• La chromatothérapie : une pratique médicale interdite de plus

    Article de Buck Rogers traduit par Ey@el

    Available in English

    © Nicolecat1

    Je dois littéralement ma vie à la thérapie par les couleurs. Non pas que ce soit ce type de traitement directement en lui-même qui m'ait permis de restaurer mon système immunitaire ruiné par les vaccins et autres poisons censés protéger notre santé et non la détruire — ceci dit, la lecture d'un livre intitulé Ces couleurs qui nous guérissent du Dr Roland Di Sabatino a bel et bien été le point de départ d'une prise de conscience salvatrice qui, de fil en aiguille, m'a conduite jusqu'au bon médecin qui m'a ensuite traitée par la chromatothérapie (autorisée mais non reconnue en France) et l'homéopathie. Sans cette femme qui, malheureusement pour moi et tant d'autres, a désormais pris sa retraite, vous ne me liriez sans doute pas aujourd'hui. Du coup, j'ai décidé de ne pas attendre le 14 juillet pour vous proposer de faire de cette semaine un feu d'artifice de couleurs.

    Ey@el

    Chaque couleur possédant sa propre fréquence et longueur d'onde, nombreux sont ceux qui y voient un puissant outil de guérison très prometteur sur le plan médical. Pourtant, à ce jour, il est rare de trouver des personnes pour adopter le potentiel curatif de la lumière colorée et il est improbable que votre médecin traditionnel le reconnaisse. Il n'en a pourtant pas toujours été ainsi.

    La technologie de la chromatothérapie par le Spectro-Chrome a été mise au point en 1923 et utilisée pendant plus de vingt ans aux États-Unis. Il est possible qu'elle ait été annonciatrice d'une percée en la matière mais nous n'en aurons jamais la certitude étant donné qu'elle a été considérée comme une pseudo-science et éradiquée par le gouvernement fédéral américain qui l'a faite interdire en confisquant et détruisant toutes les machines appartenant au domaine privé sous l'autorité de ses Marshalls. Son créateur, Dinshah P. Gadiali a été mis en accusation et sommé de détruire toute trace de ses travaux, mettant ainsi fin à l’œuvre de toute une vie et à l'avenir de la recherche en matière de thérapie par les couleurs.

    La chromatothérapie dans le monde aujourd'hui

    Il existe, en fait, un traitement médical ayant fait ses preuves, connu sous le nom de photothérapie et qui a recours à des ondes lumineuses pour améliorer le bien-être des patients. On traite par exemple, la dépression saisonnière (TAS) en exposant les personnes atteintes de ce trouble à une lumière vive pendant qu'elles sont confortablement assises. On se sert également de la photothérapie pour soigner les nouveaux-nés souffrant d'un ictère prolongé. Le bébé est placé sous une lampe halogène ou fluorescente (en lui couvrant les yeux afin de prévenir tout dommage) pour aider à diminuer le taux de bilirubine dans son sang (responsable de la couleur orange/jaunâtre de sa peau). on a également recours à la photothérapie dans le traitement d'autres affections cutanées telles que l'acné et l'eczéma.

    Si la photothérapie s'avère efficace, du moins dans ces cas, quel est le potentiel de la chromatothérapie ?

    L'histoire cachée du Spectro-Chrome

    Le Spectro-Chrome a connu son apogée dans les années 40-50 à une époque où il était utilisé par de nombreux médecins dans des milliers de cliniques aux États-Unis. Cette machine avait été conçue sur la prémisse selon laquelle la lumière étant indispensable à tous les organismes vivants sur cette planète, elle pouvait donc servir à « alimenter » le corps humain.

    C'était un appareil tout simple équipé de cinq plaques de verre de teintes bien précises disposées devant une ampoule à incandescence. Tandis que le patient était allongé dans une pièce plongée dans l'obscurité, on l'exposait à la lumière colorée en combinant les plaques entre elles, à raison d'une heure par séance. Il était possible de projeter la lumière sur toute la surface du corps ou sur une zone spécifique correspondant avec plus ou moins de précision avec les points et méridiens utilisés par les techniques de la  médecine traditionnelle chinoise telles que l'acupuncture.

    Le 14 juillet 1951, le FBI effectua une perquisition éclair dans la clinique de Danishah pour lui confisquer et détruire toutes ses machines à coups de masse. Au terme d'une longue bataille juridique, ce dernier fut condamné à trois ans de prison et le Spectro-Chrome est toujours considéré comme un dispositif illégal sous injonction fédérale permanente.

    Cet appareil pouvait se répliquer facilement. Sa construction et son utilisation ne nécessitaient ni investissement financier important ni connaissances scientifiques poussées. Avec une formation adéquate, il était facile à comprendre et à utiliser. C'est pourquoi d'aucuns pensent qu'il représentait une menace pour l'Association médicale américaine (AMA) et ceux qui la financent, à savoir les Rockefeller.

    Certaines personnes ont la conviction que l'AMA et les Rockefeller, qui formèrent des alliances solides avec les sociétés pharmaceutiques au début du siècle dernier, sont à l'origine de l'interdiction du Spectro-Chrome de Dinshah ainsi que divers autres inventions médicales à la même époque dont la technologie mettait en péril leurs interêts. Il y a eu d'autres cas semblables où des  technologies médicales se sont vues frappées d'interdiction et leurs inventeurs persécutés par le cartel des Rockefeller dont un appareil pour traiter le cancer développé par Royal Raymond Rife et un accumulateur d'orgone1 créé par Wilhelm Reich supposé capable d'exploiter les bienfaits thérapeutiques de de l'énergie cosmique.

    Le livre, Let There Be Light (Que la lumière soit)2 écrit par le fils de Ghadiali Dinshah, Darius, vous permettra d'en apprendre davantage sur le Spectro-Chrome.

    La chromatothérapie moderne

    Les couleurs et la lumière, lorsqu'elles sont amplifiées et concentrées, peuvent avoir une incidence importante sur les corps humain. Des recherches menées récemment dans ce domaine démontrent que Dinshah Gadiali pourrait bien avoir été en avance sur son temps. Éduqué par des maîtres hindous et védiques, ce dernier croyait en l'existence du corps éthérique ou aura et son lien étroit avec le corps physique. Il avait compris que restaurer l'équilibre de l'aura en se servant de la lumière et des couleurs pouvait guérir le corps physique aussi bien que l'esprit.

    À l'orée du nouveau millénaire, de nombreuses études ont été effectuées  par des organismes médicaux respectés validant les théories de Dinshah et le potentiel curatif de la lumière et des couleurs. Voici quelques exemples (en anglais) :

    La plupart des médecins aujourd'hui considèrent toujours la chromatothérapie comme du charlatanisme ou de la pseudo-science même si elle est de plus en plus répandues dans les centres de soin holistiques, utilisée par les hypnothérapeutes et intégrée à d'autres modalités de médecine alternative.

    Le Dr Kate Baldwin, une des plus ferventes défenseuses de la chromatothérapie et utilisatrice de la version moderne du Spectro-Chrome, est convaincue des résultats merveilleux en matière de guérison qu'est capable de produire cette technologie.

    Depuis des siècles, des scientifiques consacrent inlassablement leurs efforts à découvrir un moyen de soulager ou guérir les maux des hommes et à rétablir les fonctions normales de leurs corps. Pourtant, cette lumière et ces couleurs que l'on néglige, recèlent un potentiel excédant de loin celui des médicaments et des sérums. La couleur est la mesure thérapeutique la plus simple et la plus précise élaborée à ce jour. J'obtiens des résultats bien plus rapides et plus ciblés avec les couleurs qu'avec n'importe quelle autre méthode seule ou combinée — et avec un stress bien moindre pour le patient.

    ~ Kate Baldwin, médecin membre de l'AMA

    Le tour complet du Spectro-Chrome (en anglais)

    À propos de l'auteur

    Buck Rogers représente l'incarnation terrienne de cette part familière de ce que nous sommes au niveau cosmique intemporel, à savoir le rebelle qui sommeille en nous. C'est un surfeur d'idéaux qui réfléchit beaucoup à la promesse du bonheur dans un monde malmené par les mers déchaînées de l'inconséquence humaine et un rédacteur attitré de WakingTimes.com.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    1. ^ L'orgone est un terme inventé par le Docteur Wilhelm Reich pour désigner une forme hypothétique d'« énergie » dont il affirmait avoir établi l’existence. Ses résultats ne furent jamais reproduits et la théorie de l'orgone est considérée comme non scientifique (Wikipédia).
    2. ^ Let There Be Light, ISBN 0-933917-28-7. Attention, ce livre est rare et est vendu à un prix exorbitant sur Amazon.

    Sources

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Envole-moiArc-en-ciel »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :