• Clairvoyance, divination et Grand Œuvre

    Article de Julian Websdale traduit par Ey@el

    Available in English

    La clairvoyance est l'art et la science d'avoir connaissance de faits, d'objets ou de situations par des moyens psychiques lorsque ceux-ci ne sont pas accessibles à la conscience « ordinaire ». Ce terme est généralement utilisé pour désigner tout type de perception mentale mais sa signification, au sens strict, implique une expérience de conscientisation sous forme d'images visuelles alors que la clairsentience se manifeste par des sensations corporelles et la clairaudience par des sons audibles.

    Prenons l'exemple de ce phénomène connu comme « apparition de crise » — c'est à dire lorsqu'un individu sous l'effet d'un traumatisme émotionnel brutal (comme la mort ou un accident violent) apparait en un autre lieu à une personne émotionnellement en phase avec elle ou lui. (On a recensé de nombreux cas en temps de guerre où une femme avait « vu » son mari ou son fils à l'instant même où il se faisait tuer au combat.) Un clairvoyant, à proprement parler, le (ou la) verrait debout dans la pièce — un clairsentient ressentirait le contact d'une main familière sur son épaule tandis qu'un clairaudient entendrait une voix connue. Par souci de simplicité, j'utiliserai le terme de clairvoyance pour désigner toutes ces formes.

    La divination ou clairvoyance basée sur des supports

    La précognition en fait également partie et concerne les événements à venir — tout comme la divination qui a recours à des « outils » tels que des cartes de tarot, des pendules, des bâtonnets et des pièces pour le Yi-King, de runes, du plomb fondu versé dans l'eau, des feuilles de thé ou toute autre accessoire matériel. On peut aussi se servir de boules de cristal, de taches d'encre, de miroirs noirs concaves ou de tout autre appareil servant à défocaliser la vision normale pour faciliter la clairvoyance au sens propre.

    Dans une certaine mesure, les supports physiques en divination fonctionnent comme des catalyseurs de l'intuition. La personne qui les utilise entre en contact avec la perception intuitive qui est enfouie dans son inconscient en lui offrant quelque chose sur lequel projeter cette connaissance sous forme d'images ou de symboles qu'un devin expérimenté est en mesure d'interpréter. Ces déclencheurs s'avèrent très utiles pour court-circuiter la censure au seuil qui sépare l'Inconscient de l'Ego. Cette dernière est un élément nécessaire à la psyché car sans elle, l'Ego ou la Conscience serait submergé par un flot de données entrantes ; elle lui permet de concentrer sélectivement son attention, ce qui est le propre de la conscience. Mais dans la psyché non intégrée, elle fait surtout office de mécanisme rudimentaire. Dès lors que la conscience s'accroît et que la communication entre l'Inconscient et l'Ego s'améliore, la censure devient plus efficace dans ses sélections ; et en fait, le devin expérimenté (consciemment ou non) l'invite à laisser passer les données intuitives en rapport avec le problème à résoudre.

    Le processus de déclenchement est la caractéristique principale de méthodes divinatoires comme l'observation des feuilles de thé ou du plomb fondu qui s'est solidifié dans l'eau ou encore l'ancienne pratique romaine consistant à examiner les entrailles d'un oiseau ou d'un animal sacrifié. La vision dans le cristal en fait aussi partie ; la vue du devin rendue flou et son esprit en légère transe sont alors prêts à visualiser ce que la censure laissera filtrer. L'acte physique ou le rituel qui l'entoure — qu'il s'agisse d'agiter puis de vider une tasse de thé ou bien de disposer une boule de cristal selon un éclairage approprié — devient également, à l'usage, un signal déclencheur induisant l'état d'esprit adéquat pour inciter l'Inconscient à communiquer.

    Freud, Jung et l'Inconscient

    Ses ressources exploitées par le devin ou clairvoyant sont beaucoup plus étendues, d'un point de vue ésotérique, que celles de l'inconscient individuel dont il est question en psychologie freudienne. Jung s'est davantage rapproché du concept occulte par ses enseignements sur l'inconscient collectif bien qu'il les ait soigneusement restreints à des déductions basées sur son expérience de psychologue clinicien. Mais contrairement à Freud, il avait l'esprit ouvert et l'on sent bien qu'il savait parfaitement qu'il y avait encore de vastes domaines à explorer. Ses écrits sur la synchronicité en sont révélateurs.

    Les occultistes considèrent l'Inconscient lui-même comme clairvoyant et télépathe. Tout d'abord, l'inconscient personnel contient les souvenirs enfouis de toutes les incarnations passées d'un individu. Et en tant qu'affleurement unique de l'inconscient collectif, il peut communiquer potentiellement ou effectivement avec d'autres affleurements, à savoir avec l'inconscient personnel d'autres êtres humains — ainsi qu'avoir la possibilité d'accéder aux Annales akashiques qui sont les « archives » astrales de tout ce qui s'est jamais produit. Leur « consultation » relève d'une technique avancée que seule certains adeptes maitrisent — mais tous les clairvoyants le font par le biais de leurs flashes (comme nous le faisons probablement tous de temps à autre sans en avoir conscience).

    Le voyant ou le devin ne se contente toutefois pas de demander à son inconscient de lui révéler des choses qu'il a oubliées ou détectées sur un plan uniquement subliminal. Il lui demande de lever le voile sur ce qu'il a besoin de savoir — que ce soit enfoui dans sa propre perception inconsciente, dans ses souvenirs d'incarnation ou ceux d'autrui, dans et via l'inconscient collectif ou dans les Annales akashiques. Les réponses de l'inconscient se font de plus en plus claires à mesure que l'on gagne en habileté et en confiance.

    Le chien, le fermier, l'Ego et l'Inconscient

    L'Ego et l'Inconscient peuvent être assimilés à un fermier et à son chien. Tout comme l'Ego, ce dernier perçoit son environnement immédiat avec bien plus d'acuité que son maitre. Ses sens physiques sont plus aiguisés et il est absorbé en premier lieu par ce qu'ils ont à lui communiquer. Le fermier, par contre, a accès à des sources d'information que l'animal ne peut comprendre. Il sait que d'autres moutons vont arriver le lendemain parce qu'il a organisé leur venue par téléphone. Il sait que son voisin a installé une clôture électrique, ce que le chien apprendra en faisant la douloureuse expérience. Il sait que ce dernier doit se faire vacciner parce que le vétérinaire l'a averti qu'un parvovirus s'était répandu dans les environs. Il sait qu'il doit déplacer son troupeau d'un certain bout de praire parce des travaux vont avoir lieu pour y construire un nouveau pont. Toutes ces choses viennent affecter les ordres qu'il doit donner à son chien et certains doivent le dérouter parce que les données sur lesquels ils se basent se situent hors de sa capacité de surveillance. Le fermier sait distinguer ses amis de ses ennemis ; mais tout ce que sait faire le chien est aboyer en présence d'étrangers jusqu'à ce que son maitre fasse la distinction à sa place.

    S'il éprouve crainte et ressentiment envers le fermier, leur coopération se fera par la contrainte et sera réduite au minimum. Mais s'il y existe de l'amour et de la confiance entre eux de telle sorte que chacun puisse apporter sa propre forme de perception bien particulière, la collaboration sera alors extrêmement harmonieuse et efficace. De même, l'Inconscient dispose de sources d'information dont l'Ego ignore tout. Plus vite il le réalisera et coopèrera avec ce qu'il ne peut saisir directement, mieux l'équipe (à savoir l'ensemble de la psyché) fonctionnera.

    La communication entre l'Ego et l'Inconscient est ce que les alchimistes et les occultistes ont baptisé le Grand Œuvre. Aleister Crowley1 avait d'abord appelé son objectif « la connaissance et la conversation de son ange gardien sacré » puis « la connaissance de la nature et des pouvoirs de son être ». Dans son roman intitulé The Finger and the Moon, Geoffrey Ashe2 évoque « l'idée d'un ange gardien, d'un esprit protecteur, d'un soi supérieur pour ainsi dire qui évolue aux côtés de chacun de nous » et « est relié à l'esprit conscient par le biais de l'Inconscient ». Mais il émet une hypothèse plus simple :

    L'Inconscient, comme on l'appelle, et cet autre soi sont la même chose. Ou plutôt : ce que Freud et Jung ont découvert dans la psyché de chaque individu, hors de portée de la perception éveillée — ce qu'ils ont ainsi baptisé « subconscient » ou « inconscient » — est en fait un aspect de la vie d'un autre être à l'intérieur de soi dont l'ego se serait divisé mais serait toujours présent, toujours en activité, toujours pensant et toujours, à sa manière, conscient. Sous un angle différent, cet être intérieur serait également l'ange gardien. Les scientifiques ont peut-être raison lorsqu'ils soutiennent que vous et moi (sous-entendant ce que ces mots sont censés signifier) ne disposons d'aucun pouvoir preternormal3. Mais nous portons tous en nous un être allié qui en a. C'est pourquoi les phénomènes occultes continuent de se produire... La première mesure à prendre est de considérer votre puissant partenaire invisible comme une présence à l'intérieur de vous. Et le premier commandement qui s'ensuit est : ÉCOUTEZ — ÉCOUTEZ CE PARTENAIRE.

    Ce commandement est le secret de la clairvoyance et de la divination. Pour la plupart des gens, la meilleure façon d'apprendre est de commencer avec un art divinatoire quelconque. La présence « d'outils » (un tirage de tarot4 ou autre) aide à prendre confiance en soi ; elle apporte quelque chose de concret à décrypter amorçant ainsi la pompe à intuition. On tente une interprétation puis, avec la pratique, on commence à réaliser qu'il en ressort de véritables informations et la confiance s'en voit davantage renforcée.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Bibliographie

    • Farrar, J. & S. (1984). A Witches’ Bible. Kent: Hale.

    Notes et références

    1. ^ Edward Alexander Crowley dit Aleister (1875-1947), fils d'une riche famille protestante fondamentaliste anglaise qui abjura la foi chrétienne à l'adolescence, après la mort de son père pour s'intéresser à l'occultisme, est surtout connu pour ses écrits ésotériques et particulièrement pour le Livre de la Loi, le livre sacré de Thelema. Il devint rapidement controversé tant pour ses mœurs sexuelles que pour ses idées occultes mais aussi pour ses convictions politiques germanophiles. (Wikipédia)
    2. ^ Geoffrey Thomas Leslie Ashe (né en 1923) est un historien culturel britannique, auteur d'essais et de romans tournant autour du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde. The Finger and the Moon (littéralement « le Doigt et la Lune »), cité par l'auteur de cet article, parle d'un groupe occulte se retrouvant près du site d'Avalon.
    3. ^ Terme signifiant « étranger à la normalité ».
    4. ^ Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les tarots, je vous recommande vivement la visite de Tarot ressource.

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Féerie de maiLes choses n'arrivent pas quand on en a envie »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    zwyn
    Vendredi 2 Mai 2014 à 17:21

    Aleister Crowley était surtout un mage noir , il aimait à se faire appeler la bête ou 666 . Lire bibleetnombre.online.fr pour s'en faire une image...

    2
    Vendredi 2 Mai 2014 à 18:07

    Merci d'apporter cette précision. Sa « bio » que j'avais parcourue rapidement sur Wikipédia ne m'avait pas rendu ce personnage sympathique ni donné envie de lire ses écrits.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :