• Ces sacs plastiques ne sont pas nocifs pour les animaux, ils peuvent même les consommer pour se nourrir

    Article de Joe McCarthy traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Chaque année, dans le monde entier, on utilise et jette plus d'un milliard de millions de sacs plastiques dont une part importante vient souiller les écosystèmes, en particuliers les océans où ils forment d'énormes « tourbillons » de plastique qui perturbent et nuisent à la vie sous-marine. De nombreux pays ont reconnu que la note à payer pour ces sacs sur le plan écologique était tout simplement trop élevée pour les avantages qu'ils procurent et ont imposé des interdictions ou des taxes quant à leur utilisation.

    Par exemple, en 2008, la Chine a interdit les sacs plastiques dont l'épaisseur était inférieure à 0,25 millimètres et leur utilisation annuelle a chuté de 40 milliards. Tandis qu'en Irlande, une taxe de 15% prélevée aux commerçants pour chaque sac en a réduit l'utilisation de 94%.

    Mais ces interdictions constituent l'exception. Partout dans le monde, les sacs plastiques continuent de régner sans ingérence et la quantité de déchets produits ne fait qu'augmenter.

    Aujourd'hui, grâce à une société aux Philippines du nom d'Avani, une solution respectueuse de l'environnement pourrait bien débarquer dans un magasin près de chez vous.

    L'équipe d'Avani s'est rendu compte que la plupart des sacs biodégradables sur le marché ne l'étaient en réalité pas du tout et se décomposaient en petits morceaux nocifs pour les animaux et en contaminants pour l'eau.

    En cherchant à concevoir une alternative viable et sûre, les scientifiques de cette société sont tombés sur la racine de manioc, une plante qui pousse à l'origine dans ce pays. En la mélangeant à de l'huile végétale, Avani a pu ainsi créer des sacs légitimement biodégradables qui se dissolvent rapidement dans l'eau chaude et sans danger pour la consommation animale.

    Donc si un sac atterrit dans l'eau, un poisson ou une tortue pourra l'ingérer et s'en nourrir. Non seulement cela mais selon eux, les animaux en adoreraient le goût.

    Ces sacs ont été baptisés « Eco Bags » et, à terme, Avani souhaite créer une gamme de produits pour concurrencer et supplanter le plastique : contenants à emporter, verres et assiettes jetables, etc.

    Comme l'expliquait Kevin Kumala, cofondateur d'Avani, à Fast Coexist, « dans l'agitation de la vie moderne, les gens ont tendance à oublier beaucoup de choses. Le "remplacement" devient une solution de facilité, surtout lorsque l'on peut remplacer le plastique dérivé de la pétrochimie par des ressources renouvelables peu onéreuses en termes de valeur économique ».

    Avani n'est pas la seule société cherchant à créer un monde sans plastique. Par exemple, il y a Ecovative qui utilise des spores de champignons pour fabriquer des emballages robustes mais biodégradables pour le transport et le stockage. À terme, ils voudraient éliminer le plastique et même le papier de la chaîne logistique mondiale.

    Et des commerçants, des restaurants et des épiceries prennent position au niveau individuel.

    Les supermarchés et restaurants anti-gaspillage fleurissent à travers le monde, promouvant la réduction, la réutilisation, le recyclage et encourageant les gens à introduire ces principes dans leur existence personnelle.

    Le plastique est tellement répandu, bon marché et pratique qu'il est difficile d'oublier qu'il n'est pas non seulement inutile mais également désastreux pour l'environnement.

    « Qu'est-ce que deux centimes de plus quand on peut contribuer à réduire les déchets plastiques en train de souiller de notre planète ? » a déclaré Kumala à Fact Coexist.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « 21 astuces santé à faire découvrir à votre corps Équinoxe »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    jack
    Mercredi 20 Septembre à 16:49

    Deux centimes de plus ce n'est rien  et ça ne "coûte pas un bras" alors qu'avant, il y a longtemps, pour "cinq sacs" tu faisais ton marché en remplissant ton panier en osier :)

      • Mercredi 20 Septembre à 18:07

        yes Salut Jack, contente de te voir de retour parmi nous !

    2
    Jeudi 21 Septembre à 19:40

    Moi, j'ai toujours 2 ou 3 sacs en tissu dans mon sac à main, et quand je refuse les sacs plastiques et bien souvent on me fait une drôle de tête ! 

      • Vendredi 22 Septembre à 01:11

        Moi  itou. jJ''ai des sacs en tissu imperméable, très pratiques qui ne prennent pas plus de place qu'un mouchoir une fois pliés et qui sont solides et contiennent pas mal. J'ai même un sac de voyage  dans le style (enfin pas aussi solide qu'un vrai) qu'une amie japonaise m'avait ramené de son pays qui est bien pratique quand je vais faire les soldesou quand on ramène des trucs de voyage (autant dire pas souvent :lol:).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :