• Comment « planer » sans drogues

    Article d'Alanna Ketler traduit par Ey@el

    Available in English

    Les battements binauraux sont le produit de deux sons différents en harmonie ; les sons résultants n'étant perçus que par le cerveau, cela peut induire un certain calme et un état détendu et méditatif. Il existe différents types de battements binauraux à adapter selon l'humeur spécifique et également selon les nombreux maux à traiter. Comme beaucoup l'on dit, ces battements sont susceptibles d'avoir une plus grande incidence sur la capacité globale à atteindre des états de plus haute fréquence chez les personnes qui (comme moi) ont souvent du mal à apaiser leur esprit et à entrer en méditation. En outre, des études ont démontré qu'ils pouvaient favoriser la lucidité et la concentration, accroitre l'énergie, la créativité et apporter bien d'autres améliorations à votre bien-être général.

    C'est Heinrich Wilhem Dove, un physicien, qui découvrit pour la première fois les battements binauraux en 1839 et publia ses conclusions dans un ouvrage intitulé Repertorium der Physik. En effectuant ses recherches, il s'aperçut que lorsque l'on présentait séparément deux fréquences différentes à chaque oreille, le cerveau pouvait détecter l'écart entre les deux phases et tenter de compenser ce décalage. Jusqu'à 1973, date à laquelle Gerald Oster, un biophysicien, fit un exposé dans le Scientific American, peu de recherches avaient été effectuées à ce sujet. Sa contribution suscita l'intérêt pour l'étude des battements binauraux. Il indiquait que :

    L'évaluation des battements binauraux peut expliquer les processus par lesquels les sons sont localisés — un aspect fondamental de la perception. Il est possible de faire apparaitre des modifications du comportement biologique d'origine hormonale en mesurant le spectre des battements binauraux.

    Vous pouvez consulter l'article d'Oster, intitulé "Auditory Beats in the Brain" (en anglais) en cliquant ICI.

    Comment utiliser les battements binauraux

    Après avoir découvert certains avantages des battements binauraux ainsi que leur histoire, il est temps d'apprendre à les utiliser. Tout d'abord, je pense qu'il est important de fixer votre intention concernant ce que vous espérez obtenir de votre expérimentation. Cherchez-vous à soulager le stress et l'anxiété ? Améliorer votre concentration ? Faire le vide dans votre tête et entrer en contact avec votre voix intérieure ou votre Moi supérieur ? Ou tout simplement essayer et voir ce qu'il en ressort ? C'est fort bien également et vous en retirerez probablement quand même un bénéfice quelconque.

    Petites précisions

    Il convient de souligner que vous aurez besoin d'un casque stéréo de bonne qualité, capable de restituer les basses fréquences et les graves. Mettez-vous ensuite en position confortable, assis ou bien couché. Si vous pratiquez durant la journée, il peut être utile d'utiliser un masque sur vos yeux. Vous pouvez maintenant démarrer la lecture de votre piste de battements binauraux ; commencez par vous concentrer sur votre respiration et inspirez profondément. Écoutez les sons. Si des pensées vous traversent l'esprit, n'y prêtez aucune attention ; veillez à ne pas vous fâcher ni à vous sentir frustré et contentez-vous de les laisser passer.

    Assurez-vous de choisir une piste qui dure AU MINIMUM 15 minutes parce qu'il faut 7 minutes au cerveau pour se mettre en phase avec les fréquences auditives. Faites preuve de patience, cette pratique peut nécessiter plusieurs tentatives avant de commencer à en récolter les avantages et à percevoir des changements dans vos états mentaux. Lorsque ce sera le cas, vous pourrez sans doute constater que vous pouvez atteindre des états semblables à ceux dans lesquels certaines drogues peuvent nous plonger. D'où, peut-être, le surnom de « drogues numériques » que l'on donne aux battements binauraux qui peuvent effectivement induire une profonde relaxation et pour cette raison précise, il est recommandé de ne pas conduire en les écoutant.

    Pour ma part, j'ai connu des moments d'euphorie totale, de béatitude et des sensations de connexion ultime à la Source. Si je devais comparer cela à une drogue, je dirais que les effets de ces battements pourraient être les mêmes que ceux produits par la psilocybine (les « champignons magiques »). Bien entendu, cela peut varier d'un individu à l'autre aussi n'en espérez pas trop quant aux résultats escomptés. Ces états peuvent être également obtenus, à terme, par la pratique régulière de la méditation. À ce stade, soyez en paix avec les expériences que vous provoquerez par vous-même quelles qu'elles soient.

    Il existe diverses sortes de battements sensés produire différents types d'effets que vous pourrez acheter mais on en trouve beaucoup offerts gratuitement sur YouTube ou sur d'autres sites. Il existe aussi des logiciels gratuits pour fabriquer les vôtres. C'est ICI. Cherchez ceux qui vous conviennent le mieux et selon ce que vous souhaitez en faire.

    Celui-ci me plait beaucoup mais il y en existe encore bien d'autres que je n'ai pas encore testés.

    Vous pouvez également visiter ce site : http://free-binaural-beats.com/.

    En vous souhaitant un agréable « trip » !

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Chouette de vieTube trèfle »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 14:51

    bonjour Eyael merci pour la video je l'ai mis en article sur mon blog

    dans le genre il y a celle ci il nous reste a trouver l'habillage du haut

    http://www.youtube.com/watch?v=Kaf3Fmg4iFU&feature=youtu.be

    bonne soiree

    2
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 16:41

    Grâce à cette vidéo (plus l'autre), je crois avoir finalement compris l'origine de  l'expression « casse-tête chinois » PTDR! Excellent pour entretenir sa souplesse mais à déconseiller aux perclus de rhumatismes !

    3
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 13:40

    J'ai entendu parler de ce genre de 'drogue' je trouve ça tout de même drôle... Mais je n'ai pas trop envie d'essayer, c'est même un peu flippant. Tu as essayé toi ?

    4
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 15:54

    Je pense que tu n'as pas très bien compris l'humour de cette expression « drogue numérique ». Cela n'a rien à voir avec une drogue qui modifie le comportement en créant une addiction néfaste pour la santé comme les vraies drogues chimiques (alcool et médicaments compris). Là il s'agit d'une méthode pour aider à se détacher de son mental afin de pouvoir accéder à une pleine conscience pour entrer dans un état de sérénité, trouver des réponses (méditation) ou encore stimuler certaines fonctions cérébrales pour rééquilibrer certaines zones du corps via les cellules. Il n'y a rien de dangereux à cela (à priori) même si c'est très controversé (normal tout ce qui permet de prendre conscience de la prison dans laquelle nous sommes enfermés est forcément ultra dangereux pour nos « geôliers »). Oui, j'ai déjà essayé bien avant Internet (notamment les programmes de l'américaine Kelly Howell) et ça aide beaucoup surtout en cas de dépression, de surmenage et pour lutter contre l'insomnie — c'est très efficace à condition de le faire correctement et de s'y astreindre régulièrement. Je préfère ceux où il y a une musique planante car ceux avec juste des sons/fréquences ne me plaisent pas du tout. D'autres personnes viendront peut-être commenter pour donner des avis différents, je ne sais pas. Mais si tu n'es pas à l'aise avec ça, alors il vaut mieux ne pas le faire. Il faut toujours écouter ses convictions profondes plutôt que celles des autres, aussi bien intentionnés soient-ils. D'autre part, ce qui est bon pour certains ne l'est pas forcément pour d'autres et nos besoins et nos états d'esprit évoluent aussi. Pour moi, la petite voix intérieure qui me guide me suggère que la sagesse veut que l'on partage sans juger ceux qui n'adhèrent pas à nos idées et sans se poser en « moi, je... » comme je le vois malheureusement trop souvent — ce qui a tendance à m'insupporter de plus en plus. Donc tous les articles publiés ici sont un partage de ce vers quoi ma conscience me guide mais certainement pas des vérités absolues et je trouve ça très mature de ta part de te poser des questions, de faire jouer ton sens critique. La sagesse se trouve aussi bien chez les jeunes que les anciens et ça me fait chaud au cœur de constater que ce n'est pas un mythe.

    5
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 15:59

    Ah d'accord ! Je comprends mieux :) Je ne pense pas essayer pour ma part. Ce n'est pas un mythe alors ;)

    6
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 16:07

    Par contre le fait qu'on se bonifie avec l'âge, ou que la sagesse vient avec l'âge, ça c'est un mythe même si heureusement c'est le cas pour un certain nombre ;)

    7
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 16:08

    Oui :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :