• L'utilité des cauchemars

    Article de Jeremy Taylor traduit par Ey@el

    Available in English

    Avec Neptune dominant dans mon thème astrologique, il n'y a rien de bien étonnant à ce que tout ce qui a trait au rêve et aux domaines qui y sont rattachés me fascine depuis toujours (il fut même un temps où je tenais un journal de rêves). Ce qui est surprenant, par contre, est que je n'avais encore jamais publié de billet sur la question. C'est désormais chose faite grâce (comme toujours) à une série de coïncidences démarrée à partir d'une discussion sur un blog. Ayant posé une question à laquelle il me fut répondu par un lien qui n'avait finalement rien à voir avec mes expériences oniriques, je tombai ensuite sur le présent article qui m'apporta, en quelque sorte, la confirmation de ce que je savais déjà intuitivement dans cette petite phrase qui compare ce que l'on qualifie communément de « mauvais rêves » à « de petits films de formation destinés aux guerriers spirituels ».

    Mais au fait, qu'est-ce que le rêve — ou plutôt qu'est qu'il n'est pas ? Le rêve n'est pas le produit d'une hallucination ni d'un fantasme, d'une illusion, de l'imagination ou d'une fiction (tous des travestissements de la réalité). C'est une vision, une projection de nous-mêmes, une représentation — une manifestation de ce qui se passe en nous. Il s'exprime de manière condensée afin de transmettre un maximum d'informations en un minimum de temps, ayant pour cela recours au langage universel de l'image dans une approche qui s'apparente aux techniques cinématographiques. Il fait appel à des symboles que l'on nomme « archétypes », souvent présentés sous forme de paraboles ou allégories, suivant une logique qui lui est propre et qui, au réveil, laisse souvent notre mental conditionné fort perplexe. À l'image de la vie humaine, le rêve s'exprime sur trois niveaux qui sont le physique, le psycho/affectif et le spirituel. En psychanalyse, on le considère comme l'expression concentrée de notre situation psychique.

    Voilà pour la définition expresse en quelques lignes. De quoi me redonner envie de m'abandonner dans les bras de ce beau gosse de Morphée pourvu qu'il se rappelle à mon bon souvenir au matin, le temps que je couche le récit de nos aventures nocturnes sur les nombreuses pages vierges encore restantes et quelque peu jaunies de mon vieux cahier de rêves trop longtemps délaissé. Enfin, ici, il sera plutôt question de cauchemars. Encore un timing parfait à l'approche d'Halloween.

    Ey@el

    Chaque fois que l'on se souvient d'un rêve, cela indique que l'esprit en éveil a un rôle créatif de transformation à jouer dans l'évolution du problème exposé, quelle que soit la nature de ce dernier. Depuis des millions d'années, la capacité à prêter une attention immédiate et particulière à tout ce qui est négatif et menaçant constitue le premier test de survie. Ce sont, en général, les créatures qui se concentrent efficacement sur les menaces qui survivent et inversement. Ainsi, la sélection naturelle nous prédispose de manière inhérente à être mis en alerte par les expériences désagréables qui nous inquiètent et nous terrorisent.

    Pourquoi les cauchemars sont bénéfiques

    Par conséquent, lorsque la source profondément ancrée en nous (d'où émanent tous les rêves de manière spontanée et non sollicitée) a une information potentiellement importante à transmettre à la conscience en éveil, il est fort probable qu'elle la lui présente sous forme de « cauchemar » dans le seul but d'attirer notre attention. Ce qui nous amène à l'un des principes généraux les plus ironiques du travail onirique : plus l'expérience s'avèrera effrayante et angoissante, plus l'ampleur du don potentiel de compréhension et d'énergie créative fournies par le rêve sera considérable.

    On appelle communément « cauchemars » ces rêves dont le message générique est « Réveille-toi. Fais attention. C'est ta survie qui est en jeu ! » Il arrive que les problèmes vitaux soulevés par l'activité onirique soient en rapport avec l'état réel de la santé physique. Toutefois, la plupart du temps, il ne s'agit que d'attirer l'attention sur des questions d'authenticité émotionnelle et spirituelle dans la vie du rêveur.

    Pourquoi on se souvient des cauchemars

    D'expérience, tous les rêves (en particulier les cauchemars) sont au service de la santé et de l'intégralité. Ce qui veut dire qu'aucun, aussi angoissant ou menaçant soit-il, ne viendra jamais vous dire « Tu as tel ou tel problème et tu ne peux rien y faire, tralalère ! » En premier lieu, le fait même que l'on se souvienne d'un rêve indique que le rêveur dispose de tout le courage, la créativité, la force et la sagesse nécessaires pour réagir de manière créative et transformatrice même aux pires « problèmes » qui lui seront présentés. (Si le rêveur n'était pas en possession de toutes les énergies requises pour une réaction positive, créative et transformatrice, il n'aurait tout simplement aucun souvenir de son rêve.) Ceci est vrai non seulement sur le plan de la santé individuelle psycho-spirituelle et de l'intégralité mais également à l'échelle de la société mondiale, de la culture et du combat collectif de l'humanité.

    L'ironie veut que, pour cette raison, je me réjouis chaque fois que je fais — ou entends parler d'un rêve impliquant des problèmes relatifs à la planète dans son ensemble comme la destruction de l'environnement, la peste, les conflits militaires ou autres bouleversements sociaux importants. Le fait de nous souvenir de telles expériences oniriques laisse entendre que nous sommes capables de répondre à ces problèmes avec créativité et efficacité tout comme celles qui traitent de questions personnelles apparemment « insolubles » indiquent toujours notre capacité à les gérer. Les cauchemars peuvent également apporter des suggestions symboliques et des sources d'inspiration créatives spécifiques pour peu que nous ayons l'intelligence et la sagesse d'y prêter attention.

    Les cauchemars historiques

    Toutefois, dans certains cas, les possibilités créatrices spécifiques proposées par le rêve s'avèrent plus compliquées que les problèmes que nous rencontrons dans l'immédiat. Parmi ces expériences oniriques difficiles, il y a ces terribles cauchemars que je qualifie de « pires scénarios ». Cela fait des siècles que les Hindous et les Bouddhistes qui travaillent la question ont compris que les rêves de ce type étaient intimement liés à l'efficacité du développement spirituel du rêveur.

    Chose curieuse, John Newton, le compositeur de l'hymne "Amazing Grace", se convertit au christianisme et se transforma en un fervent militant anti-esclavagiste après avoir fait un tel cauchemar. Dans son rêve, alors capitaine d'un navire négrier, il vit « toute l'Europe consumée par un grand incendie dévastateur ».

    Les rêves et le développement spirituel

    L'une des raisons pour lesquelles les gens qui se consacrent activement à leur développement spirituel ou ceux qui œuvrent à l'échelle mondiale pour soulager la souffrance d'autrui connaissent ce type d'expériences oniriques éprouvantes est parce que le seul endroit où l'on peut véritablement affronter et dominer le mal est à l'intérieur de soi. Ce qui signifie que ceux qui s'emploient sincèrement à essayer de rendre le monde meilleur doivent faire front et vaincre l'ampleur de ce mal s'ils veulent réussir. Plus leur développement spirituel et leur travail de conciliation global seront sincères et efficaces, plus ils seront susceptibles de faire des rêves de pire scénario de cet archétype.

    À cet égard, ces derniers constituent de petits « films de formation » destinés aux guerriers spirituels. On peut aussi les envisager comme des « missions de sauvetage » entreprises par la conscience onirique des profondeurs encore non revendiquées de l'ombre archétypale et par le potentiel inachevé de l'inconscient collectif.

    Le miroir magique qui ne ment jamais

    Au début, il semble toujours que la tâche la plus difficile que doive affronter le rêveur soit de regarder dans le « miroir magique qui ne ment jamais » et d'assumer une plus grande part de responsabilité pour le reflet symbolique de nos faiblesses et nos défaillances. Toutefois, avec le temps, on constate qu'il y a bien plus compliqué encore, à savoir reconnaitre l'ampleur et la portée de notre créativité et de notre aptitude à nous transformer nous-mêmes et notre univers. Les rêves de pire scénario exhortent le rêveur, non seulement à voir et à accepter les profondeurs de la dépravation inhérente à toute psyché humaine, mais surtout à devenir plus conscient et plus responsable de notre capacité à affronter, vaincre, exprimer et transformer, de manière créative et spirituelle, les énergies de cette ombre archétypale.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Là où les rues ont de drôles de nomsUne seule famille humaine, de la nourriture pour tous »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    danysis
    Lundi 13 Octobre 2014 à 15:54

    Bon ! Ok, c'est dit, mais il y a en plus, le rêve qui est fait par des détails stockés dans l'inconscient (agréables ou pas , " trucs violents"  visionnés à la télé ou autres) pour  

    -soit détendre notre mental, le cerveau se joue un joli film bien agréable en sensations, et le corps libère plein de bonnes hormones...

    - soit ce qui a été stocké, (émotionnellement, trucs - machins choses désobligeants) il nous le ressert en mauvais film. Là pas bon...

    - soit rêves prémonitoires... ils sont  dus à notre connexion avec le Cosmique... l autre sujet ;-)

    2
    Lundi 13 Octobre 2014 à 17:58

    Au cas où cela t'aurait échappé, il s'agit d'un article ciblé sur les cauchemars et non un livre sur les rêves ! Bien sûr qu'il y aurait beaucoup plus à dire mais qu'est-ce que tu n'aurais pas compris dans « définition expresse » ?  Ceci dit, dans ce cas bien précis, tes remarques sont toutes pertinentes. D'autre part, il y aura certainement d'autres articles sur la question si des lecteurs sont intéressés et selon les synchronicités par lesquelles je me laisse guider quant au contenu de ce blog la plupart du temps. 

     

     

    3
    e i p
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 07:46

    bonjour

    merci pour cet article

    j'aime beaucoup cette phrase

    "aucun, aussi angoissant ou menaçant soit-il, ne viendra jamais vous dire « Tu as tel ou tel problème et tu ne peux rien y faire, tralalère ! »"

    au sujet de  l'astrologie

    je viens de découvrir récemment les vidéos de Sofia

    qui annonce une belle semaine :)

    http://www.youtube.com/watch?v=4J8VOCFhFDY&feature=youtu.be

    bonne journée

    Virginie.

    4
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 16:10

    Merci Virginie pour ce lien astrologique vraiment passionnant. Mais la rétrogradation de Mercure en Balance (comme le Soleil et Vénus actuellement) qui se trouve former un  T -carré (aspect ultra-stressant) avec Pluton et Uranus (des planètes générationnelles aux effets beaucoup plus puissants que Jupiter et Mars) risque quand même de sacrément atténuer les bons aspects annoncés. Mercure étant la planète de la communication, ce domaine risque d'être fortement perturbé jusqu'à la fin du mois où il redeviendra direct. Enfin, je parle par expérience personnelle, étant justement du signe de la Balance et ceux qui en ont fait récemment les frais pourront confirmer. Promis, je vais tâcher de tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de prendre la mouche (ça me fera de l'exercice) ;)

    5
    danysis
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 16:42

    Ce qui m'a échappé dans ton comm en réponse au mien n°1. , c'est que tu dois  ABSOLUMENT m'expliquer à quoi fait donc parti un cauchemar ?

    Mon grand âge canonique m'a toujours laissé croire bêtement que ça faisait aussi partie des rêves, bons ou pas !

    Tourner ta langue... est un exercice comme un autre, mais il y a mieux. Prendre du recul par rapport à tout ce qui t'entoure, te recentrer, te retrouver, te reposer., Ça évitera beaucoup de choses ;-)

    6
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 19:01

    Heu, là c'était encore du grand mélange. En fait, tu as parfaitement raison, le cauchemar est un rêve point barre. Sauf qu'en fait je faisais la distinction parce que tu parlais des rêves prémonitoires et autres (vaste sujet) et que ça diluait un peu le sujet du billet. Ainsi comme tu parlais des fonctions de nettoyage de la psyché par le rêve de tout ce qu'on emmagasine à l'éveil, etc, j'avais peur que cela sème la confusion mais je vois que j'ai plutôt empiré les choses :</

    Pour le reste, je fais au mieux et j'accepte la sagesse du conseil  que je trouve excellent bien que lorsque l'on ignore tout d'une situation, il est difficile d'en prodiguer  qui soient facilement applicables — malheureusement. Cela n'est pas une critique ni rien de tout cela. Simplement ne jamais supposer surtout en fonction de soi-disantes « normes » ou de sa situation et/ou de son vécu personnel. On peut vivre une longue vie riches d'expériences, on ne les vivra jamais toutes donc  l'âge et la sagesse sont relatifs. C'est une erreur que nous commettons tous et qui mène à bien des malentendus. Mais comme on est censés apprendre de nos erreurs, on avance malgré tout ;)

    7
    danysis
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 19:10

    Oui, tu as raison d'avoir raison, dans ton raisonnement ;).

    Pas d'utilité à "savoir" les tenants et aboutissants des choses...et des situations ;  c'est le mode dont nous les vivons l'important... et de ce qu'il nous est "permis" de faire pour mieux les vivre ;)  afin que tout ne tourne pas au cauchemar ! 

    8
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 22:21

    Je n'ai ni tort ni raison vu qu'il n'y a pas de vérité absolue ;)

    -- EDIT --

    Par contre, si j'en crois les synchronicités, voilà qui résume parfaitement mon point de vue évoqué ci-dessus et mieux encore :

    http://lauramarietv.com/la-colere-est-elle-negative-ou-non-spirituelle/

    9
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 13:19

    WAzzzzzaaaaaaaaaaaaaa !!! un combat des filles dans la boue (réparatrice) !!!

    On croit rêver LoL

     

    10
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 16:04

    Arrête de fantasmer :-))

    11
    danysis
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 20:18

    je ne suis pas colle  ;-)  je n'adhère pas complètement à ce lien que tu indiques, la sagesse bouddhique, la Kabbale sont bien plus dans le juste , c'est mon point de vu.

    ET , Je préfère ce qui est indiqué là  ;

     http://danysis.blogspot.fr/2013/05/pour-rester-dans-lenergie-conference-la.html

    Donc, rendez-vous dans la boue  ?  ;-)

    12
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 21:19

    Vaut voir ça avec Neo, c'est son fantasme, pas le mien ;)

    13
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 21:55
    14
    danysis
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 09:11

    Ouf, sauvée...

    dommage pour le soin de mes rhumatismes...  ;)

    15
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 17:43

    @Neo : On parle de combattre les rhumatismes et autres, pas de combattre entre personnes !

    @Dany : Tu peux toujours prendre des bains de boue mais pas question de te taper dessus pour ça :lol: Enfin si Neo se propose (pour les massages)... T'as essayé les bains de sels d'Epsom ? Au pire, si ça ne fait rien au niveau douleur, ça détend et ça détoxifie le corps, ce qui est toujours bon à prendre. Il faut en mettre au moins trois grosses poignées dans une baignoire d'eau bien chaude et rincer après.

    16
    danysis
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 18:02

    ;-)        ;-)        ;-)    merci du tuyau  !    et pour retrouver  mes 30 ans, jeune et jolie, bien foutue, en pleine forme et énergie, t'as rien  ?  :-(

    ton bain... ça laisse la "police"  ?  

    Tu sais que perso, j'ai rien a déclarer  ;-) 

     

    17
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 19:47

    Oui, ça fait aussi la peau lisse et toute douce surtout si tu fais un nettoyage à sec avant avec le gant de crin ou la brosse qui va bien (la brosse ça doit être mieux que le gant pour le dos m'enfin c'est là qu'on voit que le yoga ça rend sacrément souple). Pour le reste, si j'avais la recette, je deviendrais milliardaire. Je ne peux parler qu'en mon nom (mais ceux qui me connaissent te diront que je fais bien 10 ans de moins que mon age) mais quand on pense « jeune », on se sent jeune et comme en dedans en dehors. Donc pour penser jeune, il faut éviter de s'entourer de gens qui pensent « vieux »(et ce n'est pas une histoire d'âge, il y a des jeunes qui sont déjà vieux à 20 ans et des vieux qui sont toujours jeunes à 90 ans !). On se motive davantage quand on est en compagnie de personnes enjouées et dynamiques plutôt qu'avec des gens blasés, qui savent tout de la vie, n'ont plus rien à apprendre (enfin c'est ce qu'ils pensent) et qui râlent tout le temps en se plaignant, en trouvant tout puéril, superficiel, que « c'était mieux avant » et patati et patata. Quand on est raide mentalement, on finit malheureusement  souvent par le devenir physiquement. Parfois ce n'est que temporaire et en ce qui me concerne, c'est un peu comme un baromètre. Sinon, il est scientifiquement prouvé que le rire est une thérapie à part entière qui permet , en outre, de rester jeune voire même de rajeunir. J'ai , à ce sujet, un projet d'article en train de mijoter, faut juste que je trouve le temps de faire la synthèse de toutes mes recherches.

    18
    danysis
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 19:52

    ;-)  j'adhère à tout koi t'as dit là !  Si physiquement , il  m'est dit la même chaose qu'à toi, les cheveux commencent à se teinter de blanc et à l'intérieur du corps, ça commence aussi à coincer... 

    un cauchemar ?          ;-)

    19
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 20:11

    La question est encore à l'étude :lol:

    20
    Samedi 18 Octobre 2014 à 13:35

    Euh neo se propose en effet pour qu'on lui fasse des massages :-)

    Sinon je confirme bien que " « c'était mieux avant » et patati et patata " et Yapasfoto LoL, même les j'neuz le disent, c'est dire !!!

     

    21
    Samedi 18 Octobre 2014 à 16:54

    Aïe ! Où est-ce qu'on va bien pouvoir te caser ? T'aurais point fait un voyage astral foireux et réintégré le mauvais corps en revenant ? Ou bien tu es victime du syndrome des cellules rebelles qui ne veulent pas obéir à tes neurones ? Bon, on va lancer un Néothon histoire de motiver la recherche et surtout parce que tu m'énerves à flanquer en l'air toutes mes belles théories ! Encore une histoire de connexion entre la box et les périphériques qui ne se fait pas comme  il faut. Ah, ces fichues « modern boxes » comme dirait Thom Yorke qui lui aussi raconte qu'il est « tout pété de partout, les épaules, les poignets et le dos réduits en bouillie à marcher à quatre pattes ».

    22
    e i p
    Mardi 21 Octobre 2014 à 10:30

    merci pour ta réponse.

    j'ai bien senti mardi dernier un état d'esprit joyeux et ludique

    que j'associais en voyant cette vidéo

    à un effet mercure vénus.

    Je ne connais pas très bien l'astrologie ,cependant  j'ai beaucoup entendu parler de

    pluton par le site incapable de se taire.

    j'ai pu trouver en faisant une recherche d'après ta réponse

    ce lien intéressant, merci :)

    http://www.astresnet.org/spip.php?article143

    au sujet du sujet,

    j'ai fait il y'a quelques années un rêve

    ou j'étais sur la plage, pieds nus,

    avec un homme en bermuda en jean

    dont je ne voyais pas le visage (suspense? un classique )

    il avait un tatouage sur le mollet

    un chien d'attaque blanc aux yeux bleus

    avec marqué Niburu ?!!?

    je me suis demandé le sens de ce rêve

    était ce un rêve influencé par mes lectures du net

    ou un rêve indicateur ?

    bonne journée .

    Virginie

     

     

     

    23
    Mardi 21 Octobre 2014 à 19:06

    Quel est donc ce site incapable de se taire ? :lol:

    Un bon résumé de ce que cela a été pour ma part ici :

     http://astropassionnement.blogspot.fr/2014/10/nouvelle-lune-scorpion-le-23-octobre.html (passage après la carte du ciel)

    L'astrologie est un domaine si vaste et elle existe depuis tellement longtemps qu'elle est difficile à appréhender même pour les experts (dont je ne suis absolument pas). J'avoue que l'usage qu'on en fait en général, à savoir, pour réduire les gens à des stéréotypes limitatifs qui soit renforcent les égos ou, au contraire, enfoncent le mal-être de ceux qui manquent d'assurance dans une pseudo-fatalité culpabilisante ou encore lorsqu'elle est utilisée pour prédire tout et n'importe quoi — tout cela m'en a longtemps éloignée et sert d'argument imparable à ses détracteurs (normal on occulte toujours les bons côtés pour ne retenir que les failles). Contrairement à ce que d'aucuns qui ne me connaissent pas mais qui savent forcément tout de moi ont pu insinuer par dépit, je ne régis pas ma vie par l'astrologie, pas plus que je ne passe les bulletins météo au crible pour savoir si le déluge va me tomber dessus ou si je vais m'enrhumer en sortant ! C'est d'ailleurs assez marrant de l'imaginer ainsi sauf que c'est pathétique de le penser sincèrement.

    Pour rester dans le vif du sujet, ce que j'essaie de dire de manière imagée, c'est que l'astrologie n'est rien de plus qu'un outil et qu'au final, nous sommes bien et toujours les acteurs de notre vie. Simplement s'il doit pleuvoir, il pleuvra et ce n'est pas parce qu'on va méditer ou qu'on va faire des danses autour d'un feu, prier à quatre pattes devant un petit gros, une madone, un type à moitié nu avec une couronne d'épine sur la tête ou je ne sais quoi encore et même qu'on va décréter qu'il ne pleuvra pas que ça se produira — et encore heureux il y a déjà tellement de désaccords sur cette planète si en plus chacun pouvait décider du temps qu'il y fait (enfin ça encore c'est point dit avec le HAAARP mais bon). Sachant qu'il doit normalement pleuvoir (car les météorologues tout comme les astrologues se plantent souvent et là je n'invente rien, c'est facile à vérifier), on peut se prémunir et éviter de se retrouver trempé et d'attraper une pneumonie. On peut aussi s'en ficher, se faire mouiller et ne pas s'enrhumer non plus selon tout un tas de facteurs environnants et sa condition physique, etc (je ne vais pas énumérer l'et cetera).

    L'astrologie, c'est un peu pareil sauf qu'un thème de naissance nous renseigne sur la météo qu'il faisait ce jour-là et comment elle nous a imprégnés. C'est un peu la carte topographique de nos énergies. Les scientifiques vont hurler de rire (mais bon ils nous font bien rigoler lorsque certaines de leurs vérités se ramassent en beauté notamment dans le domaine de la physique quantique), les *** certainement encore plus (terme générique parce que tout mot que je choisirai d'employer sera perçu comme un jugement alors qu'en le choisissant soi-même, cela devient l'affaire de chacun) mais bon, ceux qui s'y intéressent en choisissant les bonnes sources se rendent compte assez facilement de son bien fondé notamment lorsque cela les aide à progresser car la théorie, c'est bien joli mais rien ne vaut la pratique.

    Le lien que tu m'as fourni est du genre que je déconseillerai aux néophytes surtout quand je lis des choses telles que « pour le gris de l’existence : revers de situation, de fortune, d’ordre sentimental, procès, prison, problème de santé... ». Bien que dans la branche fataliste de l'astrologie, on y trouve des trucs bien pires encore et pour peu qu'un esprit influençable se mette à y croire, je n'ose imaginer l'effet nocebo et comme on attire à soi ce que l'on croit, cela va renforcer la conviction que c'est vrai. Là je sens que l'argument que j'avance va se retourner contre moi et donc j'anticipe et je répondrai que oui, effectivement si l'on croit que l'astrologie peut aider, alors oui, ce sera sûrement le cas si on s'en convainc. Et alors où est le mal ? Ah oui, évoluer en tant qu'individu autonome, c'est egotique, pas bien parce que certains y perdent d'un coup tout leur « pouvoir ». Pfff !!! On est coincé de partout dès qu'on commence à se préoccuper de ce que pensent les uns et les autres. Donc on demande conseil et parfois on reçoit du n'importe quoi, parfois de la sagesse et parfois un peu des deux. Au final, c'est toujours à sa sagesse intérieure qu'il faut s'en remettre pour faire la part des choses. Ce n'est pas difficile : si un conseil te rend triste ou te procure un malaise, c'est qu'il n'est pas bon pour toi (mais peut l'être pour un autre). S'il te remplit de joie et te rebooste le moral alors c'est sans doute qu'il vaut la peine de s'y attarder. Parfois nous ne sommes simplement pas prêts et donc nous pouvons écarter certains conseils. Cela ne veut pas forcément dire qu'ils soient mauvais mais cela ne sert à rien de forcer les choses. Tout arrive à point nommé.

    Je sais, cela n'a rien (ou peu) à voir avec ta question mais j'ai senti que je devais le dire. Donc pour l'astrologie, voici deux liens qui sont nettement plus positifs que tu auras peut-être envie de visiter :

    http://astropassionnement.blogspot.fr/
    http://www.danielleclermont.com/

    Pour ce qui est de ton rêve, il s'adresse à toi donc difficile à dire parce qu'il y a aussi le ressenti que tu as eu. As-tu eu peur ? Ou au contraire, un sentiment de force ? Si cela fait plusieurs années et qu'il avait eu de l'importance, tu l'aurais refait ou bien avec une variante et pour un rêve prophétique, ça se serait vérifié. Mais je ne suis pas prophète donc je ne sais pas ;) Les rêves particuliers que j'ai pu faire se sont tous vérifiés et touchaient à des personnes que je connaissais et dont je pouvais voir le visage. Les rêves seraient, parait-il, aussi vrais que la réalité de l'éveil. Si donc il est conseillé de se méfier de certaines personnes dans la vie éveillée, je pense que dans le rêve, c'est la même chose. D'ailleurs quand tu rêves que tu es poursuivie par un psychopathe ou quelqu'un de menaçant, tu ne restes pas là à attendre de te faire trucider parce qu'après tout ce n'est qu'un rêve. Après ça, chacun va y aller de sa théorie et au final, notre vie intérieure nous appartient et s'en remettre à autrui même bien intentionné, cela peut se révéler néfaste pour nous car c'est notre expérience pas la leur.

    Voilà j'espère que tu ne te seras pas endormie en route et sinon je te souhaite de faire de beaux rêves.

    24
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 09:49

    Très bon article. J'ai fait pas mal de cauchemars dans ma petite vie, et souvent je me réveillais en pleurs. Enfin, c'est surtout quand le rêve/cauchemar en question était triste, et que je pleurais dedans. Dans celui -où je me réveillais en pleurs- que je me souviens le mieux, j'avais recueilli un petit oisillon -jaune (stéréotype ?)-. Tout mignon, c'était mon ami, on faisait carrément tout ensemble, c'était MON oiseau.

    Un jour, deux femmes blondes étaient venues chez moi. C'était donc nos proches, enfin, elles ne sont que le fruit de mon imagination puisque je ne les connais pas en vrai. L'une des deux -plus costaude que sa camarade toute fragile- se saisit de l'oiseau, en disant "Qu'il est mignooon !" et elle le sera si fort qu'il mourut. J'avais donc commencé à pleurer, et je me suis réveillée sans avoir le temps de me venger. 

    J'étais super triste, le matin suivant ! J'ai toujours rêvé d'avoir un petit oiseau, ùais comme dans les films, en liberté, qu'il me suive, comme un chat quoi.

    25
    e i p
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 13:52

    salut

    :)

    "Quel est donc ce site incapable de se taire ? :lol:".tu connais pas ? le lol me fait me poser la question ! ^_^

    http://www.incapabledesetaire.com/

    C'est le site de Pierre de Châtillon.Il pratique l'astroclimat( -tout comme Météo Gérard -mais différemment)Pour résumer (Pierre de Châtillon ) les astres influencent le climat  météorologique tout comme le climat vital.Sur son site il y'a eu un mode d'emploi , l'astroclimat pas à pas, avec des logiciels pour calculer quelle région de la terre sera frappée par les influences. Ça m'a paru beaucoup trop compliqué et chronovore, d'autant que je consulte déjà infoclimat, sat24, voire vigilance météo et un nouveau que je viens de trouver pour aller plus loin, isobare it.curiosité intellectuelle.

    Le lien que je t'ai mis   est le premier que j'ai trouvé en tapant une recherche Tcarré uranus pluton .J'ai trouvé intéressant l'explication générationnelle; est ce pourquoi j'ai le sentiment que partager peut être efficace ?

    et le plus intéressant  le PS avec la liste des dates .

    voici d'ailleurs un lien donné par Pierre de Châtillon .

    http://factually.gizmodo.com/the-worst-drought-of-the-last-1-000-years-was-in-1934-1646655184

    si c'est cyclique il y'a eu aussi une génération semblable avant chaque carré ?

    j'ai beaucoup lu   sur astrothème ,sur astro.com,le jeudi les transits sont gratuits. Je lis aussi lune soleil.en étudiant par moi même je comprends   que jamais les astrologues   n'avaient réussi à expliquer avec précision, car comme tu dis, elles ne sont pas moi.J'ai donc été toute étonnée  .

    la physique quantique en effet suppose l'influence de l'observateur sur l'expérience;je me suis demandée à quelle point mon observation sur le sujet

    http://www.n3kl.org/sun/images/noaa_kp_3d.gif?

    peut influencer mon expérience, l'étonnant étant que là personne ne peut dire "pff!tu l'as senti parce que tu le savais" ( hé hé ) puisque que l'on ne peut que vérifier après l'expérience si ça coïncide avec le ressenti.

    En revanche, mon intérêt pour la question me rendrait il  plus sensible et plus attentive  aux réactions des autres ?Cela ne serait perceptible que si l'on en a conscience ? c'est mardi dernier que j'ai eu l'impression que cet effet mercure vénus battait son plein , peut être relayé par l’éjection de masse coronale ?

    il y'a un kp 4 le soir et  l'ambiance était  euphorique, le matin j'avais eu une longue crise de rire tout à fait part hasard, en parlant à mon fils de mouton noir j'ai émis un si pathétique bêêêêêê  et j'ai pleuré de rire pendant un bon moment.(alors que pour la plupart des emc ressenties ses derniers temps , j'étais à la mode goutte d'eau qui fait déborder le vase , piquage de crise, ou très active.)mais la  veille en voiture , alors que je maugréais, je croise une dame avec une perruque improbable,et hop le grand sourire qui se communique !

    (Le point blanc dans le noir venait d'affirmer son existence-en fait - et oh! s'il y'a toujours un point noir pour me déranger dans le blanc,il se présente sous un aspect qui cible  la plaie,yark yark , il y'a toujours un point blanc pour me dénicher dans le noir.Il se présente là sous un aspect comique, ludique. Je viens de le découvrir.)

    il y'a quelque chose de marrant pour sauver l'ambiance, non pas pour se distraire mais pour retrouver  l'énergie  de guérison , ou la force de la trouver .Tu en as justement parlé , du rire comme guérisseur, et bien c'est exactement ça.

    J'y réfléchis depuis un moment.Chacun son humour. Si je sors une blague dans un groupe de douze personnes il y en a une qui rit, elle a le même humour....donc j'en ai ^^!!!! mais surtout, j'ai , le même humour que moi même,donc je suis la plus à même de me faire rire.Après,j 'ai vu quelqu'un dérider systématiquement l'atmosphère et j'ai espéré pouvoir faire comme lui. rien que depuis cet espoir , et il m'est arrivé de faire rire à plusieurs reprises dans des circonstances ou c'était bénéfique.C'est un entraînement.Les comiques s'entraînent!Tu sors une blague débile, et tu rigoles  à l'avance car tu sais que ton enfant (ami...) va te dire elle est débile ta blague. du coup ça t'encourage et tu en trouve une bonne de temps en temps....et là il te dis pas mal. ET si elle est vraiment bonne il rit !Et dit bravo, là chapeau !

    merci pour les liens, je connaissais  Danielle Clermont .je vais  lire le lien sur la nouvelle lune en scorpion.J'ai gagné une place de concert pour le soir de l'éclipse

    pour le rêve, je comprendrais peut être plus tard son sens .

    très belle journée à toi et à vous toutes tous :)

    Virginie

     

     

     

     

     

    26
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 19:03

    Désolée, je n'avais pas pensé à ce site-là que je connais effectivement pour avoir suivi des liens mais je ne me rappelais pas du nom et je pensais à un tout autre site, ce qui m'étonnait un peu quand même d'où ma question pour ne pas mourir idiote ;)

    Alors oui, cela semble logique que les astres influencent le climat par contre, juste pour ceux qui nous liraient car j'imagine que tu n'en doutes pas, l'astrologie n'a rien avoir avec l'astro-climat, c'est justement un peu pour ça que les scientifiques la rejettent en bloc et mélangent tout avec les constellations qui ne correspondent plus aux signes du zodiaque, etc. Vaste débat mais ce qu'il faut en retenir c'est que l'astrologie n'est pas une science même si avant les ordinateurs, il fallait se farcir des tas de calculs pour monter un thème. Mais quelque part les deux doivent forcément se rejoindre (l'astroclimat et l'astrologie).

    Je connais également les deux sites que tu mentionnes mais le premier me semble beaucoup trop simpliste par rapport au second (astro.com qui se nomme en fait Astrodienstr). On peut y consulter les transits tous les jours, par juste le jeudi (par contre on a effectivement accès à l'interprétation de tous uniquement le jeudi) et ils ont une panoplie de cartes vraiment très complète — j'y ai découvert des tas de trucs que j'ignorais jusqu'alors. Quant à Lune Soleil, j'ai déjà lu pas mal de leurs articles qui sont très enrichissants et cela ne m'étonne pas si ça t'aide à apprendre. C'est tout à ton honneur de chercher à te faire ta propre compréhension plutôt que de prendre en bloc les déductions des autres surtout quand il s'agit de l'appliquer dans son développement personnel.

    Ce qui m'amène à ce que tu m'expliques sur ton ressenti du transit mercure vénus qui chez moi n'a pas eu les mêmes effets. Je pense que cela doit être principalement dû (mais pas uniquement) à nos thèmes natals qui sont différents et donc les points impactés, les relations entre les planètes, leur influence sur nos personnalités, etc. En règle générale, les transits des planètes lentes sont souvent plus effectifs que ceux des planètes rapides mais souvent ce sont les planètes rapides qui sont déclencheuses d'événements.

    « En revanche, mon intérêt pour la question me rendrait il  plus sensible et plus attentive  aux réactions des autres ? »
    Je pense que tu as répondu toute seule à ta question et sinon je ne pense pas me tromper en confirmant car il en est de même pour moi. Ce qui reste logique en somme si l'on considère que toute chose à quoi nous portons de l'attention reçoit notre énergie pensée/conscience et donc cela active en quelque sorte tout un processus. Pareil pour le négatif. Si j'ai un truc qui ne va pas et que je me concentre sur ça au lieu de reporter mon attention sur ce qui va, et bien le truc en question empire et cela devient un cercle vicieux où je ne pense plus qu'à ça jusqu'à soit que je m'effondre ou bien que je me reprenne en me changeant les idées avec un truc qui va bien et là en général, la situation s'arrange d'elle-même. Tout dépend du truc bien sûr mais à mon avis ça doit être valable pour tout à plus ou moins longue échéance.

    Une chose que je viens de remarquer, c'est que parfois on trouve des solutions à nos problèmes en essayant d'expliquer les choses aux autres ou de les aider. On pourrait faire de même pour soi sauf que voilà c'est plus facile d'être objectifs avec autrui d'où l'importance de la communication. Peu importe si nous avons tous des idées et des opinions différentes, le fait de les partager nous permet d'y voir plus clair et ce n'est pas un luxe dans une société où tout est glauque et compliqué et vise à nous embrouiller.

    Pour le rêve, il faudrait presque créer une rubrique spéciale sur la question. Une fois sur un blog j'avais aidé quelqu'un à interpréter son rêve parce qu'elle avait insisté mais je l'avais prévenue qu'elle risquait de ne pas s'y retrouver pour les raisons que je t'ai données et pourtant elle a trouvé tout parfaitement juste comme quoi, il ne faut présumer de rien. Il y avait un site québécois, les Demoiselles du rêve qui malheureusement n'existe plus.

    Si tu écris, tu pourrais te baser sur ton rêve pour en faire une nouvelle. C'est comme ça que Stephenie Meyer, l'auteur de la saga Twilight s'est mise à l'écriture avec le succès qu'on lui connait. Je ne parle pas de ses talents d'écrivains ni du sujet, simplement de la démarche. Même si tu ne publies jamais, ça peut t'apporter du bien-être et te clarifier l'esprit. Essaie d'imaginer la suite de ton rêve ou bien si tu sais dessiner ou peindre (ou bidouiller avec un logiciel graphique) en faire une représentation imagée... bref quelque chose de créatif et en focalisant ton énergie là-dessus, peut-être que ton subconscient daignera te communiquer des éclaircissements.

    Fais de beaux-rêves.

    27
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 19:06

    Ouah. Je ne savais pas pour S.Meyer ! Par contre je crois qu'un ancien poète/écrivain le faisait mais je sais plus lequel... héhé.

    28
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 19:38

    @ Queen Paramount : Ah, vivement qu'Ekla nous implémente la réponse directe aux coms car ça ne facilite pas la lecture de les afficher par heure de publication !

    J'ai regardé dans mes dictionnaires de rêves (j'en ai deux un en anglais de Betty Bethards, The Dream Book: Symbols For Self-Understanding et un en français de Tristan Frédéric Moir, Images et symboles du rêve pour ceux que ça intéresserait — mais il y en existe une multitude d'autres sans doute encore meilleurs) et voici ce que ça donne.

    L'oiseau : Dans de nombreuses traditions, l'ange et l'oiseau sont souvent confondus. Il symbolise l'âme du rêveur, cette partie de lui qui échappe à la matière. Il est parfois aussi notre ange gardien qui veille sur nous, nous guidant inconsciemment quand il en est besoin. L'oiseau est un symbole céleste, qui s'oppose au serpent, seulement capable de ramper. Cet aspect est accentué quand un oiseau vole au-dessus de notre tête. Il représente le septième chakra situé juste au-dessus du crâne. Le serpent lui, est lové à l'intérieur du premier chakra, à la base de la colonne vertébrale. L'oiseau est un aspect important de notre personnalité. Les couleurs de son plumage (jaune tu dis ?) nous indiquent avec plus de précision les valeurs qu'il véhicule. Son chant est traditionnellement associé au langage des dieux. C'est un langage qui ne peut être compris consciemment.

    Dans le livre anglais, il est dit ceci :

    Liberté spirituelle ; aptitude à s'élever à une conscience supérieure. Libre de tout lien matériel.

    Les couleurs ont une importance dans les rêves ainsi que les nombres.

    Le jaune est la couleur la plus intense, celle du soleil, de ce qui est révélé. C'est la couleur de la connaissance ; la connaissance est lumière. Cette connaissance si elle est comprise et intégrée, peut être transformée. Elle devient alors celle de l'or qui rayonne autour de lui ; la connaissance est richesse.

    J'ajouterai que le jaune est la couleur du chakra solaire, celui du rayonnement personnel et de la volonté.

    Je n'ai rien trouvé à "blonde" mais on peut rapprocher cette couleur du jaune également. Selon le livre anglais, le jaune au négatif est la peur, le manque de courage dans ses convictions. J'ajouterais qu'en anglais, to yellow veut dire se défiler mais bon le rêve est adressée à une francophone !

    Deux est le chiffre de la dualité, des oppositions des images en miroir. En rêve, il représente souvent la femme dans sa nature double. Celle qui se perçoit dans sa vie consciente et inconsciente. Dans les rêves où apparaissent deux personnages de même sexe, c'est une notion de choix qui est évoquée ici. Parfois c'est le sentiment d'une rupture interne, comme d'être coupé en deux.

    Je pense que tu arriveras à faire l'assemblage de tout ceci et de voir si cela correspond à ce que tu ressens au fond de toi. C'est normal à ton âge, tu arrives à une période cruciale où ta personnalité d'adulte se forge et tu dois être assaillie de doutes, de questions plus toutes les transformations de ton corps enfin bref, je ne vais pas te faire un cours sur ce qu'on a dû déjà te faire mais c'est bien la preuve que les rêves ne sont pas n'importe quoi.

    C'est sans rapport mais quand tu me parle d'avoir envie d'un petit oiseau qui te suive partout, etc, cela me fait penser à cette trilogie de Pullman que je t'ai conseillée de lire. Les personnages ont tous des daemons — ce ne sont pas des démons mais des animaux qui symbolisent leur personnalité et leur âme (un peu comme les Patronus dans Harry Potter). Pullman a choisi d'extérioriser l'âme sous forme d'animaux. Les daemons des enfants changent sans cesse d'animal mais à l'âge adulte la forme devient définitive. Sans trop en révéler la base de l'intrigue est liée à ses âmes que certains vont chercher à détacher des personnes notamment des enfants car ils sont plus sensibles à certains influences et comme c'est un monde dominé par le clergé. On comprend pourquoi la trilogie de Pullman n'a jamais connu le succès de la saga Harry Potter, c'est trop en parallèle avec ce qui se passe réellement et je ne fais qu'évoquer un seul élément pour en pas gâcher la lecture de ceux qui en l'aurait pas lue. Les adultes apprécieront autant (voire encore plus) que les enfants.

      • Mercredi 11 Novembre 2015 à 14:21

        franchement un régale !!!  je suis en plein dedans tous ça !

        j'ai pris note de tous vos livres  vos échanges ! moi comme dictionnaire des rêves j ai celui de Hélène Renard de 2006 vieux ?

        en ce moment je le consulte beaucoup ma vie prend un changement doucement et surement ... un grand chambardement.

         mais je vais vite voir vos autres dictionnaire  des rêves .. un grand merci.

        j'adore ton paragraphe ou vous dites : "" on se motive d'avantage quand on est  en compagnie de personnes enjouées et dynamiques , plutôt qu'avec des gens  blasés , qui savent tout de la vie , n'ont plus rien à apprendre , (enfin c'est ce qu'ils pensent )  et qui râlent tous le temps en se plaignant , en trouvant tout puéril , superficiel que << c'était mieux avant >> et patati et patata . quand on est raide mentalement , ont finit malheureusement souvent par le devenir physiquement .

         je vous le confirme !

        merci ça m'as fait du bien avant de vous rendre visite je m'apprêtais a mettre mon blog en repos .  je ne me retrouve plus .

        a bientôt vous lire

        Mado 

      • Mercredi 11 Novembre 2015 à 15:03

        Contente que cela vous ait remotivée. Il est parfois nécessaire de faire des pauses (c'est que je me dis tout le temps mais que je n'arrive pas à faire car il y a tellement d'infos à faire passer en ce moment et je sens que c'est important, que je dois le faire car chaque petite action de ce genre peut faire la différence). Pour ce qui est des dictionnaires que je conseille, en fait je ne conseillerais que le premier en anglais de Betty Bethards qui est le plus complet et le plus "utilisable". L'autre est très incomplet et trop psycho-freudien, pas très pratique à comprendre et quand j'ai deux définitions je m'aperçois avec le recul que ce sont les explications de Betty qui collent mieux. Surtout évitez comme la peste les dicos de rêves qui fleurissent en ligne et qui sont un peu comme les tarots et autres jeux divinatoires de mauvaise augure. Le rêve n'est pas un oracle mais un guide. Il expose des situations et leurs conséquences mais n'annoncent pas des catastrophes ou des malheurs. Et pas non plus des jackpots qui risquent d'en frustrer plus d'un s'ils prennent cela au sérieux. Ceci dit, dernièrement, j'ai fait un rêve où j'arrivais en retard à un RDV important par la faute d'autrui et cela s'est effectivement produit ! À la différence qu'au lieu de paniquer, j'ai tenu compte du rêve et j'ai donc évité certains écueils. N'empêche que c'est troublant !

    29
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 19:40

    Merci pour ces conseils (plutôt, définitions !) !! Je vais noter ça pour y voir plus clair !

    30
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 19:57

    Ouch, quel concentré de fautes d'orthographe je fais quand je me dépêche pour ne pas perdre le fil de mes idées (et impossible d'éditer les commentaires). Enfin les fautes s'envolent, le message reste — du moins pour les gens qui ont réellement envie de communiquer.  Je voulais simplement rectifier mon omission car Queen Paramount sait bien de quelle trilogie je parle mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde. Alors il s'agit de À la croisée des mondes de Philip Pullman en un seul ou trois volumes selon les éditions (His Dark Materials en anglais).

    31
    e i p
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 12:26

    salut

    "L'astrologie, c'est un peu pareil sauf qu'un thème de naissance nous renseigne sur la météo qu'il faisait ce jour-là et comment elle nous a imprégnés. C'est un peu la carte topographique de nos énergies."

    cette définition que tu as donnée dans ton commentaire n°23 est me semble t il la définition aussi  donnée par Pierre de Châtillon sur son site.

    je suis d'accord avec toi , je crois que les deux se rejoignent. L'astro climat serait donc régional voire national ou planétaire.....interstellaire ? lol

    J'ai- pour la première fois -regardé les éphémérides et effectivement, cet épisode joyeux dont je t'ai fait part, correspond bien à des coïncidences entre la position de certaines planètes ces jours là et mon thème natal .

    c'est vrai que depuis que je vais sur astro dienst, j'ai délaissé astrothème , j'en avais même oublié le nom, alors que j'ai beaucoup lu la colonne de gauche, sur les planètes en maisons ,c'est intéressant.

    "Une chose que je viens de remarquer, c'est que parfois on trouve des solutions à nos problèmes en essayant d'expliquer les choses aux autres ou de les aider"

    oui, c'est le but des échanges,  l'information qui  veut circuler ;)

    le fait même de transmettre les idées permet de les développer et ainsi de  clarifier sa réflexion, voire d'avancer. bon des fois ça part quand même en  vrille euphoristique....

    je n'ai pas pu m'empêcher de lire ce que tu écrivais sur Pullman ;)

    je les ai lus aussi, d'une traite. Ils étaient d'abord sorti en junior, puis il y'a une édition adulte. J'avais été très étonnée  de lire l'article d'un blogueur  (eveil 2011?) qui les présentait comme de la propagande NWO ( à l'époque ou je les ai lus, je n'avais jamais été sur internet ou entendu parler du NWO)

    connais tu les chroniques d'Alvin le Faiseur?  c'est une série d'Orson Scott Card que j'ai beaucoup aimé lire aussi , je relisais les premier tomes à chaque nouvelle traduction.

    J'ai lâché un peu sur la fin.

    le tome un, le septième fils, à fait l'objet d'une adaptation cinoche qui  ne fera guère honneur  à la qualité  de ces romans.

    ça me donne envie de les relire :)

     

    excellente journée,

    Virginie

    32
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 18:26

    Cela ne me surprend pas que tu aies trouvé des points d'impact sur ton thème aux transits que tu as ressentis. Pour ma part, je m'étais intéressée également aux thèmes progressés tout d'abord sans trop y croire et surtout par curiosité mais là, après coup, j'en ai calculé un (enfin l'ordinateur le fait pour moi maintenant) pour la période récente et alors c'est hallucinant comment les pièces du puzzle semblent s'emboiter. Je te conseille également d'explorer la technique du thème draconique qui donne des compléments sur le thème natal en ce qu'il reflète davantage l'âme sans karma (l'axe du dragon/nœuds lunaires est positionné sur le premier degré du zodiaque à savoir 0° en Bélier, les planètes et autres points fictifs conservent leurs positions en maisons et leurs aspects mais changent de signes sauf dans le cas où l'on a déjà le nœud nord dans les premiers degrés du Bélier). Par exemple, en natal j'ai le soleil en Balance et en draconique il est en Lion. Je suis toujours bien Balance mais la position draconique indique que ce sont les aspirations/motivations artistiques et  créatives qui dominent chez moi, ce que confirme mon nœud nord en en maison V (but d'incarnation). La maison de mon Soleil est toujours la maison IX (mon intérêt pour les langues, l'étranger et la philosophie) et forme les mêmes aspects avec les autres planètes du draconique mais si l'on compare avec le natal, mon Soleil n'est plus en opposition avec ma lune Bélier mais en trigone, ce qui signifie qu'en développant ma créativité je peux arriver à dompter/canaliser mes émotions (aspects lunaires dissonants en natal). C'est juste un exemple perso parce que je peux vérifier que c'est vrai mais ça t'explique un peu comment te servir de ce type de thème car on ne trouve pas grand chose sur le net en français. Je trouve que l'astrologie karmique est bien plus utile que l'astrologie traditionnelle pour comprendre nos blocages et essayer de les dépasser. Mais là encore il faut sélectionner ses lectures car on y trouve du bon comme du très mauvais.

    Pour ce qu'on raconte sur la trilogie de Pullman, c'est toujours le même refrain. Il y aura toujours des gens pour affirmer n'importe quoi et c'est à qui aura raison. Au final, l'important c'est comment on sent la chose et c'est à nous de décider. En supposant même que certaines allégations soient vraies, qu'est-ce qui nous empêche de ne prendre que le bon et de s'en inspirer et s'en remettre à notre guidance personnelle pour séparer le bon grain de l'ivraie.

    Concernant Alvin le Faiseur, non je ne connais pas encore mais je sens que je vais m'y intéresser ! Quant au « Septième Fils » dont tu parles, ce ne serais-pas plutôt la série l'Épouvanteur de Joseph Delaney ? Je n'ai pas vu l'adaptation, le simple casting qui prend un type de 30 ans pour jouer le rôle d'un adolescent de 14 ans a suffi à me convaincre que ça n'allait pas le faire d'autant que la sublime Julianne Moore en Mère Malkin, ça non plus, ça ne peut se concevoir. Suffit de voir ce qui est arrivé à Eragon (quoi que la dragonne était le seul truc réussi).

    Bonne relecture (j'ai relu la Boussole d'or récemment car on m'a offert la BD créée par un dessinateur français en collaboration avec Pullman — note à mon frérot : maintenant j'attends la suite avec impatience !).

    33
    e i p
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 19:27

     :) ce sont les chroniques d'Alvin que j'ai envie de relire  ^_^ ! Et  le tome un , je l'ai lu et relu, car il y' en a huit ( ou neuf ?)....Le septième fils c'est le tome un des chroniques d'Alvin le faiseur justement. :)

      Pour l'astrologie draconique ! je ne suis pas assez calée pour bien comprendre le processus de calcul même si je vois assez vaguement ce que tu expliques ! ayant le noeud nord en bélier,  cela veut il dire que je suis dispensée ?

    ....ou que je rajoute le nombre de degrés, et selon la position des planètes, je change de signe ou pas ?

    (c'est là qu'on va voir si j'ai bien compris :D)

     :)

     

     

    34
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 20:12

    Pour le Septième Fils, alors je confirme l'adaption est définitivement pour la saga de Joseph Delaney (mais je ne suis pas retournée sur son site pour lire ce qu'il en pense) donc rien à voir en effet.

    Quant au thème draconique, tu n'as pas besoin de le calculer, tu n'as qu'à sélectionner la carte draconique pour tes données de naissance sur Astrodienstr. Tu peux même choisir la carte de comparaison avec le natal. Ce que je disais pour le nœud nord en Bélier n'en dispense mais tu n'auras probablement pas de grosses différences. D'après ce que j'ai pu lire, c'est que tu es en phase avec ton âme (karma léger). Dans ce cas il faut prêter attention aux subtilités (orbes qui se resserrent, planètes à la frange qui changent de signes — par exemple j'ai une conjonction dissonante vénus-mars en natal du fait que l'un est en scorpion, l'autre en sagittaire mais avec un orbe de 3° qui en draconique est toujours d'actualité mais devient harmonique du fait que les deux planètes sont dans le même signe — du coup je peux en déduire que c'est mon karma qui crée une certaine disharmonie entre mon pôle féminin et mon pôle masculin, bref tu saisis l'idée de la comparaison natal/draconique ?). Voici un lien qui explique en détails mais malheureusement il est en anglais :

    http://www.astrologyweekly.com/forum/showthread.php?t=16315

    Il est bon aussi de bien connaitre son thème natal avant de s'intéresser au draconique et également de comprendre l'axe du dragon (nœuds lunaires) ainsi que les régents karmiques. Si tu as le nœud nord en Bélier, Mars est donc ton régent karmique nord et tous ses aspects t'indiquent quels sont tes aptitudes à développer pour atteindre l'objectif de ton âme indiquée par le nœud nord (ici la maison est plus importante que le signe). De même, Vénus est ton régent karmique sud et indique tes acquis. Certains disent que tout ce qui a rapport avec le nœud Sud est le karma négatif mais je ne suis pas d'accord d'autant que dans certains thèmes (le mien en l’occurrence !), il faut utiliser les valeurs du nœud sud pour atteindre le nœud nord. Par exemple si tu as de nombreuses planètes en Balance ou en maison VII ou que Vénus est harmonieuse, cela indique que le potentiel de ton nœud sud en Balance devrait t'aider à atteindre l'indépendance, à t'affirmer, à moins dépendre des autres. La maison où il se trouve te diras dans quel domaine de ta vie en particulier. Comme tu vois, c'est un peu un puzzle à reconstituer et je trouve que lorsque cela se recoupe avec d'autres choses, des ressentis, les expériences de la vie, cela devient passionnant, un peu comme d'écrire (au propre comme au figuré) sa propre histoire.

    35
    Lundi 10 Novembre 2014 à 00:59
    36
    e i p
    Mardi 18 Novembre 2014 à 01:46

    héhé

    c'est pour ça que je n'ai pas reconnu du tout l'histoire dans la bande annonce!!!!! Et, au lieu de me dire que c'était un autre livre du même nom , j'étais très étonnée de ces déformations

    et oui, pour moi il y'a les mystères de Paris, les nouveaux mystères de Paris (que j'ai pas lus), les futurs mystères de Paris  , donc  pas de deux livres avec le même non, impensable....

    au sujet de l'humour, j'ai lu le rire du cyclope, de Bernard Werber, il est très intéressant  , j'avoue que j'ai sauté les blagues historiques entrecoupant tout le long du récit-qui  ,en fait recelaient une partie de l'intrigue! j'ai qd même compris. le propos est intéressant

    Olivier Clerc a aussi abordé le sujet de l'humour :)

    http://www.olivierclerc.com/humour.pdf

     

    j'ai trouvé ce site ,intéressant? en cherchant sur   les transits 

    http://www.previsions-astro.fr/pluton.html

    extrait

    "transits de Pluton indiquent les besoins ou motivations inconscients d'une génération"

    :)

    37
    Mardi 18 Novembre 2014 à 17:19

    Merci beaucoup pour le lien sur les transits des planètes lentes : je l'ai trouvé passionnant et il m'a beaucoup éclairée sur certaines choses. Vu que cela semble beaucoup t'intéresser, une technique qui permet d'affiner l'étude des transits dont on retient uniquement les planètes lentes (les planètes rapides servant surtout de météo au fil des semaines sauf quand elles rétrogradent comme récemment Mars et Mercure) est celle des progressions secondaires (1 jour par an) qui affectent les planètes rapides justement. Pour t'expliquer, je vais prendre mon exemple personnel vu que je suis à même de vérifier que c'est bien le cas — mon soleil progressé se retrouve actuellement sur mon mars natal, ce qui me rend plus combattive qu'à l'accoutumée et quand Saturne viendra transiter ce point (donc mars natal et soleil progressé), cela devrait me permettre en plus de mieux canaliser mes énergies dans quelque chose de constructif. Et avec Uranus dans le collimateur, ce ne sera pas un luxe d'avoir Saturne comme allié ;)

    38
    e i p
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 13:17

    coucou,

      j'ai trouvé ce lien en cherchant ,d'abord, par exemple lune saturne sur google pour voir les transits payants sur astro point com

    y'a pourtant bien marqué transits,mais j'avais pas pensé à le taper;   je tombais sur des explications en aspect! jusqu’à ce que je comprenne qu' en fait il fallait taper transit ! Euréka!

    ils n'y sont pas tous, car il y'a souvent une partie payante

    j'ai trouvé celui là aussi sur la lune

    http://www.autourdelalune.com/cours-astrologie/transits-lunaires.html

    merci pour tes explications, hélas,j'y comprends guère , j'ai même pas le niveau de l'article conseil aux débutants de Lunesoleil.

    en plus les éléments qui m'avaient estomaquées , Argh!  sont sur astrothème les degrés sabains donc de l'astrologie sidérale.Cela aussi je l'ignorais ça m'avait choquée du genre, ah ben si y'a marqué ça c'est pas étonnant alors, ça m'avait fait froid dans le dos.

    après sur astro.com

    il font le sidéral avec marqué attention, ne cliquez que si vous y connaissez quelque chose, sinon gare à vous!!!!

    tatata! bref , voyant sur facebook un spécialiste du sidéral dire à ses détracteurs , étudiez par vous même avant de me contredire, ce que lui a fait, étudier le sidéral pour le contredire à la base, ça me donne pas envie de l'étudier. d'ailleurs je n'étudie pas le tropical non plus, je suis beaucoup trop autodidacte pour ça ^^'.....je le regarde.

      ce gars débat sur facebook au sujet du libre arbitre

    tiens Pierre en parle aussi .....

     

     

    je t'ai vue sur facebook aussi,  :D

    Laura Marie à publié une citation  traduction la pensine mutine .

     

    bonne journée.

    virginie

    39
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 19:28

    Merci pour cet autre lien, j'irai y jeter un œil quand j'aurais un moment. Toutefois les transits lunaires n'ont pas vraiment d'incidence, ils influent sans doute sur l'humeur ou les préoccupations du moment mais ne servent pas à grand chose. Tout au plus, ils peuvent éventuellement servir de déclencheurs aux transits lents mais j'avoue que je ne m'intéresse pas plus que cela aux prévisions. J'aime juste savoir anticiper plutôt que de subir et essayer de tirer partie des bons influx et connaitre les risques — genre quand il est possible de reporter quelque chose à plus tard — mais sans plus sinon on ne vit plus ;)

    Ce qui m'amène aux degrés sabians que tu évoques et tu me fais sourire car oui, c'est affreux ces trucs et à mon avis, ça ne contribue pas à faire de l'astrologie quelque chose de sérieux. Par contre, je ne vois pas trop ce qu'ils appellent l'astrologie « sidérale » ni le « tropical » non plus. Mis à part l'astrologie karmique et certaines techniques comme le thème draconique et les progressions, je m'en tiens au classique sinon c'est vite prise de tête et ça embrouille. Et puis comme toujours la pratique et le ressenti.

    Je sens qu'il va falloir que j'écrive ou que je publie d'autres articles sur l'astrologie qui soient à la fois pertinents et accessibles à tous. J'espère trouver le temps et l'inspiration l'an prochain (qui n'est plus si loin maintenant).

    Merci pour m'avoir signalé que Laura Marie avait repris une des citations de la Pensine car je ne vais jamais sur Fesse de Bouc donc maintenant je sais qu'elle me lit aussi. Je la salue bien :)

    40
    e i p
    Jeudi 18 Décembre 2014 à 09:07

    salut Eyaël

    la citation c'est celle là

    "la vérité est difficile à accepter lorsque les mensonges correspondent exactement à ce que vous voulez entendre"

    la page de Laura Marie est publique donc ceux/celles qui n'ont pas de compte fb peuvent la voir.... je pense que tu le sais déjà .... :)

    il y'a un blog français sur l'astrologie sidérale et des explications sur astro dienst avec des mises en gardes si tu veux générer une carte avec le zodiaque sidéral.

    d'après eux la vie d'une personne est inscrite dans les astres;

    pffffffff

    c'est assez lourd de conséquences

     

    ceci dit dans les degrés sabians il y'en a des positifs, et si comme le dit un personnage de manga,je sais plus laquelle , nos qualités sont inscrites dans notre dos, du coup on a du mal a les voir nous même, ces degrés sont intéressant.

    et s'il faut recalculer , ce sont d'autres degrés. j'ai essayé en reculant ma date de 23  jours, au pif

    et bien avec les deux dates il  y'a des degrés interpellants

    lol , et si c'était 22; ou 24 jours ?

    si j'ai bien compris:

    le tropical tu peux te libérer des influences ;le sidéral  .... bonne question

    http://www.vrai-zodiaque.fr/wordpress/

    http://www.astro.com/faq/fq_fh_methods_f.htm

    tu as pu trouver les chroniques d'Alvin le faiseur?

    très belle journée à toi

    Virginie

    41
    Jeudi 18 Décembre 2014 à 19:33

    Pour la citation Facebook, oui, j'ai pu la voir.

    Merci pour ta précision sur ce qu'on appelle astrologie sidérale. En fait, il s'agit de cette histoire de précession des équinoxes — à mon avis une belle connerie pour embrouiller davantage et discréditer l'astrologie car je l'ai essayée, ça ne marche pas. Je ne me reconnais en rien dans ces changements de signes et pareil pour les autres thème de personnes que je connais bien que j'ai testés. Si tu n'as pas une grande expérience de l'astrologie, je te conseille d'éviter de trop de te disperser. Il vaut mieux maitriser les bases d'abord sinon ça devient vite du n'importe quoi et ça décourage ;)

    Les degrés sabians, c'est un peu comme certaines interprétations des tarots que je trouve assez réductrices. Les qualités, on les voit très bien dans les relations entre les astres, les maisons, les signes et même avec ça, une qualité si on ne l'a pas on peut la développer de rien tout comme un défaut n'est pas une condamnation à vie. Certains aimeraient bien nous cataloguer définitivement, nous figer mais la réalité est que nous évoluons sans cesse. Ce qui n'évolue pas, c'est la mort.

    Pour ce qui est des Chroniques d'Alvin, je n'ai pas cherché à vrai dire et je n'y pensais plus mais comme j'ai un cadeau à faire, ça me donne une idée. Merci de me l'avoir rappelé :)

    Merci de tes commentaires toujours passionnants. Fais de beaux rêves inspirants ou des cauchemars libérateurs (sujet de ce billet dont on s'est beaucoup écartés).

    42
    e i p
    Mercredi 18 Mars 2015 à 11:22

    coucou,

     

    bah si les prédictions des sidéralistes s'avèrent exactes, on est en plein dedans :l'utilité des cauchemars.

    pour les degrés sabians, c'est plus l'interprétation accolée qui me paraissait hum hum , parfois plutôt cauchemardesque ^^

    car là j'ai trouvé une version sans les interprétations et du coup ça passe mieux

    http://nicolastro.free.fr/pages/cours13.htm

    d'autant qu'il explique (si c'est bien sur son site que j'ai lu cette explication ^^') de ne pas tenir compte de tous les degrés , et de les prendre avec précaution car la moindre imprécision dans les coordonnées change de degré.

    par exemple ma ville de naissance n'a pas les même coordonnées sur wikipédia que sur astrodienst..etc . 

    j'ai regardé différentes version de mon  thème, sur astrodienst en sidéral  y'a déjà deux possibilités.

    comme je suis née sur le 25ème degré, dit degré critique (en tropical ?) je garde mon signe (comme pour le draconique), et me retrouve aux alentours du degré zéro, ou du premier , selon les modes de calcul

    j'ai aussi trouvé , en faisant des recherches pour discuter par mail calendrier lunaire pour le jardin, ce site

    http://nostredame.com

    j'ignore si tu connais, j'ai bien aimé cette page sur les séjours planétaires:

    http://nostredame.com/sejours.php

    ils ont conçu un logiciel :

    http://www.astrozeus.pro/index.php

    encore une autre possibilié de thème.

    belle journée à toi

     

     

    43
    Mercredi 18 Mars 2015 à 19:46

    Ravie de te revoir sur ce blog. Merci pour tes liens que j'ai été voir mais non, l'astrologie sidérale, comme je l'ai déjà dit précédemment, je n'y crois pas et ça ne fonctionne pas. Moi, du signe de la Vierge, ça ne me ressemble absolument pas. Désolée. Lorsque j'investigue d'autres disciplines ésotériques telles que la numérologie (et encore je réfute celle pratiquée en France qui donne des résultats faussés en n'utilisant que le prénom usuel) ou encore l'ayurvédique (VATA pour tous les DOSCHA), j'obtiens des résultats complémentaires qui ne se contredisent pas comme avec l'astrologie sidérale. Je crois qu'en cette ère de la surinformation et dans un désir toujours d'embrouiller les gens, on se retrouve avec des tas de divergences, qui parfois s'opposent, se contredisent, ce qui conduit beaucoup à se dire que finalement tout cela, ce n'est que foutaises (le but recherché). Je ne suis pas là pour prôner quoi que ce soit, à chacun de se faire sa propre idée, de discerner — l'intérêt étant d'être honnête avec soi-même et de ne pas choisir ce qui est le plus avantageux et nous rassure tout en sachant que ces disciplines ne sont pas là pour nous mettre dans des cases mais pour nous aider à avancer en prenant mieux conscience de nos points forts et de nos faiblesses. On peut avoir un thème natal formidable et ne pas avoir une vie formidable simplement parce que nous laissons nos potentiels dormants ou encore avoir un thème pourri et une vie passionnante parce que nous faisons tout pour nous dépasser.

    Mieux vaut ne pas se focaliser sur les « prédictions ». Un bon astrologue se prend pas pour un voyant ou Paco Rabanne :lol: Ceci dit, les énergies ne peuvent que servir de déclencheur à ce qui incube depuis fort longtemps. D'ailleurs je ne sais pas pour toi mais moi je le ressens à fond ce dernier carré Uranus-Pluton, c'est du lourd !

    Pour ce qui est des coordonnées de ton lieu naissance, normalement tu devrais trouver les mêmes partout. Évidemment si tu n'est pas née dans une ville importante, ça sera plus difficile mais sinon cherche un bon atlas digne de ce nom et vois ce que ça donne.

    Bonne soirée à toi.

    44
    Vendredi 22 Avril 2016 à 10:04

    bon, je n'ai pas le courage de lire tous tes nombreux com' !! quel succès ;)

    en revanche, je peux dire que je me rappelle très souvent de mes rêves et que le plus souvent ils sont plutôt cauchemarderesques ! c'est un bon moyen d'évacuer les tensions et je suis devenue une pro de l'interprêtation (aller voir un psy aide à décrypter aussi et à savoir décrypter par soi même !), ceci dit plusieurs interprétations sont possibles et c'est celle de la personne concernée qui, évidemment, compte le plus.

    par contre, ça fait deux ou trois fois que je fais des rêves prémonitoires et je n'aime pas spécialement cela... tu peux m'expliquer ce qui se passe ??

     

    passe une bonne journée miss

    ciao !

    45
    Vendredi 22 Avril 2016 à 17:39

    Suite à cet article, j'en ai publié d'autres sur les rêves (dont je t'invite là à lire les commentaires mais il y en a beaucoup moins long !). Tu peux tous les trouver en tapant « rêves » dans le module de recherche tout en haut (double clic pour envoyer) ou bien via le nuage de tag (Menu Blog - Tag Cloud). Sinon voici un lien direct vers les rêves prémonitoires, cela t'éclairera peut-être un peu :

    http://lapensinemutine.eklablog.com/reves-premonitoires-est-il-possible-de-rever-de-l-avenir-a118014122

    Difficile de répondre à ta question, ne sachant pas de quoi tu veux parler. S'agit-il de prémonitions te concernant toi ou bien des proches ou autres ? De quelle sorte : danger, maladie, mésaventure, chance, rencontre, séparation, dispute, etc... Et quand tu fais ces rêves, ce n'est pas déguisé en scénario mais brut de brut ? Sinon, n'en déplaise à ceux qui veulent rester ancrés dans leur mental (= réalité manipulée), les vibrations de cette planète ont changé venant en quelque sorte casser le barrage vibratoire qui nous maintenait déconnectés de notre pluridimensionnalité  et de plus en plus de gens se découvrent des facultés psychiques qui les surprennent, leur font peur, les déroutent. C'est normal vu qu'en plus tout est fait pour discréditer ce que beaucoup appellent l'éveil. Peu importe le terme, c'est un fait et aller à l'encontre est un choix comme celui de se noyer ou bien d'accepter de nager vers un rivage inconnu. Bref, étant une personne sensible, tu es plus que d'autres à même de capter ces choses. Cela ne veut pas dire que les autres ne peuvent pas mais leur mental fait barrage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :