• L'obsolescence programmée : comment les produits que vous achetez sont conçus pour ne pas durer

    Article de Sofo Archon traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Combien de fois avez-vous fait l'acquisition un appareil électronique pour constater, peu de temps après votre achat,qu'il avait cessé de fonctionner correctement ? Vous avez dépensé beaucoup d'argent et du coup, vous êtes triste en réalisant qu'il ne marche plus bien. Résultat ? Un gaspillage d'argent, de travail, d'énergie et de ressources limitées sans parler des déchets toxiques qui finissent dans les décharges et empoisonnent notre planète.

    Mais pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi la durée de vie de la plupart des produits est-elle si courte étant donné les technologies avancées moderne dont nous disposons pour leur fabrication ?

    La réponse est l'obsolescence programmée.

    L'obsolescence programmée et le cycle de consommation perpétuel

    Notre système économique repose sur la consommation constante : le volume de nos achats conditionne la circulation de capitaux dans l'économie et par conséquent sa croissance. Si l'argent cesse de circuler, le système est voué à l'effondrement parce que les gens ne seront pas payés ou n'auront pas d'argent pour s'offrir les produits et services dont ils ont besoin ou envie.

    Pour pousser constamment les gens à la consommation, notre société a recours à deux grands procédés.

    Tout d'abord, la publicité. Nous sommes, chaque jour, exposés à des milliers d'annonces dans l'unique but de nous convaincre de continuer à acheter avec la promesse que cela rendra nos vies meilleures. Par le biais de ces publicités, les sociétés sont parvenues à nous semer la confusion entre nos besoins et nos désirs, nous poussant à vouloir faire l'acquisition de choses dont nous n'avons pas réellement besoin afin de leur remplir les poches en vidant les nôtres.

    Ensuite, grâce à l'obsolescence programmée, bien que ce ne soit pas encore compris de tous. Au cas où vous l'ignoreriez, il s'agit d'une technique de production poussant les gens à acheter de plus en plus de choses inutilement en leur fournissant des produits à durée de vie restreinte. Au lieu de les fabriquer pour durer techniquement le plus longtemps possible — compte tenu du fait que nous vivons sur une planète limitée avec des ressources non inépuisables et de l'importance de préserver l'énergie matérielle et humaine — les sociétés, qui ont uniquement à cœur de faire du chiffre, conçoivent délibérément de la marchandise de mauvaise qualité qui tombera soit rapidement en panne ou en désuétude afin d'en assurer le rachat.

    L'obsolescence programmée et le cartel Phoebus des fabricants d'ampoules électriques

    Au début du XXe siècle, l'efficacité technique entrainée par le développement industriel aux États-Unis s'est accrue de manière spectaculaire, ce qui a permis de produire des marchandises de meilleure qualité bien plus rapidement. Bien qu'une belle victoire du point de vue technologique, le fait que la durabilité de ces produits ait augmenté s'est avéré ralentir la consommation — une abomination pour l'économie du consumérisme.

    Afin d'empêcher cette tendance de s'accentuer, on a encouragé les gens à acheter davantage mais cela s'est avéré insuffisant à inverser la vapeur. La « solution » préconisée dans les années 30 (à l'époque de la Grande Dépression) fut d'imposer une obligation légale à tous les industriels de produire des biens de durabilité inférieure, ce qui, croyait-on, contribuerait à faire diminuer le chômage et relancer la consommation...

    Ce qui nous amène à l'affaire du cartel Phoebus regroupant Osram, Philips, General Electric et les plus grands fabricants de lampes qui furent les premiers à appliquer la stratégie de l'obsolescence programmée. Dans les années 30, une simple ampoule électrique pouvait durer jusqu'à 25.000 heures mais le syndicat obligea toutes les sociétés concernées à produire des lampes dont la durabilité n’excéderait pas 1000 heures afin de faire croître la demande. Voici la bande annonce du Light Bulb Conspiracy (disponible uniquement en anglais, la version française intitulée Prêt à jeter, diffusée sur ARTE il y a plusieurs années, n'étant malheureusement plus disponible sur YouTube — N.d.T.), un documentaire s'intéressant à l'évolution et l'impact de l'obsolescence programmée.

    Pour s'assurer que les gens renouvellent leurs achats, la plupart des fabricants aujourd'hui créent des produits très peu durables. En d'autres termes, ce que la plupart des sociétés vous vendent a été délibérément conçu de manière à ne plus fonctionner peu de temps après l'achat pour pousser le consommateur a toujours racheter.

    Efficacité commerciale vs efficacité technique

    Dans notre système économique reposant sur sur la consommation cyclique, l'efficacité technique compromet l'efficacité commerciale — les deux ne pouvant coexister par quelque moyen que ce soit. L'accroissement du premier diminue le second, ce qui entrave le flux de notre modèle économique actuel.

    N'est-il pas insensé de persister avec un tel système au su de son improductivité technique et de son incidence négative énorme sur la société et la nature ? Au lieu de pousser les gens à consommer toujours plus, ne vaudrait-il pas mieux mettre à profit nos connaissances scientifiques actuelles pour créer un modèle économique reposant sur l'efficacité technique et la durabilité écologique ?

    J'aimerais vous quitter avec ces questions à l'esprit qui, je l'espère, vous aideront à réaliser à quel point notre système économique est obsolète et vous pousseront à vous renseigner sur la manière de mettre en place des méthodes alternatives qui favoriseraient le bien-être social et environnemental.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Quand nos êtres chers viennent nous visiter en rêve depuis l'au-delàNon-viable »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Mars à 13:19

    Euh, sinon les chinois ont mis au point également un produit (non technologique) pour surtout ne pas durer, mais vraiment NE PAS DURER, qui s'appelle le "préservatif nouveau".

    Ben voui quoi, ils veulent re-peupler (des fois qu'ils ne soient pas déjà assez nombreux) ...

    MMMMMmmmmmOoooUuuuAAAAaaaaaaRrrFffffffff ©

    2
    Mercredi 8 Mars à 19:16

    Euh...pour mon nouveau robot multifonction acheté il y a un mois on ne peut même plus parler d'obsolescence programmée mais carrément d'un produit fabriqué pour être acheté mais pas pour être utilisé !!!! Grrrrr !!!! 

    Ne parlons pas des ampoules à économie d'énergie qui était sensées durer beaucoup plus longtemps que celles à filament, ce qui expliquait d'ailleurs soi-disant leur prix ! !!

    Bon, je connais une personne dans ce bas monde qui ne se laisse pas berner par l’obsolescence programmée, c'est mon papa, parce que lui, quand ça tombe en panne, il répare, parfois même, il répare dès l'achat parce qu'il tombe sur des objets tellement mal fabriqués que de toute façon jamais ils n'auraient pu fonctionner, alors il modifie, il améliore, il peste, il râle mais arrive toujours à ses fins ! 

      • Mercredi 8 Mars à 20:05

        Les ampoules à économies d'énergie sont extrêmement toxiques pour l'humanité. De même que les LED malheureusement. Comme on ne trouve plus d'ampoules à incandescence (si tu regardes la vidéo, c'est la base de l'histoire, le filament a été conçu pour ne pas durer et ils ont retrouvé une ampoule qui fonctionnait depuis une cinquantaine d'années je crois).  Les plus acceptables sont les halogènes.

        Sinon ton papa est vraiment une bénédiction pour ce monde. Il faudrait plus de gens comme lui et il a 1000000 fois raison de faire ce qu'il fait. Pour ma part, je prends de plus en plus plaisir à recycler et non uniquement par conscience ou nécessité (mon instinct rebelle qui ne tient plus en place).

      • Mercredi 8 Mars à 20:55

        Je suis bien trop nulle en anglais je ne peux donc malheureusement rien comprendre à la vidéo ! cry

        Oui, je sais que les ampoules économiques et à led sont dangereuses mais on ne trouve plus que ça et les halogènes consomment trop ! 

        Tu sais , c'est incroyable le nombre de choses que mon père a achetées et qu'il a dû modifier immédiatement  ! C'est un manuel né ! il sait tout faire de ses mains ! ;)

      • Mercredi 8 Mars à 23:01

        Le documentaire dans cette vidéo était passé sur ARTE il y a quelques années mais il a malheureusement été retiré de YouTube (on se demande pourquoi), c'est la raison pour laquelle je n'ai pu mettre que la vidéo originale en anglais.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :