• L'Australie s'apprête à interdire aux chats de sortir

    Article de David Millward traduit par Ey@el

    Available in English

    Non, il ne s'agit pas d'un canular, mais de la folie qui gangrène le cerveau des pouvoirs en place. Déjà, tous ceux qui ont (ou ont eu) des chats, savent très bien qu'il est virtuellement impossible de les séquestrer contre leur gré même pour leur sauvegarde. D'autre part, si certaines espèces sont en voie de disparition, ce serait surtout du fait des humains, pas des chats. L'Australie, c'est loin me direz-vous. Oui, mais comme toujours, ce qui commence à un endroit finit toujours par se répandre partout comme une trainée de poudre et avec le NOM, rien de ce qui se passe ailleurs ne devrait nous laisser indifférents car bientôt nous serons tous concernés.

    Ey@el

    En Australie, les chats domestiques pourraient être interdits de sortie afin de protéger les animaux indigènes.

    Selon le Sydney Morning Herald, ces propositions d'assigner ces animaux de compagnie à résidence auraient été formulées par Gregory Andrews, le commissaire australien chargé des espèces menacées.

    Cette mesure, explique-t-il, bénéficierait non seulement à la faune locale mais également aux chats qui seraient plus heureux et en meilleure santé si on les gardait à la maison.

    Ce projet de couvre-feu s'inscrit dans une stratégie plus large visant également à éliminer quelques deux millions de chats errants.

    Ce ne sont pas les seuls animaux en Australie à se voir menacés d'élimination. En 2007, des experts avaient demandé l'abattage massif de chameaux sauvages dans l'arrière-pays, tandis qu'en 2001, des écologistes avaient décrété qu'une réduction importante du nombre de koalas était indispensable.

    La mesure n'entrerait en vigueur que dans les zones servant également d'habitat aux espèces menacées.

    On soutient qu'en empêchant les chats d'errer, il serait possible d'infléchir la croissance de la population sauvage.

    Cela concerneraient tout particulièrement certaines zones périurbaines où le risque est estimé le plus élevé.

    « À long terme, le but est de l'intégrer à notre culture afin que cela devienne une norme. C'est un chemin que l'Australie se doit d'emprunter » a déclaré M. Andrews.

    Toutefois, le gouvernement australien n'aura pas l'autorité d'imposer le couvre-feu en lui-même. Il devra convaincre les autorités locales de le mettre en œuvre.

    Au moins un vétérinaire, Michael Archinal, a émis des réserves quant à cette proposition.

    « Certains chats sont très stressés lorsqu'ils sont enfermés. Cela peut induire des troubles du comportement ainsi que des conséquences physiques. »

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Télex planétaireLa Chute »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Août 2015 à 12:18

    Si je devais garder mon chat enfermé, il faudrait que je m'enferme aussi. Je ne pourrais plus ouvrir une porte ou une fenêtre! On seraient bien malheureux tous les deux !

     

    2
    Mardi 18 Août 2015 à 16:05

    Tu m'étonnes. J'avais essayé avec le mien au départ vu qu'un voisin (flic) avait tiré à la carabine sur la petite chatte que j'avais avant mais c'était vraiment trop difficile et il s'échappait dès qu'il pouvait. Une fois que je l'ai laissé aller à sa guise, il cherchait moins à s'en aller.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :