• Morpher plusieurs photos

    Haut de page

    Bas de page

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

    La technique du morphing est très utilisée pour les effets spéciaux au cinéma mais également par les hologrammes. Pourquoi ne pas l'utiliser avec des images statiques pour créer des GIF animés originaux ? Il existe des tas de logiciels le permettant. J'ai sélectionné Sqirlz Morph, gratuit et peu gourmand en ressources systèmes, dont la qualité de rendu et la simplicité d'utilisation m'ont immédiatement conquise. Comme pour Sqirlz Water Reflections que je vous avais déjà présenté (voir Article connexes), il ne fonctionne malheureusement que sous Windows (XP/Vista/7/8?) mais il est possible qu'il puisse également tourner sous Wine. Pour l'installer, dézipper d'abord l'archive puis double-cliquer sur le fichier extrait (vous devrez sans doute être en mode Administrateur).

    Matériel nécessaire

    - deux portraits (ou plus) de personnes ou d'animaux, différents ou non, mais de même taille et avec le même fond

    Sqirlz Morph

    Instructions

    1. Lancer Sqirlz Morph et ouvrir une copie de chacune des photos à utiliser pour le morphing (icône dossier vert sur la barre d'outils horizontale ou bien menu File - Open). Pour éviter d'obtenir une animation très lourde, je vous conseille de réduire au préalable la taille de vos images à des dimensions acceptables selon l'usage que vous souhaitez en faire et cela même si le logiciel peut le faire à l'exportation du produit final (économie de ressources système et rapidité de traitement accrue).

    2. Activer l'image de départ en cliquant dessus puis sélectionner la croix verte dans la barre d'outils latérale gauche (ou menu Control Points - Add) et cliquer là où vous souhaitez poser un marqueur. Il faut les sélectionner en fonction des points communs entre les deux images car ils vont servir de repères pour guider le morphing de l'image 1 vers l'image 2.

    3. Activer ensuite l'image d'arrivée puis la flèche noire dans la barre d'outils latérale gauche (ou menu Control Points - Move) et cliquez sur un marqueur pour le déplacer au bon endroit (voir capture ci-dessous). Pour vous aider, le logiciel entoure le marqueur correspondant dans l'image de départ. À noter que si vous avez plus de deux images, il faut bien sûr renouveler cette opération pour chaque image.

    4. Une fois les marqueurs posés et synchronisés, indiquez le nombre d'images que devra comporter votre animation (j'ai laissé 20 par défaut) en cliquant sur le triangle de points colorés dans la barre d'outils supérieure (ou menu Morph - Period). Vous pouvez prévisualiser votre animation en cliquant sur la flèche jaune. Pour cette image, j'ai sélectionné Reverse et Mix1 dans le menu Morph. Si vos images sont trop grandes, vous pouvez opter pour les redimensionner automatiquement à la création de l'animation (menu Morph - Resize on Saving).

    5. Nous allons maintenant sauvegarder l'animation pour en faire un GIF animé (il est également possible d'en faire un clip vidéo au format AVI ou Flash ou encore d'enregistrer les images séparément pour les retoucher avec un autre logiciel d'animation). Pour cela, cliquer sur l'icône Gif de la barre d'outils horizontale (ou menu Morph - Make GIF File). Une boite de dialogue s'ouvre vous demandant de nommer votre fichier et éventuellement de modifier son emplacement. Ensuite il vous faudra indiquer quel débit (vitesse d'animation) vous souhaitez. Pour cet exemple, j'ai choisi 20 images par secondes. Validez OK pour lancer la création du GIF.

    NOTE : Comme je n'étais pas satisfaite de la fluidité de l'animation, j'ai modifié la durée d'apparition de certaines images à l'aide d'Animation Shop (voir Article connexes).

    Avec les deux exemples ci-dessous, on est plus dans l'animation que dans le morphing. J'en profite pour préciser que je n'ai pas triché et que les images utilisées ne proviennent pas de vidéos ni de GIF animés existants.

    Pour le kissou, j'ai sélectionné One Way plutôt que Reverse (menu Morph) et je n'ai modifié la durée d'affichage que pour l'image de départ (il y en a deux). Pour ce qui est du beau gosse, j'ai procédé exactement de la même manière que pour les félins à la seule différence que l'opération s'est avérée plus complexe car d'une prise de vue à l'autre, il effectue une rotation de tête à 90°, ce qui m'a obligée à m'y reprendre à plusieurs fois avant de trouver les marqueurs essentiels à indiquer au logiciel. Afin que le mouvement soit le plus naturel possible avec seulement deux images statiques, il était impératif de modifier la durée d'affichage de certaines images intermédiaires.

    Comme vous voyez, ce logiciel est très simple d'utilisation et, une fois encore, la seule limite est votre imagination. Tout ce que vous risquez à essayer est d'être agréablement surpris par la qualité des résultats. Alors faites-vous plaisir et morphez à donf.

    Ey@el

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Les types de rêves les plus courantsSouffler la chandelle »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Décembre 2014 à 19:30

    Ah tu les aimes les bras de Morpher PTDR (c'est vrai qu'avec "er" à la fin ça fait plus mâle qu'avec ée LoL)

     

    2
    Jeudi 11 Décembre 2014 à 00:10

    Tu m'étonnes. De quoi filer des insomnies !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :