• Amour de soi : comment rester aligné quand tout va mal

    Vidéo de Lulumineuse transcrite par Ey@el

    Available in English

    Rester centré, s'aligner, c'est rester dans une paix intérieure. On ne peut pas installer la paix à l'intérieur quand on focalise son attention sur l'extérieur. En clair, quand tout l'extérieur va mal, si j'attends qu'il aille bien pour être en paix à l'intérieur, je peux attendre très longtemps puisque ça ne sera pas le cas. Ce n'est pas le cas d'ailleurs depuis des milliers d'années sur cette planète, entre tous les crimes qui ont lieu sur les humains, sur les animaux et sur tout.

    On ne peut pas être en paix si on attend que le monde soit en paix. Non, il faut d'abord nous mettre en paix parce que c'est quand il y aura environ huit milliards d'êtres humains qui feront la paix à l'intérieur d'eux que là les choses auront changé, que là on instaurera la paix. Donc la paix, on commence à l'instaurer à l'intérieur, on n'attend pas que l'extérieur soit justement tranquille. « Ah ça y est, tout va bien donc maintenant je vais bien ! ». Non ça ne marche pas comme ça.

    Donc comment fait-on pour rester aligné quand tout va mal ?

    Bien sûr quand on est influencé en permanence par des sources extérieures de personnes qui sont dans le stress, d'informations que ce soit à la télévision, dans les médias... dans tout ce que vous voulez qui sont négatives, qui vous influencent négativement, évidemment que vous mangez et vous mangez de la très mauvaise nourriture. Vraiment. À ce moment-là, il faut limiter les influences comme ça, c'est très important.

    C'est exactement la même chose que quand vous vous allez vous mangez des sucreries à longueur de journée,  au bout d'un moment il ne faudra pas se faire d'illusions,  vous allez être en mauvaise santé. Vous allez avoir des caries,  vous allez être en surpoids,  ou vous allez... on ne sait pas. Il y a énormément de conséquences qui peuvent venir. Et bien là c'est pareil : ce que vous regardez, ce que vous écoutez, ce que vous comprenez et les gens que vous fréquentez ont un
    impact considérable sur votre état d'esprit et sur votre état d'être.

    Déjà il faudra faire à un tri encore plus sélectif intérieurement parce que vous allez être soumis à des influences négatives en permanence. Donc ça vous incite encore une fois à aller à l'intérieur, à faire ce tri, etc., mais en plus ça vous ça vous pompe votre énergie vraiment, véritablement. Parce que c'est très difficile de rester à flot quand on a de la fumée nauséabonde en permanence. Quand on vous souffle de la fumée, c'est très difficile de ne pas être impacté par ça donc c'est la même chose.

    Ça va être primo de savoir s'entourer : moi je dis souvent il y a des gens on les aime mieux de loin. On comprend qu'ils sont dans leur propre impact et qu'ils n'ont pas forcément envie d'établir cette harmonie à l'intérieur d'eux. Soit ils ne peuvent pas, soit ils ne comprennent pas le but. Bref, vous n'êtes pas là pour les convaincre de toute façon. Donc ces personnes-là ont leur propre chemin à faire.

    Cela ne veut pas dire que vous devez subir les conséquences de leur chemin et donc du coup il y a des gens qu'on aime mieux de loin et nous ne sommes pas obligés d'être en interaction permanente avec eux parce qu'à chaque fois on se sent épuisés quand on revient à la maison ou quand on a passé un coup de fil, etc. Je suis sûre que des milliers de personnes vivent ça au quotidien parce qu'elles savent que quand on reçoit un coup de fil de telle personne,  elles vont être vannées, épuisées après. Ce n'est pas pour rien. Ce sont des indicateurs. Nous sommes des êtres sensitifs. On sait, on ressent les choses, on n'a pas besoin de les dire pour les ressentir. Donc déjà ça va être limiter l'impact de l'influence extérieure.

    Quand on vient me voir on est complètement « Ah, ça y est, je ne sais plus qui croire, quoi écouter. Qu'est-ce qui va se passer, Lulu ? » Déjà, arrête de lire tout et n'importe quoi partout. Qu'est-ce que tu fais à part plonger dans tes peurs en faisant ça ? Tu veux contrôler le futur ? Personne ne le connaît, on ne peut pas le contrôler. Ce que tu peux contrôler, c'est ton instant là, maintenant, au présent. Quand on dit là, maintenant, il faut rester aligné au présent, c'est parce que la seule chose que tu peux contrôler aujourd'hui, c'est ton état d'être maintenant. Tu ne peux pas tenir les choses à l'extérieur de toi, tu ne peux pas contrôler les événements, mais la maîtrise de toi, tu peux le faire. Les pensées qui transitent à l'intérieur de toi, tu peux en être le maître.

    Développer la maîtrise des émotions involutives pour le bien commun

    Quand tu vas commencer à t'énerver sur quelque chose — c'est quelque chose dans le développement personnel où je suis pas du tout d'accord avec parce qu'il y a des gens qui vont dire qu'il faut vivre pleinement son émotion. Quand tu as une colère, il faut vivre pleinement ton d'émotion ! C'est très bien mais c'est comme ça qu'il y a eu des infanticides, des centaines des milliers d'infanticides ne serait-ce qu'en confinement pendant deux mois. Donc non, ce n'est pas ça mais « Je reconnais que j'ai un sentiment de colère qui va monter mais dans la conscience de ce sentiment, je sais qu'il peut me mettre hors de moi et me faire agir dans quelque chose qui n'est absolument pas centré ».

    Cela crée une tempête intérieure incommensurable et qui va vraiment avoir un impact sur tous mes organes — qui va laisser une énergie déplorable, une vibration extrêmement basse sur tous mes organes,  qui va donc abaisser mes défenses immunitaires parce que plus tard je vais payer cette énorme tempête de basses fréquence. Et en plus,  je vais impacter toute ma famille par exemple si je me mets en colère, si je commence à balancer des trucs ou si je commence à dire des choses qui dépassent ma pensée. Je vais impacter et je vais créer des conséquences qui vont se répéter sur de très longues périodes. Parce que aujourd'hui même, nous  sommes dans les conséquences de ce qui s'est déjà produit il ya très longtemps.

    Arrêter de se faire du mal, c'est aussi comprendre qu'il y a des émotions involutives qui ne m'aident pas et je dois les reconnaître avant de me laisser déposséder de moi-même parce désolée mais quand on est complètement anéanti par la colère, on n'est plus soi-même, on est dépossédé de soi-même et c'est pour ça qu'on dit « il m'a mis hors de moi ». Mais tu n'es plus toi, ce c'est pas la lumière qui parle, c'est uniquement la colère qui t'a possédé. C'est la colère qui parle, ce n'est pas toi. Il s'agit maintenant de comprendre et de prendre la responsabilité de ne plus donner son corps à ces sentiments involutifs.

    Imaginez simplement que sept milliards de personnes fassent cela, il n'y aurait plus d'infanticide par exemple, par rapport à la colère. On ne se met plus en colère face à un enfant pour le tuer ou à une femme ou un homme ou un animal. Donc imaginons simplement que l'on rentre dans une telle maîtrise des sentiments involutifs, la face entière du monde changerait. Donc quand on parle d'amour de soi, on est loin d'être des bisounours.

    On est dans la conscience en fait, ce qui veut dire que  j'ai conscience de ce qui traverse à l'intérieur de moi et j'en prends l'entière responsabilité parce qu'aujourd'hui nous sommes dans un monde qui juge dans les tribunaux les crimes passionnels, ce qui implique qu'on trouve une excuse au fait d'avoir été tellement amoureux qu'on a envie de tuer l'autre. Donc là, il y a vrai problème de maîtrise à l'intérieur et de conscience de soi, de développement de cette conscience intérieure.

    Parce que le développement personnel, pour moi, est tout sauf personnel. Il est tourné vers l'universel. C'est le développement qui est complètement commun en fait, c'est pour le bien commun. C'est pour le bien universel. Ce n'est pas du tout une histoire personnelle.

    À suivre : troisième partie à paraître prochainement

    Transcrit et adapté par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

     

    « Amour de soi : comment s'aimer concrètement ?Amour de soi : comment nourrir sa paix intérieure »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :