• Nous ne sommes jamais abandonnés

    Article de Zen Gardner traduit par Ey@el

    Available in English

    Nous ne sommes jamais seuls. Nous sommes toujours pris dans l'étreinte de l'Univers. Gaïa, notre terre vivante, en est l'illustration parfaite. Elle non plus ne nous lâchera jamais.

    Il y a là matière à réflexion.

    En plus de n'être jamais seuls, nous faisons partie d'un Univers d'énergie de vie omniprésente en perpétuelle phase de renouvellement. Face aux incroyables attaques perpétuées à l'encontre de notre planète et de nos vies personnelles, nous devons maintenir fermement les liens qui nous rattachent à cette vérité au plus profond de notre cœur, là où réside déjà cette connaissance.

    Il ne s'agit nullement de quelque concept philosophique éthéré mais d'un véritable savoir à exploiter.

    Le savoir

    Comme beaucoup d'entre vous, j'ai souvent une vision différente des choses qui peuvent donner l'impression de se diviser en idées et concepts fragmentés. Pourtant elles doivent fusionner quelque part et cette plateforme intégrée est l'endroit où nous vivons, où nous prospérons. Elle est désormais sous le contrôle d'entités malveillantes et dominatrices. Notre mission n'est pas uniquement de survivre mais de renverser ces forces malfaisantes.

    D'où toutes ces âmes courageuses qui combattent ces paradigmes erronés et qui vivent dans cet univers alternatif d'autonomie et de confiance inébranlable.

    Agir dans cette optique permettra de transformer le monde que nous percevons. À mesure que nous évoluons, notre environnement fait de même. Cela peut faire penser à une échappatoire mais il n'en est rien. S'éveiller est l'acte le plus responsable que puisse entreprendre tout un chacun. À partir de là, nous voyons clairement et nous savons ce que nous devons être et quoi faire. Ceux qui ne s'éveillent pas ne feront que perpétuer le problème.

    C'est là que les éveillés entrent en jeu.

    La séparation

    L'éveil nous conduit éventuellement à mettre fin à de veilles habitudes pour en adopter de nouvelles. Rien ne peut perdurer comme avant. Cela peut être inconfortable au début jusqu'à ce que nous prenions conscience que nous sommes, en fait, de nouvelles entités que la Vérité a transformées.

    Cela est souvent mal compris par notre entourage mais ne rend pas les choses moins vraies pour autant comme nous le savons bien.

    Les univers personnels se mettent à prendre des orientations différentes. Des décisions s'imposent : « Pourquoi et dans quel but suis-je ici ? » Cela peut peut concerner nos emplois, nos relations ou bien nos réalisations personnelles. À mesure que nos décisions d'agir ou de ne pas agir sont mises en exergue, nos destinations varient. Ainsi ceux qui préfèreront rester près du rivage ne s'éloigneront pas. Ceux qui opteront pour larguer les amarres en choisissant une autre voie, se laisseront entraîner.

    C'est là que les mondes se séparent.

    Il s'agit d'une expérience commune

    C'est défier la logique, l'intuition ou l'instinct inné que de penser que nous puissions être seuls de quelque manière que ce soit. Nous faisons intrinsèquement partie de la trame de l'existence. Avoir la sensation d'être séparé n'est pas jouir d'une pleine conscience. Savoir que nous sommes connectés favorise la perception consciente.

    C'est là que réside notre force.

    Non pas dans notre individualité mais dans notre connectivité au tout vers quoi nous convergeons tous. La compréhension innée de cette simple vérité engendre paix et force. Quoi qu'il advienne, nous sommes liés et affectons toute la trame du changement.

    La matière universelle est créative. Ne croyez pas que cet Univers miraculeux laisserait la moindre cellule, création ou entité intelligente se perdre. Pas même aux mains des destructeurs.

    Nous sommes des êtres éternellement libres pris temporairement au piège de leur jeu mais pas pour longtemps.

    Il n'appartient qu'à nous de nous réveiller.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Le bonheurLes ailes de l'hiver »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 21:46

    OK, texte plein QUE de vérités.

    Pour que nous puissions "nous" réveiller" (pour certains c'est déjà fait HEUREUSEMENT ) il faut être capable d'une grande ouverture "d'esprit" (non non, pas ouvrir la tête avec une hache ! ) être vigilant aux moindre détails que nous communique la "nature" ETC , c'est cela qui nous fera sortir de la "matrice" et on s'en fou si pour ceux qui veulent y rester nous sommes des incompris, des dérangeants, des farfelus... En bien ou en mal, il est important que l'on parle de nous, cela prouve que nous existons ;-)

    2
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 22:16

    On perd tout quand on sort de la Matrice. C'est un suicide social mais y rester est un suicide spirituel.

    « Ce ne sont pas nos aptitudes qui nous définissent mais nos choix. » ~ Albus Dumbledore (Harry Potter et la Chambre des Secrets © J.K. Rowling 1998)

    3
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 23:26

    AH , on perd tout ! pas grave, on a rien !!! "Suicide social",  pourquoi l'éviter ? Ce terme de social n'est que duplicité.  Il est possible d'être dans la société , sans réellement en faire partie. Tout dans ce monde que dirige la Matrice est ILLUSION.  Alors ? autant avoir son Spirituel, ça n'est pas illusion ! (ressentis oblige ) 

    Suicide social ? être "rejeté par la masse... la belle affaire ! Jacques Salomé a tout résumé en disant ;

    La pire des solitudes n'est pas d'être seul, mais de s'ennuyer en sa propre compagnie.   ;-)

    4
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 00:23

    C'est bien ce que je disais : il  faut choisir son suicide et puis le social, c'est temporaire pas le spirituel. La bonne nouvelle, c'est qu'en quittant la Matrice et en perdant tout, on perd aussi la peur et toutes les chaines qu'elle engendre. En fait, on ne perd rien du tout : on transmute des énergies négatives en énergies positives (résidus des cours de physique : rien ne se perd, tout se transforme).

    5
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 00:02

    Sus aux reptiliens nandidiou !!!

    Pis si vous z'avez un problème avé la matrice, no problem, neo s'en occupe, nom d'un Oracle ...

    6
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 00:36

    Ah, c'est vrai ça on avait oublié l'Elu ! PTDR !

    Alors toi je parie que ce n'est ni la pilule rouge ni la bleue que tu as avalée mais les deux et peut-être même tout le flacon pour être dans la Matrice, en dehors et ailleurs... bref dans tous tes états ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :