• Vivement la Saint-Glinglin

    Article d'Ey@el

    Mais enfin, Toto » lui disait sa mère excédée, « quand vas-tu te décider à ranger ta chambre ? » À quoi Toto répondait invariablement : « À la Saint-Glinglin, m'man ! » Élégante pirouette pour ne pas envoyer sur les roses que de reporter aux calendes grecques, à la semaine des quatre jeudis, au trente-six du mois ou encore à trois jours après jamais — ce qui pour nos amis anglais équivaudrait plutôt au premier jour après jamais1 ou au mois avec que des dimanches2.

    Il y a quelque chose qui cloche

    La Saint-Glinglin proviendrait d'une déformation de seing (signal) et glin, le son des cloches, signifiant à l'origine, quand les cloches sonneront. Néanmoins il semblerait qu'il s'agisse plutôt du son des trompettes de l'Apocalypse (d'où son équivalent espagnol « au jour du jugement3».)

    Si vous comptiez régler vos dettes à la Saint-Glingin

    « Soyez assuré, cher monsieur, que je compte bien vous rembourser avec les intérêts »,  répétait sans cesse ce mauvais payeur doté d'une belle ardoise.

    — Oui, mais quand ?

    — Tenez, je m'engage, par écrit, à vous payer ce que je vous dois à la Saint-Glinglin.

    Étant comme sœur Anne, las de ne voir poindre le moindre denier à l'horizon, le créancier (un peu cul-cul la praline) aurait fini par saisir la justice. Verdict plein d'humour du juge :

    Attendu que la Saint-Glinglin ne figure pas dans le calendrier, mais qu'il existe à la date du 1er novembre une fête collective de tous les saints qui n'ont pu y trouver place ;

    Attendu, en conséquence, qu'il y a lieu de fixer au 1er novembre la date de la Saint-Glinglin ;

    Par ces motifs, contradictoirement et en dernier ressort, condamne le débiteur à payer la somme réclamée avant le 1er novembre.

    (Source :Wikipédia)

    Moralité : mieux vaut plutôt s'en remettre au jour où il gèlera en enfer ou encore à celui où les poules auront des dents, où les cochons (ou les ânes) pourront voler4, où les vaches rentreront à la maison5 voire, si vous avez des nerfs d'acier, le jour où vous en aurez ras-le-bol6. Ceci dit, avec les savants fous et les accidents nucléaires, on ne peut jurer de rien, le mieux au demeurant étant de s'en tenir à « un jour » sans autre forme de précision.

    Mais qui est donc Saint Glinglin ?

    Glinglin s'appelait au départ Guy. Il était un éminent philosophe du IIème... heu... Ier... arrondissement... (passons). Grand ami de Jésus, il réussira à décrocher l'immense privilège d'obtenir son nom (Guy) dans le calendrier en l'an 9 (D'où l'expression : « Au Guy l'an neuf »). Malheureusement, son amitié avec Jésus ne perdura pas. L"année suivante, les deux hommes se disputèrent pour d'obscures raisons. C'est pour cela qu'il préféra durant le reste de sa vie se faire appeler Glinglin, évitant ainsi à Jésus de le retrouver et donc de se faire défoncer sa gueule comme une merde (le salopard avait tout calculé). Néanmoins, Guy ne voulait pas tomber dans l'oubli. Il essaiera donc de s'attribuer un autre jour du calendrier au nom de son pseudonyme. Malheureusement pour lui, les 365 jours de l'année furent déjà tous occupés à l'occasion de sa deuxième demande. Il lui restera alors le choix entre trois dates pour sa fête : le 30 février, le troisième jeudi de la semaine des 4 jeudis et enfin, le quart de jour restant de l'année (puisque vous le savez tous, une année dure en réalité 365,2422 jours. Il choisira dans un premier temps cette dernière option, mais un peu plus de mille ans plus tard, les abrutis chargés de fabriquer les calendriers, décidèrent d'instaurer les années non pas bissexuelles, mais bissextiles afin de se faire encore plus d'argent avec un 366e jour net d'impôts. Le pauvre Glinglin dut alors faire un nouveau choix puisque ce nouveau 366e jour était déjà réservé par une nombreuse liste de personnes arrivées en retard lors du premier calendrier et donc inscrites sur liste d'attente... Glinglin choisit alors de placer sa fête le jour où nous la célébrons encore aujourd'hui : le 30 février.

    (Source : la Désencyclopédie)

    Célébration de la Saint-Glinglin

    La Saint-Glinglin serait fêtée en France dans le village de Prenay de la commune de Josnes (Loir-et-Cher) le dernier samedi d'août.

    Au cours de cette fête, Saint-Glinglin, représenté par un mannequin empaillé, est promené en charrette à travers tout le village, puis, à la nuit, après que l'on a dansé autour d'un grand feu, Saint-Glinglin est brûlé au-dessus de ce feu. Cette fête correspond à la fin des moissons, nous sommes en Beauce, et donc à une prochaine rentrée d'argent : « Je te paierai à la Saint-Glinglin ! » (et plus sûrement jamais).

    (Source : Wikipédia)

    En Belgique, la Saint Glain-Ghlin est une fête populaire organisée le troisième week-end de juin pour célébrer le rapprochement de Glain (Liège) et Ghlin (Mons). À cette occasion, on y consomme peut-être cette bière artisanale, blonde, brassée dans le Nord d'appellation Saint-Glinglin.

    Selon le rite sacré, un poulet doit être sacrifié à Glinglin entre 13h58 et 13h64 (ce qui laisse 6 bonnes minutes), pendant que des danseuses vahiné doivent se mettre une plume d'autruche dans le postérieur tout en dansant la Macarena. Malheureusement, de moins en moins de jeunes danseuses sont prêtes à donner leur corps à la religion, privant ainsi les obsédés de tous bords de se rincer l'œil tout en gardant bonne conscience... Heu, je voulais dire empêchant ainsi nos hommes de religions d'accomplir correctement leur mission au sein de la sainte église catholique !

    (Source : la Désencyclopédie)

    Si cet article vous a plu, vous pourrez toujours poursuivre votre joyeux trip avec le roman éponyme (expérimental) de Raymond Queneau, paru en 1948. Merci de ne pas attendre la prochaine lune bleue pour poster vos commentaires.

    Ey@el

    Notes et références

    1. ^ On the first of never.
    2. ^ In a month of sundays.
    3. ^ Hasta el dia del juicio.
    4. ^ When pigs/donkeys can fly.
    5. ^ Until the cows come home.
    6. ^ Hasta el hartazgo.
    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Les livresLes épreuves »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Avril 2015 à 14:30

    :))

    (oui, je vois des coms, tu en auras à la St-Glinglin !)

    2
    Mardi 28 Avril 2015 à 09:06

    hihi ! très rigolo tout ça ! j'aime ;) bisous toi!

    3
    Mardi 28 Avril 2015 à 19:15

    Tu vois, Eyael, le bon côté c'est que la St-Glinglin peut tomber sur n'importe quel jour ! La preuve.

    4
    Mardi 28 Avril 2015 à 21:48

    Ouais, c'est pour ça que j'ai intitulé cet article "Vivement la Saint Glinglin". C'est génial la St Glinglin :))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :