• Orthorexie : les gens soucieux de leur santé sont désormais des « extrémistes »

    Article de Zen Gardner traduit par Ey@el

    Available in English

    En lisant cela, j'ai eu presque peine à le croire. Je dois avoir un métro de retard parce que je ne suis pas régulièrement les infos du JT, mais tout ceci est ridicule et tellement révélateur de notre époque. S'il est bien vrai que de nombreuses personnes sont enclines aux régimes fantaisistes, aux privations draconiennes et aux déséquilibres au nom de l'aspect physique, ce rapport est une tentative manifeste pour cibler et étiqueter les gens soucieux de leur santé comme extrémistes ayant besoin d'être pris en charge par la société.

    Niqués encore une fois

    Cet état policier métastasant à propagation rapide veut non seulement contrôler la teneur de vos aliments mais également surveiller vos choix nutritionnels au sein même de leurs produits bourrés d'additifs. Selon ces aliénés mentaux, si vous n'aimez plus la bonne vieille bouffe ni les restaurants ou les dîners de famille traditionnels, c'est que vous êtes malade.

    L'orthorexie, un trouble de l'alimentation en augmentation

    BOSTON (CBS) – Nous voici arrivés à l'époque de l'année où nombreux sont les gens emballés à l'idée de se mettre en forme et manger plus sainement. Le problème est que beaucoup d'entre eux vont trop loin. Un phénomène dangereux et de plus en plus répandu, baptisé "orthorexie".

    Bron Volney, coach individuel au Centre Sportif de Boston, s'inquiète tout autant du régime de ses clients que de leurs séances de mise en forme.

    « Je surveille le poids de pas mal de mes clients et s'ils maigrissent trop vite et qu'ils semblent pousser les choses à l'extrême, alors je me dois de les interroger et de m'assurer qu'ils restent en bonne santé », déclare Volney.

    Rester en bonne santé signifie avoir une alimentation équilibrée. Pourtant, de plus de plus de personnes éliminent des groupes entiers d'aliments comme les laitages, les œufs, les viandes, les céréales et les graisses dont ils ne perçoivent que les qualités négatives.

    Au final, il ne reste plus, à leur consommation, que les fruits et légumes.

    Poussé à l'extrême, ce comportement est considéré comme un trouble de l'alimentation baptisé "orthorexie".

    Voici comment Jenn Culbert, nutritionniste à l'Université de Boston, définit l'orthorexie : « Cela s'applique avant tout à quelqu'un qui est obsédé par la nourriture saine qu'il considère comme pure. »

    Le problème, selon Culbert, est que notre corps a besoin de ces aliments présumés mauvais.

    Mouais, vous avez bien entendu. Même Orwell est en train de cogiter. Oh, et visez un peu les "signes avant-coureurs" :

    Culbert affirme que les signes avant-coureurs ne sont pas difficile à déceler. « Lorsque vous n'êtes plus capable d'apprécier aucun des aliments que vous savouriez par le passé et que vous ne pouvez plus participer aux repas familiaux ou aux sorties entre amis. »

    Source : CBS Boston

    Malins, les salauds

    Sans doute vont-ils se mettre à pister au GPS tous ceux qui évitent les fast-food, qui ne mangent pas de viande ou qui n'achètent que des produits bio comme ils le font déjà avec ceux qui refusent les vaccins ? Ils font vraiment là tout leur possible pour resserrer l'étau, du moins c'est ce qu'ils aimeraient.

    La bonne nouvelle est qu'ils ne feront que cloisonner le troupeau qui n'y comprend rien de toute manière. La mauvaise est que la tendance au dénigrement sommaire de tout groupe dans leur ligne de mire, est passée à l'extrême et n'a plus besoin que d'un dernier palier supplémentaire pour atteindre le type d'hystérie qu'ils souhaitent en réalité. Un peu comme dans la bataille contre la presse libre et la tactique qu'ils utilisent actuellement pour justifier l'espionnage et la censure de quiconque aurait l'air de « s'opposer au gouvernement » ou autre, en leur collant illico le label du « comportement s'apparentant à celui d'un terroriste ».

    L'État du Fascisme souffre d'un durcissement des artères. Tu parles d'un p****n de caillot ! Voici le fumier de toubib qui s'est pointé le premier et a lancé le débat – et comment ces types à qui l'on donnerait le Bon Dieu sans confession jouent un rôle dans le programme du politiquement correct, quel que soit leur domaine d'information.

    Voici un extrait d'un autre article d'où provient également cette image absurde et la légende qui l'accompagne :

    Orthorexie ou quand la bonne santé devient une obsession

    « Cela n'avait absolument rien à voir avec la nourriture mais avec le contrôle », avoue Katy Boorman, 22 ans, étudiante à l'Université de Wellington, en Nouvelle-Zélande.

    C'est après être retombée dans l'anorexie que son désir de manger sainement fit basculer Katy vers quelque chose de bien plus grave. « J'ai pris conscience que je ne pouvais pas me priver de nourriture alors j'ai consommé des aliments vraiment sains et fait de l'exercice tous les jours », raconte-t-elle. « C'était différent de mon anorexie parce que ma routine était tellement stricte. Je faisais trois bons repas à heures fixes et de l'exercice deux fois par jour. »

    Le comportement de Katy est plus connu sous le nom "d'orthorexie", un terme inventé par Steve Bratman1, docteur en médecine holistique, basé sur le préfixe "ortho", qui signifie droit, correct et vrai. Selon Bratman, l'orthorexia nervosa fait référence à une "fixation pathologique sur la consommation de nourriture convenable".

    « Parmi les gens les plus déséquilibrés qu'il m'ait été donné de rencontrer, nombreux sont ceux qui se sont consacrés à manger sainement », écrit Bratman dans un article pour le Yoga Journal intitulé "Drogué à la nourriture saine". « En fait, » ajoute-t-il, « je crois que certains ont carrément développé un nouveau trouble de l'alimentation. »

    Source : Before It's News

    Apaisez votre conscience en diabolisant la vérité – demandez aux Experts – sionistes retors, ronchonnements et jérémiades en tout genre

    C'est un réflexe vieux comme le monde de l'inconscient volontaire qui refuse l'idée même de l'éveil : accuser les porteurs de vérité de sédition. « Qu'on les crucifie ! Ils daignent contester notre manière de vivre ! Ils réveillent les masses avec leurs questions ! Quel culot de vouloir s'attaquer au statu quo ! Ils sont en train de détruire notre Patrie ! » Vous pouvez appliquer cette technique à tous les niveaux. Plus le mensonge est gros, mieux elle semble fonctionner. Ceux qui ne se doutent de rien n'imaginent pas que quelqu'un pourrait faire une telle chose.

    Faux.

    Les sionistes ont peaufiné la technique. Ils ont conditionné le monde en se débrouillant pour inculquer un réflexe semblable au piège à ours contre tout ce qui pourrait avoir l'air vaguement antisémite, anti-Israël ou antisioniste au moyen de toute une gamme de tactiques de culpabilité, honte et peur, régulièrement renforcées. Un tour de force qu'ils ont mis au point depuis le siècle dernier.

    Avant cela, ces envahisseurs ashkénazes, ni séfarades ni sémites, qui émigrèrent d'Asie et se réfugièrent derrière le talmudisme à des fins d'identité, étaient haïs partout où ils allaient. Ce sont ceux-là qui composent la classe dirigeante motrice et la branche militaire de ces parasites sionistes agressifs et belligérants que le monde entier déteste pour leurs manipulations bancaires et monétaires intéressées qui perdurent depuis des siècles. Ce n'est qu'au cours des dernières décennies qu'ils sont parvenus à se créer une couverture grâce à des cellules de réflexion et des initiés judicieusement achetés et mis en place jusqu'à ce que les machines médiatiques et politiques leur appartiennent totalement et soient désormais sous leur contrôle.

    Ainsi fonctionne le mécanisme incarné par la malfaisance même des sionistes. Il n'y a rien de sacré dans le sionisme, pourtant la droite religieuse les couvre comme si elle était en transe, ce qui est justement le cas.

    Ils prouvent là, une fois encore, qu'en s'y prenant bien, il est possible de justifier ouvertement la liquidation de ses ennemis, ou de tout autre danger perçu comme on le souhaite, avec le soutien de la population armée de fourches et de torches. Cela aide de façon sûre à soumettre les sujets pensants à l'esprit critique que l'on pourrait avoir besoin de réduire rapidement au silence.

    Conclusion

    Nous sommes en guerre. Une guerre à l'extrême contre la vérité. Le prétendu bastion de la liberté d'expression n'est plus et le monde regarde, horrifié, son exemple chéri d'antan amené à s'agenouiller. Cela fait un sacré bout de temps que les États-Unis ne sont plus un pays vraiment libre mais l'image a résisté.

    C'est cet idéal persistant d'un peuple libre qui doit être étouffé – et l'administration Obama fait partie intégrante de l'ultime équipe de démolisseurs chargés de faire en sorte que cela se produise au plus vite.

    Lorsque, à n'en pas douter, l'Amérique s'effondrera, le monde assistera à la déchéance de la grande putain de Babylone et pleurera la perte de sa chérie qui l'approvisionnait en faux rêves hollywoodiens et en produits synthétiques – une description fort appropriée à laquelle j'adhère. Il faut admettre qu'elle le mérite. Son peuple abêti s'est montré suffisamment complaisant pour financer et encourager les incessantes guerres, carnages et écrasement du moindre adversaire désigné par les pouvoirs en place, scandant avec insouciance « USA ! USA ! », tel une foule en état d'ivresse au Colisée romain. Il aura forcément à répondre de cela.

    Cependant, les véritables coupables sont les dirigeants. Les concepteurs. Les manipulateurs. Croyez-moi, ils ne traîneront pas dans le coin lorsque feue la grande Amérique sombrera. Ce sera un jour triste pour les ignorants mais mémorable pour la conscience aimante. Les derniers flambeaux du signal d'éveil.

    Sachez où vous voulez être car c'est pour bientôt. Et où que vous vous soyez, vivez dans la conscience et la prospérité.

    N'ayez crainte. Rien n'est tel qu'il y paraît, affranchissez-vous de l'illusion. Paix, amour et harmonie vous attendent au bout.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    1. ^ Si l'on devait traduire, Bratman donnerait "homme sans cervelle". Une coïncidence amusante qu'il fallait souligner ;)
    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « La plus grande prison au mondeConformisme »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Hélios
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 19:23

    Ha, je me disais aussi que j'avais déjà vu cet article. Mais oui, tu l'as traduit pour le BBB en mai 2013....

    2
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 20:27

    Exacte très chère ! Une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal et puis les cours de rattrapage, c'est bien aussi

    3
    zwyn
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 20:52

    Zut ,j'étais orthorexique sans le savoir ! Ça m'attriste au plus haut point ...

    4
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 22:43

    Hé oui, quand toute la société sera malade, ce seront les bien-portants qu'il faudra soigner pour les rendre con-formes à la norme. Cherchez l'erreur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :