• La Cité d'Émeraude

    Texte de Dramarama traduit par Ey@el

    Available in English

    En surfant sur YouTube, j'ai eu la surprise de tomber sur de nombreuses vidéos de Dramarama, ce groupe américain underground que j'avais eu l'occasion d'interviewer il y a... vingt-cinq ans (!!!) et que je croyais mort et enterré depuis longtemps. Donc contente de constater que John Easdale est toujours de ce monde et qu'il a enfin pu goûter à une certaine reconnaissance dans son pays même si c'est dû à une émission de télé-réalité. Rassurez-vous, je ne vais pas faire dans la nostalgie à deux balles ni dans le vide-grenier. Juste eu envie, pour le coup, de vous faire découvrir cette jolie chansonnette acoustique sucrée (mais sans additif dangereux), qui parle de la Cité d’Émeraude — capitale imaginaire du Pays d'Oz dans les romans de Frank Baum, créateur du célèbre Magicien d'Oz — dont son auteur et interprète m'avait griffonné les paroles sur un bout de papier qui a beaucoup jauni depuis — mais rajeuni pour vous grâce à la technologie numérique hé hé.

    Ey@el

    Emerald City

    Je l'ai enfin trouvée
    Je m'en approche à tâtons
    Je vais bientôt la cerner
    Et tout ira bien
    Hé hé
    Je peux tenir ma promesse

    Égaré dans une douce illusion
    Je vis de glace au chocolat
    Je relâche la pression
    Désormais tout ira bien
    Haut haut
    Je crois que je vais apprendre à voler

    À l'agence de location
    Les costumes étaient tellement continentaux
    Et quelle coïncidence
    Ils ont dit que tout irait bien
    Ho ho
    Je crois que je suis prêt à partir...

    © John Easdale, 1985

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    A propos de la Cité d’Émeraude

      
    © Ey@el

    Située au centre du Pays d'Oz, la Cité d'Émeraude est au bout de la célèbre route de brique jaune qui commence au Pays Munchkin.

    [...] La ville est décrite dans les livres d'Oz comme étant construire de verre vert, d'émeraudes et d'autres pierres précieuses. Parfois décrite comme complètement verte, la cité est aussi ornée d'or et ses habitants portent d'autres couleurs que le vert sur leurs costumes.

    [...] Des spécialistes de l'œuvre qui voient Le Magicien d'Oz comme une allégorie politique considèrent que la Cité d'Émeraude est une métaphore pour Washington et son papier monnaie vert. Dans leur lecture, la splendeur illusoire de la capitale est comparée à la valeur fiduciaire du papier monnaie, dont la valeur ne tient qu'à une illusion partagée ou à une convention.

    Source : Wikipédia

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « La spiritualité des animaux de compagnieLa force des hypersensibles »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 17:02

    Ah vouai Bananarama, c'était top, y'avait une des meufs qu'était canon

     

    Ok, j'ai réussi à trouver une sortie de la Pensine quand même ...

    2
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 17:58

    J'imagine John Easdale chantant "I'm your venus" mouaaaaaaaaaarrrrrrfffffffffffffffffff !!!!! Pourquoi pas Wham pendant que tu y es !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :