• Impulsion versus intuition : faire la distinction avec sa boussole intérieure

    Article d'Angela Norambuena traduit par Ey@el

    Available in English

    L'intuition : cette voix intérieure, ce sentiment instinctif, qui s'exprime en nous en sachant d'aventure quelle direction prendre ; cette carte interne dont nous disposons et qui nous guide sur la voie du bonheur, de l'amour, de la paix et de l'épanouissement. Un exemple de cette magie à l'état pur au fond de nous-mêmes et qu'il nous est facile d'ignorer dans l'affairement de notre quotidien saturé de pressions, de délais, d'attentes et de factures.

    Lorsque l'on commence à essayer d'écouter sa voix intérieure, on peut se retrouver à la croisée des chemins. Comment savoir si la voix dans sa tête est bien celle de son intuition ou s'il s'agit juste d'une impulsion ?

    Les impulsions : la bonne, la brute et la truande

    Agir sous un coup de tête n'est pas toujours forcément une mauvaise ni une bonne chose. L'impulsivité fait prendre des décisions sans peser le pour et le contre. C'est-à-dire sans équilibrage au niveau de l'état d'esprit et de la perspective et sans analyse sereine et pondérée de la situation dans son ensemble.

    C'est comme jouer aux fléchettes les yeux bandés. On a la flèche en main, on sait qu'il faut la lancer mais on n'a pas la moindre idée où se trouve le centre de la cible.

    Il est possible qu'elle fasse mouche ou bien qu'elle aille se planter sur notre partenaire de jeu. Il n'y aucun vrai moyen de savoir et même si nous avons confiance en nos compétences en la matière, nous ne pouvons être sûr de viser correctement.

    En cédant à l'impulsion, on réagit immédiatement et de manière inconsciente à un déclencheur externe : une émotion, un lieu, une personne. On ne marque aucun temps d'arrêt pour s'asseoir et réfléchir, on fonce. On prend un gros risque. L'impulsion est une force ou une émotion impérieuse qui va déclencher une réaction quelconque de notre part. Il s'agit, en fait, de quelque chose qui submerge l'être et le contrôle.

    Qui aurait pu penser que les choses tourneraient aussi mal ?

    L'impulsivité fait courir le risque énorme de commettre une erreur infime ou bien monumentale. Et même si l'on apprend de ses erreurs, il est clair que nul n'a envie de donner des coups d'épée dans l'eau en permanence. Que de temps perdu ce serait de se relever, tomber, épousseter ses vêtements pour se relever à nouveau.

    Cela reviendrait à vivre à l'aveuglette sans réel contrôle sur ses émotions, ses actes ni ses décisions. Sans aucune véritable maitrise de soi.

    Les impulsions sont-elles toujours mauvaises ?

    Pas exactement. Un enchaînement de cause à effet peut faire taper en plein dans le mille mais sans la moindre garantie d'y parvenir. Et cette insécurité permanente conduit à douter de soi et par là même à avoir peur. Et comme l'a exprimé si sagement le Maître Yoda (dans la Guerre des Étoiles) :

    La peur est le chemin qui mène au côté obscur. Le peur conduit à la colère. La colère donne lieu à la haine. La haine induit la souffrance.

    Nul besoin de courir le risque d'ajouter de la souffrance humaine à cette planète.

    L'intuition : cette magie personnelle qui nous est propre

    L'intuition est tout bonnement fantastique dans le sens où lorsque l'on s'y connecte vraiment, elle n'engendre jamais de souffrance. On peut l'imputer à la glande pinéale, à la sagesse en provenance de l'alignement des chakras, au flux d'énergie cosmique qui nous guide tout au long de notre périple en canalisant la sagesse universelle dans notre être, ou encore à l'ange gardien qui veille à notre sécurité.

    Quel que soit le nom qu'on lui donne, elle nous vient bien de l'intérieur. In-tuition : l'enseignement de l'intérieur (En fait tuition vient du latin « tutio » qui signifie « action de protéger » — N.d.T.). Sur le plan philosophique, il s'agit d'un savoir non enseigné et non déductif.

    L'intuition fait partie intégrante de nous au même titre que nos yeux ou nos poumons. Elle circule naturellement selon des schémas qui lui sont propres tout comme la respiration. Elle existe et vit en nous et nous accompagne où que nous allions, peu importe avec qui nous nous trouvons, à quoi nous ressemblons, où nous habitons ou comment nous nous sentons.

    Pourquoi est-elle différente de l'impulsion ?

    L'intuition n'est influencée par aucun déclencheur externe. Il ne s'agit pas d'une réaction impulsive immédiate. C'est la voix qui est présente lorsque l'esprit et l'âme sont clairs, équilibrés et en paix. Lorsque l'on parvient à bloquer tout « bruit » extérieur à sa vie et à compenser les émotions et pensées négatives par des positives et vice versa. Quand cet équilibre est atteint, on offre à l'intuition l'espace nécessaire pour circuler et se faire entendre.

    L'impulsion repose entièrement sur des déclencheurs externes. Vous pourriez voir apparaitre sur l'écran de votre téléphone une publicité alléchante pour un hôtel de luxe clignotant avec le mot SOLDES. Cette image provoque une réaction en vous, le désir d'AVOIR ce que vante l'annonce, et immédiatement, sans y réfléchir à deux fois, vous sortez votre carte de crédit et vous faites une réservation pour le vol et l'hôtel.

    Une semaine plus tard, votre relevé bancaire arrive et vous êtes pris de remords.

    L'intuition est le filet de sécurité qui permet de s'interroger. Vous bloquez la tentation, vous équilibrez vos émotions, votre rythme cardiaque ralentit et votre pensée devient claire. Comment ressentez-vous le fait de vous offrir ce voyage ? Est-ce qu'au fond de vous-même ça vous met à l'aise ? Peu importe l'aspect reluisant de la pub, ni combien ça coûte, combien vous devez déjà rembourser sur le crédit de votre carte, votre stress actuel ou à quel point vous voulez vous évader. Quel est votre sentiment ?

    Est-il positif ou bien négatif ? Votre intuition est la seule qui pourra vous apporter cette réponse.

    L'intuition est-elle toujours juste ?

    Sa justesse dépend de votre jugement personnel. La bonne nouvelle, c'est que votre intuition n'appartient qu'à vous et que personne d'autre n'y a accès, personne peut vous l'enlever et personne ne peut la percevoir. Les autres ne peuvent capter que la leur tout comme vous-même.

    Ainsi ce que vous intuition vous dit de faire ne sera sans doute pas exactement la même chose qu'elle dira à une autre personne — et c'est une raison de plus pour laquelle elle est parfaite.

    Votre intuition est en alignement avec votre vérité personnelle à vous — ce qui vous semble juste, ce qui vous rend heureux, vous satisfait, vous épanouit, vous sécurise et vous apaise. Elle vous guidera le long de votre propre chemin de briques jaunes (référence au Magicien d'Oz — N.d.T.).

    Par conséquent, si vous vous calez correctement sur sa fréquence, oui, elle sera toujours juste en ce qui vous concerne. Elle sera le secret de votre autoprotection, de votre connaissance, de votre éveil, du respect de vous-même et de votre amour-propre.

    L'intuition est le secret de votre vie. Non pas de la vie en général en tant que question existentielle. Elle sera le secret de votre cheminement personnel, la carte qui vous indiquera le trajet, étape par étape, et même si vos ne savez pas exactement où cela vous mènera, vous aurez le sentiment de sécurité total de savoir exactement où vous en êtes en ce moment présent.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Effets de brume et de lumière sur une photoLes mots »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    jack
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 10:30

    Impulsion je freine, intuition je fonce ! Même au risque de me casser la figure :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :