• Ce que l'on entend concrètement par chercheur de VÉRITÉ

    Article de Christina Sarich traduit par Ey@el

    Available in English

    © David Dee

    Nous pouvons tous être des divulgateurs si nous le voulons. Pour commencer, nous devons faire preuve de responsabilité. En assistant au déclin de ma propre mère dont la détérioration de l'état de santé ne fait qu'empirer — une femme que le paradigme médical moderne définit comme infirmière diplômée et qui aida autrefois, dans sa jeunesse, la police locale à résoudre un meurtre grâce à ses connaissances psychiques — je coupe les cheveux en quatre au quotidien pour discerner le « réel » du « fictif ». Mais n'est-ce pas ce que nous faisons tous, nous autres chercheurs de Vérité : essayer de séparer les différentes couches de la philosophie, des doctrines, des dogmes, de la propagande télévisée, des mensonges du gouvernement, de la rhétorique religieuse, de la pression des autres et des illusions qui nous bercent ? La liste est longue, je sais bien, mais en tant que tels, vous allez bien souvent vous retrouver coincés en mode « recherche » alors que la vérité réside tout aussi entièrement en mode « existence ».

    Sonder les profondeurs

    Je dépeins le monde tel que je le vois — la juxtaposition insensée de traînées chimiques dans le ciel et de milliers de jeunes mouettes dansant et plongeant au-dessus de ce firmament étrangement venteux. Un lac, devant lequel je ne suis pas passée depuis des mois, dont les contours s'éloignent du rivage à l'image des tempes dégarnies d'un vieillard flétri et dont l'étendue pourrait servir de terrain d'inhumation à la formation rocheuse d'une civilisation vieille de plusieurs siècles. Un rappel des profondeurs que nous avons en nous — ignorées, rejetées, réprimées et persistantes. Des mensonges que nous n'avons cessé de nous raconter — comme si les mauvais traitements que nous ont fait subir nos familles pouvaient être enfouis sans provoquer ni cancer ni démence. Comme si les véhicules que nous conduisons et les produits que nous achetons ne pouvaient nuire à l'environnement au point de ne plus pouvoir respirer sans nous empoisonner. Comme si la manière dont nous traitons autrui, voire des nations entières, n'allait jamais nous revenir un jour en pleine figure.

    C'est en s'y penchant qu'on découvre un monde de Maya — ou d'illusions qui reflètent nos convictions les plus profondes — celles-là même que nous nous refusons d'avouer — les sublimes, les abominables, les égoïstes tout comme les perverses voire les avisées. À un niveau très profond, nous connaissons la Vérité mais cela relève un peu de l'excavation de trésors archéologiques de découvrir peu à peu la réalité d'une civilisation entière ou le caractère merveilleux d'un peuple plus avancé que nous estimons l'être aujourd'hui. Il y a encore tant de choses qui demeurent cachées !

    Le pouvoir pense toujours détenir une grandeur d'âme et une vision ample défiant la compréhension des faibles.
    ~ John Adams

    L'oscillation du pendule

    Les divulgateurs de notre temps sont également une projection de notre aspiration à voir enfin la Vérité. Nous ne pourrons rien faire pour cette planète sans l'envisager telle qu'elle est réellement. À l'image d'une maladie qu'on enraye généralement à l'aide des équipements de la médecine moderne, mais surtout grâce à une crise souvent accompagnée de bouleversements émotionnels assez pénibles — des années de colère réprimée, de peur, de convoitise, de tristesse, etc. — notre monde est en train de vivre sa crise de « guérison ». Guérison à propos de laquelle, un journaliste du New York Times a récemment fait cette remarque : « Au bout de près d'un siècle d'immobilisation sur le côté du corps, le pendule vient de former un grand arc en direction de l'esprit. » Une déclaration que je rectifierai tout de même un petit peu pour dire que le pendule s'est mis à osciller vers la conscience parce que la compréhension dépasse le mental.

    Les divulgateurs craignent d'être ridiculisés et jetés en prison — il s'agit là encore d'une projection de notre conscience collective — parce que NOUS redoutons le bafouement et l'emprisonnement dans notre délire personnel. Le premier point possible à mettre en œuvre pour nous, chercheurs de Vérité, est d'examiner nos propres ténèbres — je ne vois pas comment le formuler autrement. Le pouvoir fallacieux est persuadé qu'il peut berner tout le monde comme il se leurre lui-même. La portée du pouvoir véritable est infinie et recouvre la VÉRITÉ. C'est là qu'il s'ancre, trouve son soutien et se complait.

    Ce que l'on doit aux chercheurs de Vérité

    Beaucoup s'imaginent que la quête de Vérité s'apparente à une tâche religieuse ou politique pourtant c'est le fondement même de notre nature. Derrière ces points de vue contradictoires, ces économies dévastées, ces nations en guerre, ces scientifiques génocidaires et ces pommes empoisonnées aux OGM, nous sommes tous parfaitement conscients des enjeux encourus en ne dénonçant rien et en ne nous réveillons pas pour ÊTRE la Vérité. J'ai établi ci-dessous la liste de tous les changements radicaux en cours grâce à des gens ayant exprimé leurs Vérités :

    1. L'activisme a récemment poussé Tyson Foods à modifier son procédé cruel consistant à élever des porcelets dans des cages gestationnelles pour la consommation de masse.
    2. Le personnel militaire est en train de se réveiller et, plus que jamais, dénonce les pratiques des gouvernements corrompus. La preuve avec Kristen Meghan, une brave jeune femme qui fait la lumière sur les traînées chimiques.
    3. Alors que Monsanto a dépensé des millions pour essayer de faire rejeter les projets de loi sur l'étiquetage des OGM, la légalisation du cannabis se répand peu à peu dans tout le pays. Il y a déjà vingt états autorisant la marijuana à des fins médicales et il y en aura d'autres. Le pouvoir de guérison du cannabis jouit d'une réputation épique. Nous avons collectivement décidé de mettre fin aux intimidations qui nous empêchent de recouvrer la santé.
    4. Grâce à la loi sur la liberté de l'information au Royaume-Uni, des documents révèlent la véritable nature des vaccins.
    5. La divulgation d'informations concernant d'autres formes de vie influençant notre planète est imminente et déjà une réalité. Voir le récent coup de théâtre causé par cet énorme OVNI en L repéré sur la lune par les systèmes d'imagerie de la NASA et posté « accidentellement » sur Internet.

    Je pourrais citer des tas d'informations du même acabit mais l'histoire peut également servir à illustrer d'autres cas : Gandhi ne s'est pas contenté de rester bien assis sur son coussin à méditer pour empêcher son pays de succomber à la domination britannique. La désobéissance civile pacifique est le modus operandi des divulgateurs — et également celui des chercheurs de Vérité. Dès que vous gérerez vos propres ténèbres et commencerez à percevoir la Vérité qui vous entoure, partagez-là. Nous vous attendons tous.

    Relevez le défi en devenant un chercheur de vérité et en vérifiant cette hypothèse principale : la conscience est tout ce qui est et j'en fait partie.
    ~ Maitreya Ishwara

    À propos de l'auteur

    À la fois musicienne et yogi, Christina Sarich est également rédactrice humanitaire indépendante et met à contribution ses heures passées à étudier le Lao Tzu, Paramahansa Yogananda, Rob Brezny, Miles Davis et Tom Robbins pour produire des informations intéressantes visant à vous aider à Éveiller votre petite tête endormie afin d'avoir une vue d'ensemble de la situation. Son blog est Yoga for the New Word et son dernier livre s'intitule Pharma Sutra: Healing the Body And Mind Through the Art of Yoga (Pharma Sutra : Guérir le corps et l'esprit par la pratique du yoga — N.d.T).

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Le meilleur outil de l'oppressionLa vérité sur notre système médical prédateur »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :