• D'ici 2016, des ordinateurs remplaceront les enseignants en classe selon les plans radicaux de la nouvelle école libre qui sont encore à l'étude

    Article de Tom Mctague traduit par Ey@el

    Available in English

    La nouvelle « école libre » donne le ton en envisageant de remplacer les enseignants par des ordinateurs pour dispenser les cours au quotidien selon des déclarations faites aujourd'hui.

    Les écoles ARK1 — l'une des plus grandes chaines académiques d'Angleterre — veulent mettre en place un nouveau modèle « d'apprentissage mixte » où les enfants recevront leurs cours sur Internet pendant la majeure partie de la journée.

    Cette nouvelle « école électronique » portera le nom de ARK Pioneer Academy (Académie pionnière de l'ARK) et devrait ouvrir ses portes à Londres, en septembre 2016, dans le cadre du programme d'école libre du gouvernement selon un rapport du journal des enseignants, le Times Education Supplement.

    Des écoles à charte aux États-Unis — dont s'inspire le programme scolaire libre du ministre de l'Éducation,Michael Grove — ont déjà expérimenté avec quelque succès des programmes radicaux de ce type.

    L'un d'eux, baptisé Rocketship (Fusée) a ouvert la voie et gère désormais neuf établissements scolaires à Milwaukee et San Jose, dispensant des cours à 5000 élèves qui passent le quart de leurs heures de classe en ligne.

    Preston Smith, à la tête de Rocketship, explique que les ordinateurs ont permis à son organisme de « réellement redéfinir l'enseignement au quotidien ».

    « Nous avons moins de professeurs que les écoles traditionnelles pour un même nombre d'étudiants. »

    En réduisant ses effectifs, l'école peut réinvestir les bénéfices de l'économie ainsi réalisée dans le salaire des « épargnés » — et par conséquent proposer de meilleurs éducateurs.

    M. Smith confesse que cela lui a permis d'offrir à ses enseignants une paye de 50% supérieure à celles des écoles voisines. Il ajoute qu'il souhaitait les voir gagner plus de 100.000 dollars « dès que possible ».

    Son argument est que « si vos gosses obtiennent d'excellents résultats parce que vous avez comblé les lacunes dans votre classe et qu'ils sont à pied d'égalité avec les plus riches de ce pays, alors vous êtes en droit de recevoir un salaire en conséquence parce que vous accomplissez un travail remarquable. Nous voulons vous permettre sans tarder d'atteindre un salaire à six chiffres voire davantage. »

    Mais selon Christine Blower du syndicat national des enseignants britanniques (NUT), « l'emploi du terme de "rentabilité" est bien joli, mais c'est de suppression dont il est réellement question. Dans le cas où les enfants seraient censés suivre des cours mais, qu'en fait, ils passeraient beaucoup de temps devant un ordinateur sans accès quotidien à un professeur pour chaque leçon, il s'agirait alors d'une dérogation absolument inadmissible. Nous nous inquiétons des pertes au niveau de l'emploi pour le corps enseignant et au niveau d'une éducation de qualité pour tous les enfants et adolescents. »

    ARK espère que l'utilisation des ordinateurs permettra « d'accroître la portée des bons éducateurs ».

    Certains documents, confiés au Times Education Supplement, indiquent comment ARK estime que cette nouvelle méthode permettra de « réformer » la fonction des enseignants.

    D'autres écoles ayant recours à ce système ont instauré de nouveaux rôle tels que celui de « professeur principal » chargé de « dispenser des cours auprès d'une classe entière ou de petites unités », laissant une part plus importante à l'ordinateur pour les tâches courantes.

    Dans ces nouvelles écoles informatisées, les enseignants pourraient également avoir la responsabilité « d'instruire de petits groupes » ou « de superviser l'apprentissage en ligne ».

    Un porte-parole de ARK a déclaré aujourd'hui : « Nos projets sont encore à un stade précoce, mais il convient de souligner que notre programme d'apprentissage mixte de la King Solomon Academy ne s'est traduit ni par une réduction des effectifs ni par une augmentation du nombre d'élèves par classe mais a fait en sorte que les élèves puissent accéder aux toutes dernières technologies et techniques éducatives. Cette école est considérée comme exceptionnelle par l'OFSTED2 et ses résultats, supérieurs à ceux de la moyenne nationale, n'ont fait que s'améliorer chaque année. L'approche de l'ARK est basé sur un enseignement de grande qualité et c'est ce qui contribue à l'obtention d'excellent résultats par nos écoles. »

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    1. ^ ARK, acronyme de Absolute Return for Kids (Rendement absolu pour les enfants) est un organisme caritatif international pour enfants fondé en 2002 et basé au Royaume-Uni. Sous l'égide du ministère de l'éducation britannique, les écoles ARK couvrent un réseau national de 18 académies.
    2. ^ OFSTED, acronyme de Office for Standards in Education, Children's Services and Skills (Agence pour le maintien des normes dans l'éducation et les services à l'enfance) au Royaume-Uni.
    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Examen de françaisLe plaisir des yeux »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Juin 2014 à 14:30

    Mr SMITH ... ce nom me dit quelque chose ... Mmmmmouarrrrrrrrfffffffffffff©

    2
    Hélios
    Vendredi 27 Juin 2014 à 21:54

    Hé oui, Steiner avait vu juste dans les années 20... Je crains l'avenir pour mon futur petit-fils ou ma future petite-fille. Je lui apprendrai le jardinage et la nature et les animaux, ce qui pourra peut-être compenser le futur transhumanisme.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :