• Dans un grand pays

    Texte de Big Country traduit par Ey@el

    Available in English

    Les chansons qui figurent dans cette rubrique sont bien entendu le reflet de mes goûts musicaux personnels, certes, mais je donne toujours préséance aux textes les plus inspirants et il s'avère parfois que certains morceaux favoris se voient écartés faute de satisfaire à ce critère. Ce n'est pas le cas de "In A Big Country". Je dirais même que, trois décennies plus tard, cette chanson fait toujours autant office d'antidépresseur et de stimulant naturel les jours avec comme les jours sans. Impossible de résister à ces guitares-cornemuses1 enjouées qui donnent des fourmis dans les pieds et à ces paroles qui regonflent instantanément à bloc. Alors comment autant d'énergie positive a-t-elle pu être transmutée en un désespoir si grand que les mots « Reste en vie » que m'avait un jour griffonnés son auteur aient pu soudain devenir lettre morte ? Pourquoi a-t-il décidé de nous quitter, ce bel Écossais plein de vie, aux yeux pétillants, qui ne manquait jamais d'aller à la rencontre de son public avant les concerts en arborant un grand sourire et en serrant chaleureusement les mains et qui n'hésitait pas, à l'occasion, à engager la conversation (et son accent, c'était quelque chose) ? Le Porroh Man2 aura finalement eu raison de Stuart Adamson mais cela ne veut pas dire que tout ce qu'il a écrit dans cette chanson était vain. J'y ai puisé beaucoup d'optimisme et de positivité et aujourd'hui encore l'effet perdure. Bless you Stu, may you find « peace in your time».3

    Ey@el

    In A Big Country

    Je ne t'ai jamais vu dans cet état sans raison
    Encore une promesse brisée, le passage d'une nouvelle saison
    Je n'ai jamais fait perdre le sourire à personne
    Et voilà un air bien désespéré pour quelqu'un qui n'est encore qu'un enfant

    Dans un grand pays, les rêves t'accompagnent
    Comme la voix de celui qui aime enflamme une montagne
    Reste en vie

    Je pensais que la douleur et la vérité avaient de l'importance
    Mais tu ne peux pas rester là avec tous les espoirs que tu as vus s'anéantir
    Je n'escompte pas faire pousser des fleurs dans un désert
    Mais je peux vivre et aspirer à contempler le soleil en hiver

    Dans un grand pays, les rêves t'accompagnent
    Comme la voix de celui qui aime enflamme une montagne
    Reste en vie

    Alors arrête de faire cette tête, ça ne te va pas du tout
    Le fait que ce soit arrivé ne signifie pas qu'on t'ait abandonné
    Redresse la tête du plancher, lève toi et hurle
    Pour réclamer tout ce que tu aurais pu vouloir

    Je pensais que la douleur et la vérité avaient de l'importance
    Mais tu ne peux pas rester là avec tous les espoirs que tu as vus s'anéantir
    Je n'escompte pas faire pousser des fleurs dans un désert
    Mais je peux vivre et aspirer à contempler le soleil en hiver

    Dans un grand pays, les rêves t'accompagnent
    Comme la voix de celui qui aime enflamme une montagne
    Reste en vie



    © Stuart Adamson, 1983

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    1. ^ Ce son de guitare si particulier est obtenu grâce à l'utilisation d'un E-bow et du processeur d'effet harmoniseur MXR 129.
    2. ^ "Porroh Man" est le titre d'un morceau issu du même album que "In A Big Country", The Crossing, paru en 1983. Il s'inspire d'une nouvelle de H.G. Wells, Pollock And The Porroh Man (La Tête du mari). Son refrain comporte ces lignes quelque peu « prophétiques » : « Préservez-nous tous de l'amour et de l'espoir, donnez-nous du fer, donnez-nous des cordes ». En effet, souffrant depuis quelques années, de dépression chronique, Stuart Adamson a mis fin à ses jours par pendaison le 16 décembre 2001. Il avait 43 ans.
    3. ^ Peace In Our Time est le titre du quatrième album de Big Country paru en 1988.
    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Ant Movie Catalog (8) : Gestion d'une collection de logicielsVotre pouvoir réside dans le moment présent »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Septembre 2018 à 02:14

    J'avais découvert cette musique il y a environ 2 ans, la mélodie elle m'a plu aussitôt ! Il fallait qu'elle aille vite dans ma playlist

      • Vendredi 14 Septembre 2018 à 12:16

        Mais c'est génial ça ! J'avoue que j'ai du mal à admettre que Stu n'est plus de ce monde et surtout qu'il ait choisi de mettre fin à sa vie. Je l'ai vu sur scène et rencontré plusieurs fois, c'était une telle force de la nature, j'étais à mille lieues d'imaginer qu'il vivait un enfer personnel. C'était quelqu'un de si positif, si gentil et attentionné avec son public. Sans doute les meilleurs concerts que j'ai vus dans les années 80 sont ceux de Big Country.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :