• Autres sons de cloche

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Depuis lundi soir, les médias du monde entier ne parlent plus que de ça : l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris. Pile-poil quand Jupiter devait enfumer les Français en direct. Et tandis qu'au même moment, à des milliers de kilomètres, al-Aqsa, la plus grande mosquée de Jérusalem, troisième lieu saint de l'Islam, prenait également feu (source). Que de coïncidences purement fortuites !

    Les veines du Dragon

    Deux magnifiques édifices religieux hautement symboliques, bâtis sur deux des vortex énergétiques les plus puissants de la planète : l’Île de la Cité et le Mont du Temple. Objets de convoitise des forces de l'ombre car qui domine les énergies, domine le monde.

    Parmi les quelques connaissances avancées que nous avons hérité des Templiers, il y a la science de l'énergie tellurique, ce réseau de lignes entrecroisées possédant une force magnétique, et qui sont connues sous le nom de laies, veines du dragon ou méridiens. Les principaux sites sacrés sont construits sur les croisements de ces laies, générant d'énormes vortex énergétiques. Si vous exécutez un rituel de magie noire et un sacrifice humain en ces endroits, la forte énergie négative produite est véhiculée sur ces lignes de force émanant du vortex, et elle est aspirée à travers tout le réseau. Ceci affecte la qualité des vibrations terrestres qui constituent le champ d'énergie magnétique dans lequel nous vivons tous. Si ce champ énergétique contient beaucoup de peur, les gens ressentiront encore plus cette émotion. La « peur » est un petit mot de quatre lettres qui contrôle le monde entier.

    L'arme la plus puissante de la Fraternité depuis sa création est de manipuler par la peur.

    Il n'y a rien de tel pour limiter la capacité d'un humain à exprimer sa véritable essence. On comprend alors pourquoi autant d'églises chrétiennes ont été construites sur d'anciens sites païens et la raison pour laquelle de nombreux rituels sataniques se déroulent dans des églises lorsque la nuit est tombée. Ce sont les Templiers, détenant toutes ces connaissances ésotériques, qui ont financé la construction des cathédrales gothiques européennes de l'an 1130 à 1250. [...]

    La cathédrale Notre-Dame [de Paris] (Notre Dame : Isis/Sémiramis/Ninkharsag) a été construite sur un site consacré à la déesse Diane, et Chartres a été située sur un ancien site sacré qui attirait autrefois les druides de toute l'Europe. [...]

    Les cathédrales de Chartres et de Notre-Dame de Paris ont été des lieux de culte pour la Vierge Noire, une autre obsession des Templiers. Le culte de la Vierge Noire n'était pas relié à Marie, la mère de Jésus, quoique c'est l'impression qu'on voulait donner aux gens. [...]

    La Vierge Noire symbolise l'usage négatif de l'énergie féminine « lunaire », tandis que le Soleil Noir représente l'usage négatif de l'énergie masculine solaire, en plus d'être un nom occulte pour le Soleil galactique autour duquel tourne notre système solaire. [...]

    L'usage très répandu du dôme ou de la « matrice-utérus » par la Fraternité y fait également référence.

    Le système de croyances du Nouvel-âge est fréquemment tombé dans le piège qui fait croire que l'énergie féminine est bienfaisante et que l'énergie masculine est négative parce que les gens croient que le monde est dominé par les mâles. En fait, la planète est dominée par les extrêmes des énergies masculine et féminine. Je ne parle pas ici des corps masculins ou féminins, mais bien de l'énergie que l'homme et la femme ont le potentiel d'exprimer. Lorsqu'un homme réprime son énergie opposée, l'énergie féminine, il devient un phallocrate, un macho, et il pense que le seul moyen d'être un « vrai mec » c'est en étant dominant et agressif. Cette énergie masculine excessive est reflétée par les soldats armés qui manifestent ouvertement l'agression et le pouvoir. Donc nous pensons que le monde est dominé par les mâles parce que nous observons les manifestations extrêmes de l'énergie masculine au journal télévisé tous les soirs. C'est évident, on ne peut le nier. L'énergie féminine extrême est toutefois derrière les situations de manipulation, préparant en coulisse les événements et les conflits que l'énergie masculine peut extérioriser en public. En d'autres mots, on ne peut pas la voir. C'est l'énergie que les agents de la Fraternité utilisent et ils la représentent avec des noms comme Sémiramis, Isis et tout le reste. Ils savent également que l'énergie féminine est une force créatrice qui propulse l'énergie masculine. L'énergie féminine, comme toutes les énergies, est neutre. Nous pouvons créer quelque chose de bienveillant ou de malveillant, mais pour les accomplir, on doit employer l'énergie féminine créatrice. Voilà pourquoi la Fraternité utilise ce constant symbolisme féminin sous toutes ses formes. Ce qu'ils essaient de supprimer, c'est l'expression positive et équilibrée de l'énergie féminine, et non l'énergie féminine elle-même.

    David Icke, Le Plus Grand Secret (1999)

    La mal-édiction de Notre-Dame

    Ceux d'entre vous qui suivent la Pensine assidûment depuis plusieurs années se souviendront peut-être de mon exercice de style d'il y a trois ans (voir Articles connexes) où je m'étais servie d'une photo de nuit ratée de Notre-Dame pour laisser libre cours à mon imagination. L'une des compositions (voir ci-contre) montrait Esmeralda devant la cathédrale en flammes d'où s'échappait un dragon. Je vous jure que je n'ai fait que me laisser piloter par mon inspiration (y compris pour le titre) en expérimentant avec les filtres et juxtaposant des éléments qui allaient bien ensemble sans chercher à véhiculer un message quelconque. Imaginez donc le choc a posteriori en découvrant les images de l'incendie. Le plus curieux c'est que j'avais remis ça avec le graphisme en chapô d'article, il y a tout juste six mois, à l'occasion des 50 ans de Thom Yorke. Une forme d'humour noir qui s'est avérée pas drôle du tout.

    Visiblement je ne suis pas la seule à avoir capté ce feu dans le champ morphique (ou champ de conscience unitaire).

    Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. [...]

    Deux jets de plomb fondu tombaient du haut de l’édifice au plus épais de la cohue. Cette mer d’hommes venait de s’affaisser sous le métal bouillant qui avait fait, aux deux points où il tombait, deux trous noirs et fumants dans la foule, comme ferait de l’eau chaude dans la neige. On y voyait remuer des mourants à demi calcinés et mugissant de douleur. Autour de ces deux jets principaux, il y avait des gouttes de cette pluie horrible qui s’éparpillaient sur les assaillants et entraient dans les crânes comme des vrilles de flamme. C’était un feu pesant qui criblait ces misérables de mille grêlons.

    Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)

    À noter que dans le célèbre roman de Victor Hugo, l'incendie est en fait une diversion de Quasimodo pour distraire les « méchants » (sans commentaire).

    La Maison Dieu

    Autre « détail » m'ayant frappée : selon la numérologue Natalie Pescetti, le mois d'avril 2019 serait un mois universel 16 (2+0+1+9+4), correspondant au seizième arcane du Tarot de Marseille, à savoir la Maison-Dieu. Pour moi, cela évoque surtout l'image d'une tour enflammée frappée par la foudre comme illustré dans le Tarot de Thelema (voir ci-contre) qui m'inspire beaucoup plus que la version traditionnelle.

    Je ne sais pas pourquoi, cela me fait également penser à ce chapitre de Harry Potter et le Prince de sang-mêlé intitulé "La tour frappée par la foudre" dans lequel les Mangemorts parviennent à s'introduire à l'intérieur de Poudlard et font apparaître la Marque des Ténèbres dans le ciel au-dessus de la plus haute tour du château après avoir assassiné Dumbledore (notez que je ne fais qu'exprimer des ressentis, rien de plus).

    La Maison Dieu a pour fonction de faire chanceler l’ordre des choses (ordre qui n’est en vérité qu’un désordre orchestré. Les boules blanches, rouges et bleues marquent les retombées de ce désordre sur tous les plans : spirituel, intellectuel et physique.), elle se dresse donc contre ce qui l’a érigée : la volonté de puissance. La tour occupe un espace important et nous place devant la notion de verticalité, d’ascension, d’élévation mais dans quel but ? Là est la question essentielle. L’idée de destitution y est manifeste. Après avoir assis son pouvoir, son règne animé par un désir de domination, d’avidité, les puissances supérieures viennent frapper, débouter celui ou celle qui, par orgueil, veut dominer à la fois l’en-haut et l’en bas. En effet, la tour fait symboliquement office de tunnel par lequel circulent les énergies. Elle capte les courants d’énergie pour s’en rendre maîtresse. (Source)

    Tant de choses ont été dites sur cet incendie que la confusion est à son summum — ce qui à mon avis (et selon ma perception personnelle) est l'effet escompté. Après, il est clair que si beaucoup de monde s'interroge à juste titre sur les causes réelles de cet « accident providentiel » à bien des niveaux (je parle des élites et de leurs pantins bien entendu) et au vu du torrent de réactions pavloviennes instantanées que le simple fait de s'interroger suscite (propagateurs de « fake news », conspirationnistes), il n'y a pas de fumée sans feu... en l'occurrence pas de feu sans enfumage.

    Alors opération de diversion ? Psy-op ? Destruction volontaire de quelque chose qu'ils ne peuvent plus contrôler ? Main du destin ?

    Une chose est sûre c'est que cet événement qui survient au démarrage de la semaine sainte a quelque chose de pas catholique.

    La Maison Dieu, c'est aussi la « destruction violente des masques et autres montages fallacieux ». N'est-ce pas exactement ce à quoi nous sommes en train d'assister ?

    Victor Hugo remercie tous les généreux donateurs prêts à sauver Notre-Dame de Paris et leur propose de faire la même chose avec Les Misérables. (Source)

    Un tweet qui illustre parfaitement le fond de ma pensée. L'humanité est officiellement scindée en deux. L'heure des choix a sonné. Dévolution ou évolution ? Ombre ou lumière ? Vie ou anti-vie ? La zone floue entre les deux vient d'être aspirée par le trou noir supermassif récemment photographié par la NASA.

    Réveillez-vous et attention au retour de cloches.

    Joyeuses Pâques !

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « La révolution ne connaîtra pas de fin hollywoodienneL'ancien doit céder la place au nouveau »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Avril à 19:43

    j'adore la pseudo phrase de Victor Hugo tweetée  par ollivier pourriol, j'aime moins les commentaires qui font suite à cette phrase... 

      • Mardi 23 Avril à 00:13

        Mieux vaut éviter de lire les commentaires en effet. Trop de trolls (payés ou juste stupides) et de gens endoctrinés sans le moindre discernement. Beaucoup de provoc gratuite (le truc tendance). Bref, contre les egos sur patte et la bêtise, l'ignorance et l'indifférence préservent nos énergies et ne les nourrissent pas.  J'avais pas fait gaffe mais la semaine où ND a brûlé était aussi la seizième de l'année (encore la Tour).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :