 10:27
    pouvez vous m indiquer comment trouver :mind over medecine en français ? je l ai cherché sur amazone et je ne l ai pas trouvé .Merci.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :