• Amour de soi : comment nourrir sa paix intérieure

    Vidéo de Lulumineuse transcrite par Ey@el

    Available in English

    Je trouve que le meilleur entraînement possible, c'est la vie quotidienne. Je pense que l'on a tous eu des interactions comme, par exemple, en voiture, il y a des comportements qui sont animaux.

    En sortant de chez moi, j'ai une route de campagne sur plusieurs kilomètres et je vois systématiquement les personnes qui laissent passer, qui font un signe, qui nous font « coucou » et on se dit qu'on est sur la même longueur d'onde — et les personnes qui sont dans la domination pure et simple, qui ne te laissent pas passer, qui attendent que tu les laisses passer on ne sait pas comment ni pourquoi, et qui en plus ne te remercient pas. Tu te dis « mais comment ça se fait qu'en 2020 on en soit encore là ? » Qu'est-ce qui te fait penser toi que tu dois dominer le monde autour de toi ? Pourquoi tu ne peux pas simplement dire « merci » et pourquoi tu ne peux pas comprendre qu'en fait, ensemble on peut avoir une relation fraternelle ? Qu'est-ce qui fait que tu ne peux pas avoir cette relation là ?

    Après la réponse, elle lui incombe. Tout le monde est là où il en est. Donc ce que je vais faire c'est ne pas rentrer dans ce jeu de personnalité. Parce que j'étais dans un jeu de domination. Si je rentre dans ce jeu-là, si je me mets en colère, finalement, c'est lui qui a gagné. La colère, c'est une faiblesse. Donc je ne vais pas me laisser envahir par la colère. Je peux avoir ce sentiment qui va monter mais je laisse tomber. Je n'ai pas envie de me faire du mal en fait parce que je sais que la colère ne va pas lui faire du mal à lui. Il ne va pas changer là parce que je me mets en colère. Ça va me faire du mal à moi en fait. Et même me prendre la tête deux minutes dans cette sublime journée alors j'étais contente d'aller là où je voulais. Donc je me raisonne (puisque, encore une fois, c'est sur moi que je peux travailler) et je me dis que ce n'est pas grave mais je lui souhaite vraiment de changer son angle de vue parce qu'on a vraiment besoin que le monde change. Et je lui souhaite ça vraiment avec tout l'amour du monde.

    S'envoyer de l'amour à SOI

    On dit beaucoup « il faut lui envoyer de l'amour ».  Moi, je trouve ça très hypocrite parce que la plupart du temps on ne le pense pas. C'est tellement hypocrite de dire ça je l'ai déjà dit — j'en ai fait une vidéo il y a quelques années en actionnat. C'est débile de dire qu'il faut envoyer de l'amour à la personne. C'est absolument faux. Parce que dans cette situation-là où elle t'a vraiment saoulé on peut le dire, ce n'est pas lui qui a besoin d'amour, c'est toi ! C'est toi qui est énervé. Toi, tu es énervé, tu es contrarié, il a eu un sale comportement. Donc je sens la colère venir mais c'est moi qui ai besoin d'amour puisque c'est moi qui suis en train de m'éloigner de ma propre lumière en fait. Je suis en train d'en créer les conséquences. Or les conséquences peuvent se terminer avec moi au lieu que je puisse encore une fois les envoyer et les amplifier. Donc c'est moi qui ai besoin d'amour. Ça veut dire qu'il faut que moi, je m'apaise.

    Et comment je peux m'apaiser? Par la conscience.

    J'ai conscience que ce comportement de domination est un comportement qui manque de conscience. Cette personne-là est hypnotisée. Simplement, peut-être que cette personne est dans son propre marasme, elle a une pensée en boucle, elle n'est complètement pas là et elle est tellement préoccupée que si ça se trouve, elle ne voit même pas la situation qui se passe. Je ne sais pas, je ne connais pas cette personne. Je ne peux pas la juger pas son jeu. Si ça se trouve, elle est hyper sympa d'habitude. Je n'en sais rien du tout. Donc je reprends conscience que je ne sais pas. Je ne sais pas pourquoi. Je ne connais pas les raisons pour lesquelles je vis ça mais tout ce que je sais, c'est le comportement que moi je peux avoir et la réaction que moi je peux avoir. Et c'est ça que je dois maîtriser.

    Donc je dois m'envoyer de l'amour à moi même. Ça va aller Lulu, ce n'est pas grave. Je vais quand même passer une très bonne journée et puis j'espère simplement que ce monsieur va évoluer s'il peut et je ne lui souhaite que du bien. Et ça franchement après, c'est sincère. Parce qu'en fait on a envie d'aider les gens. On a envie que tout le monde s'entraide pour qu'on soit tous plus simplement réceptifs et plus fraternels dans nos échanges, c'est tout. C'est quand même pas malsain. Mais par contre, si tu es là en colère (« c'est pas bien, il est chiant, je vais lui envoyer de l'amour »), ça c'est de l'hypocrisie pure et simple parce que de toute façon quand tu es dans ton corps mental, ton amour on ne va nulle part. Et c'est pas de l'amour que tu envoies, tu ne peux pas te mentir à toi-même, il faut arrêter de dire ça. C'est à soi-même qu'on envoie de l'amour. Et grâce à ça je m'envoie d'amour à moi-même. Donc j'ouvre les yeux de la conscience et donc je n'ai plus aucune animosité envers cette personne puisque je comprends, j'ai conscience de la situation. C'est ça envoyer de l'amour, c'est à soi. Et c'est seulement par là qu'ensuite que l'on peut vraiment aimer la personne pour ce qu'elle est c'est-à-dire ce que ce monsieur-là je ne lui veux pas de mal mais je peux comprendre.

    Un travail d'apprentissage au quotidien

    Maintenant pour finir sur ce thème, je pense qu'une fois que vous avez compris le principe de base, il ne peut que s'appliquer à tous et donc quotidiennement vous verrez « là je suis en train de me faire du mal ». « Là j'ai dit non mais je voulais dire oui — là je suis en train de me faire du mal ». « Là j'ai dit oui, que je prenais ça en charge mais en fait, je n'en ai pas du tout envielà je suis en train de me faire du mal ».

    C'est toutes les fois, en fait, où vous faites l'impasse sur votre profond désir intérieur. Donc ça peut paraître de petites choses mais moi, j'ai des genres de personnes qui n'aiment pas leur travail, qui n'aiment pas leur conjoint et qui se demandent comment elles en sont arrivées là. Mais c'est avec toutes ces petites choses qu'elles en sont arrivées là. Et aujourd'hui il faudrait une baguette magique et que les choses changent !

    Je reçois carrément des messages de gens qui me disent « j'attends que le monde change pour que ma vie change ». Mais ta vie, elle est les conséquences de ce que tu n'as pas appliqué à toi, de tout ce non-amour en fait. Donc maintenant, aujourd'hui, si tu commences par les petites choses d'arrêter de ne pas t'aimer et de respecter ta volonté (ta vraie volonté) c'est ça t'aimer et tu vas voir les choses vont changer. Et tu vas voir que la vraie vie, c'est de faire les choses que l'on aime et que tout ça ça se met en place par des petites choses du quotidien, des petites rencontres du quotidien, toutes les influences, tous les trucs que tu as faits à l'intérieur de toi. Ces choses-là se mettent en place. Parce que ces choses-là aussi créent des conséquences et ce sont des conséquences positives pour ton bien-être. Et tu seras le premier à le remarquer. Et de toute manière parce que tu seras aux premières loges, c'est pour toi.

    Juste une toute petite chose pour éviter que certains ressentent de la culpabilité, il faut savoir que c'est très simple mais pas facile. Ce qui est très simple n'est pas forcément facile à mettre en application. Si vous avez du mal au début et qu'après quand vous dites « ah, je ne suis pas écouté » etc.,  c'est pas grave. La première chose déjà c'est la volonté de changer et d'appliquer de nouvelles choses à l'intérieur de soi. Ensuite ça va venir petit à petit. C'est comme quand on apprend à faire du vélo. Donc il faut pas culpabiliser, il faut y aller léger — le plus léger possible. Et être dans l'amusement aussi, ça aide énormément. Et puis les choses, ne les prenez pas trop au sérieux, prenez de la légèreté et dites-vous que vous avez toujours la journée d'après pour vous améliorer. C'est ça qui est fantastique et c'est
    pour ça qu'on est là donc pas de pression.

    Transcrit et adapté par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

     

    « Amour de soi : comment rester aligné quand tout va malFahrenheit 451 avait prédit que les gens réclameraient une dictature »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :